SAT - Soirée d'ouverture du Symposium iX 2017

Catégories:
SAT_Studio_portes_ouvertes_360_temps-réel_Crédit: Myriane Huard
SAT_Ouverture_Symposium_iX_Crédit: Myriane Huard
SAT_Ouverture_Symposium_iX_Crédit: Myriane Huard
SAT_Ouverture_Symposium_iX_Crédit: Myriane Huard
SAT_Ouverture_Symposium_iX_Crédit: Myriane Huard
SAT_Ouverture_Symposium_iX_Crédit: Myriane Huard
SAT_Ouverture_Symposium_iX_Crédit: Myriane Huard

Lors de l’ouverture officielle de la 4ème édition du Symposium ix 2017, c’était fascinant de voir qu’il y avait des gens de partout qui sont venus pour couvrir cet événement grandiose à la Société des Arts Technologiques de Montréal! Les passionnés de réalité virtuelle étaient au rendez-vous. Le thème de cette année est : Corps-Espaces (dé)matérialisés, soit le corps et comment il entre dans les espaces hybrides, entre virtuel et réel. 50 invités reconnus du monde de la recherche, des artistes, développeurs et concepteurs seront présent pour faire des conférences et aussi démontrer leur savoir-faire dans leurs créations qui seront projetées dans le dôme de la satosphère. À noter qu’il y aura pour l’occasion, 9 œuvres originales immersives présentées à la SAT!

Lors du cocktail, nous pouvions tester les différents ateliers de réalités augmentées avec les casques de réalité virtuelle (VR). Les gens étaient aussi invités à faire un scan entier de leur corps, dans le but d’être intégré à une présentation artistique qui sera projetée dans le dôme ce vendredi.

Pour partir le bal, Madame Ghislaine Boddington, Directrice de la création chez body>data>space et Plexal ainsi que professeur à l’université de Greenwich de Londres, est venue offrir une présentation des plus enrichissantes à propos des technologies corporelles interactives et de ses projets d’expériences immersives réalisés au courant des dernières années. Elle a abordé le sujet de l’internet des corps. Il était très intéressant de constater l’effet que le virtuel a sur nos vies, de sortes que les interactions humaines prennent un virage différent dans nos habitudes de vie, que ce soit pour faire des paiements avec notre cellulaire, les sites de rencontres, les réseaux sociaux (en parlant des avatars) et allant même jusqu’aux chaussons des ballerines qui peuvent enregistrer les pas qu’elles font et ainsi leurs permettre de se rappeler de leurs routines de danses!

Malgré les interactions virtuelles, l’humain est toujours en recherche de rendre l’expérience virtuelle de plus en plus près du réel avec le toucher, le goût, la reconnaissance visuelle et du visage avec les émotions et l’empathie. Un autre des faits intéressants dont elle a parlé, est surtout jusqu’à quel point nous pouvons utiliser nos données (datas), les droits que nous avons sur elles et les questions au point de vue éthique. Le meilleur exemple est celui d’une puce informatique presque aussi petite qu’une épingle, que l’on peut implanter sous la peau et qui peut permettre par exemple à un patient souffrant de diabète, d’avoir un « biofeedback » s’il doit prendre des médicaments ou de pouvoir recevoir des indications sur sa santé. Une des recherches que Mme Boddington a révélée lors de la présentation et qui m’a stupéfaite, est l’étude britannique (de Nesta, The UK Innovation Foundation, from ComRes) sur laquelle il y aurait 26% des jeunes gens en Grande-Bretagne, qui seraient heureux de sortir avec un robot si leur tendre moitié ressemblerait à un réel être humain!

Un peu plus tard en soirée, nous étions conviés à une expérience appelée Studio portes ouvertes 360 ° temps-réel. Durant la performance Électro-Acrylique dans le dôme, des participants à l’extérieur du studio pouvaient se connecter à partir de leur appareil Android à un App, conçu par la SAT avec la collaboration de Summit et en VR live, à suivre l’événement de façon virtuelle et également à interagir avec les autres personnes qui regardaient la performance. Cette expérience permet aux gens de participer virtuellement à un concert, d’avoir une excellente vue sur la scène et de voir en même temps les autres participants qui se joignent en temps réel! C’est une autre façon de faire de belles rencontres sans être obligé de se déplacer à une salle de concert…cela peut être super pratique, surtout les moments où un spectacle serait présenté à guichet fermé, mais qu’il y aurait la possibilité d’y assister virtuellement et de ne rien manquer!

Pour assister aux présentations des œuvres immersives ainsi que les détails de la programmation: http://ix.sat.qc.ca/

Société des arts Technologiques
1201 boul. Saint-Laurent, Montréal (CA)
Email : ix@sat.qc.ca
Téléphone : 514-844-2033

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire