Richard Desjardins au Théâtre du Vieux-Terrebonne : prose et virtuoses

Catégories:
Richard Desjardins

C’est dans un Vieux-Terrebonne en pleine effervescence que Richard Desjardins nous a offert l’un de ses derniers spectacles de la tournée L’Existoire; tournée avec laquelle l’auteur-compositeur-interprète québécois s’est produit aux quatre coins du Québec depuis le lancement de l’album du même nom en 2011.

Les plus fervents admirateurs étaient au rendez-vous dans un Théâtre du Vieux-Terrebone qui affichait complet, afin de terminer en beauté le premier weekend du printemps. C’est une foule assez éclectique et un peu conquise d’avance qui a accueilli le chanteur et ses cinq musiciens.

Après quelques mots sur le temps magnifique et la venue du printemps, ces derniers ont rapidement entamé deux chansons du plus récent album de Desjardins, L’Existoire. En l’espace de quelques minutes, la foule a été charmée par l’immense talent des musiciens et par les éclairages sobres et efficaces. La mise en scène réussie laissait planer une ambiance intimiste et feutrée, ce qui complétait à merveille la chimie qui opérait entre Richard Desjardins, ses musiciens et la vingtaine d’instruments utilisés pendant la prestation. Le public a eu droit à la presque totalité du dernier album de l’artiste, remanié afin d’offrir un spectacle bien rempli et une musique plus orchestrale. La virtuosité des musiciens est un match parfait pour les compositions de Desjardins qui sont parfois jazzées, parfois country. L’ensemble donne un spectacle riche, rafraichissant et diversifié.

L’interprète de « Tu m’aimes-tu » a saupoudré ses chansons de quelques interlocutions à saveur politique et sociale; parlant notamment de notre Premier Ministre Stephen Harper (qui est l’unique Premier Ministre à occuper les pensées de l’auteur jours et nuits), mais aussi de la déforestation et par conséquent de son organisme L’Action-Boréale, connu pour son implication envers la protection des forêts québécoises. Il invite d’ailleurs les gens à se joindre à son combat afin de l’aider à lutter pour nos forêts; combat qu’il gagne petit à petit.

Le spectacle s’est terminé par quelques-uns des plus grands succès de Desjardins, dont une prestation renversante de « Tu m’aimes-tu ». C’est d’ailleurs au piano que le compositeur charme le plus, avec sa voix rauque et son doigté tout en finesse. Le rappel s’est soldé avec « Quand j’aime une fois j’aime pour toujours », un des plus grands classiques de son répertoire. Les baby-boomers de la salle se sont facilement laissé réchauffer le cœur par cette balade avant de reprendre le chemin de la maison, choyés par cet artiste aux multiples talents.

Un magnifique spectacle à ne pas manquer!

Pour en profiter, il reste quelques dates et supplémentaires un peu partout au Québec :

Prochaines dates de spectacles :
- Les 3 et 4 mai 2013 au Métropolis de Montréal
- Le 7 juillet à Trois-Rivière (FestiVoix)
- Le 11 juillet au Festival d’été de Québec
- Le 12 juillet à Jonquière en Musique
- Le 3 août : Présence Autochtone de Montréal

Site de l’action boréale : www.actionboreale.qc.ca

Texte par : Yannick Wolfe

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire