Retour sur le spectacle de Nikki Yanofsky au Festival de Jazz de Montréal

Catégories:

Nikki Yanofsky - "I'd Rather Go Blind" - @ Montreux Jazz 2012 with Quincy Jones

Nikki a apporté tout un vent de fraîcheur, sur la scène du théâtre du Nouveau Monde, vendredi soir dernier! Elle est devenue après sept ans, une jolie jeune femme avec pleine d’assurance et une maturité à s’y méprendre pour ses 19 ans. Elle possède une voix qui est toujours aussi puissante et pure. Il n’est pas étonnant que son mentor et grand admirateur, Quincy Jones, l’ait pris sous son aile et il a eu raison d’investir sur la carrière d’une future icône de la musique Jazz.

Nikki a époustouflé son auditoire qui était, avec une grande surprise, composé de personnes parmi toutes les tranches d’âges. Elle a offert une excellente performance, en interprétant les titres de son prochain album, Little secret, qui sortira à la fin de l’été 2013. La plupart des nouvelles chansons interprétées s’inspiraient de ses expériences personnelles et surtout au sujet de l’amour, ce qui est bien sûr normal pour une personne de cet âge. Son style musical évolue davantage vers un Jazz plus pop et je suis convaincue que certaines de ces chansons seront un jour diffusées à la radio. Durant le spectacle, elle nous a même confié qu’elle avait eu l'occasion de jouer accompagné du grand Stevie Wonder pour le 80ème anniversaire de Quincy Jones et elle qualifie aussi de meilleur joueur de piano. Elle a également chanté, à sa manière, quelques grands succès du Jazz, telles que I’d rather go blind, d’Etta James et You won’t be satisfied de Ella Fitzgerald et Louis Amstrong.

Mission: Jazz music

Le moment le plus marquant du spectacle est celui où Nikki s’est exclamée de vive voix : « Nous sommes en mission [...] nous allons ramener le Jazz dans ma génération! » juste avant d’offrir un pot-pourri de certains tubes radiophoniques à la sauce Jazz, comme par exemple, la chanson I’m sexy and i know it de LMFAO ou encore celle de Get lucky de Daft Punk. Le festival de Jazz doit continuer à miser sur des artistes comme Nikki Yanofsky, afin de garder ce style musical bien vivant pour les générations à venir! Elle a fait également un peu plus tard dans la soirée, un titre qui rassemblait toutes les personnes présentes dans la salle, celle de Killing me Softly, originalement interprétée par Roberta Flack, dans les années 70, puis reprise plus tard, vers le milieu des années 90, par le groupe Fugees.

Depuis les jeux olympiques de 2010 à Vancouver, qui lui avait donné beaucoup de visibilité avec l’interprétation de la chanson I believe, l’artiste Montréalaise est plus prête que jamais à conquérir le monde de l’industrie musicale.

Site web de Nikki Yanofsky : http://www.nikkiyanofsky.com/
Page officielle Facebook : https://www.facebook.com/nikkiyanofsky
ITunes : https://itunes.apple.com/ca/artist/nikki-yanofsky/id256384540

Crédit photo: festival international de Jazz de Montréal

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire