Réjean Ducharme s'est éteint

Catégories:

Né en 1941 à Saint-Félix-de Valois, Réjean Ducharme est décédé le 21 août 2017 à Montréal.

Réjean Ducharme a passé sa jeunesse près du fleuve Saint-Laurent, à Saint-Ignace de Loyola. Il a étudié à Berthierville et à Joliette chez les clercs de Saint-Viateur, puis à l'École polytechnique de Montréal, qu'il a quittée après quelques mois. Il s'est engagé un certain temps dans l'aviation canadienne. De retour à Montréal, il est, entre autres, commis de bureau et chauffeur de taxi avant de voyager, en auto-stop, à travers le Canada, les États-Unis et le Mexique. Tout en écrivant des romans, il sera correcteur d'épreuves au journal Québec Presse et à Parti pris.
La parution de L'avalée des avalés, en octobre 1966, fait l'effet d'une bombe, au Québec et plus encore à Paris. Un jeune Québécois qui n'a jamais rien publié, inconnu de tous, entre dans la prestigieuse collection « Blanche » des Éditions Gallimard et est aussitôt en lice pour le prix Goncourt! « Nous n'avons rien lu de plus poétique, de plus imprévu, de plus original depuis de longues années », écrit Alain Bosquet dans Le Monde.

Réjean Ducharme choisit alors de se retirer dans l'anonymat et refuse toute entrevue ou apparition dans les médias. S'ensuit une saga unique dans l'histoire littéraire du Québec qui voit certains critiques jusqu'à dénier à l'auteur la paternité de son œuvre.

Outre L'avalée des avalés (Gallimard 1966) paraissent, parmi ses romans, Le nez qui voque (Gallimard 1967), L'Océantume (Gallimard 1968), La fille de Christophe Colomb (Gallimard 1969), L'hiver de force (Gallimard 1973), Dévadé (Gallimard 1990), Va savoir (Gallimard 1994), et Gros Mots (Gallimard 1999).
S'y ajoutent quatre pièces de théâtre : Le Cid maghané (1968, inédit), Le marquis qui perdit (1969, inédit), Ines Pérée et Inat Tendu (Leméac, 1976) et Ha ha!... (Gallimard 1978).
Réjean Ducharme signe deux scénarios de films réalisés par Francis Mankiewicz, Les Bons Débarras (1979) et Les Beaux Souvenirs (1981).
Entre 1973 et 1983, il écrit quelques chansons importantes du répertoire de Robert Charlebois, telles Mon pays c'est pas un pays c'est une job, Heureux en amour, Le Violent seul (Chu tanné) et J'veux de l'amour. Il écrit aussi des chansons pour Pauline Julien.

Sous le nom de Roch Plante, il produit, entre 1985 et 1993, une série de Trophoux, des tableaux-collages constitués d'objets recueillis au cours de ses longues marches dans les rues de Montréal.
En septembre 2017 Les Éditions du Passage publient sous le titre de Le Lactume une série de 199 dessins perdus et retrouvés que Réjean Ducharme a réalisés entre 1965 et 1966.

Prix du Gouverneur général du Canada (1973, 1982, 1994), premier lauréat de l'important prix Gilles-Corbeil (1990), Grand Prix national des lettres de France (1999), Réjean Ducharme est fait officier de l'Ordre national du Québec en 2000. Le 20 octobre 2016, la parution du roman L'avalée des avalés, cinquante ans auparavant, est inscrite comme événement historique dans le Registre du patrimoine culturel du Québec.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire