Porter son identité-la collection Premiers Peuples, la nouvelle exposition permanente du Musée Mc Cord

Début de l'événement: 

02 mai 2013 - 00:00
Catégories:

Porter son identité-la collection Premiers Peuples, la nouvelle exposition permanente du Musée Mc Cord : Une invitation universelle à réfléchir sur la notion de l'identité par le vêtement

Le Musée McCord présente dès le 2 mai prochain, Porter son identité – La collection Premiers Peuples, sa toute nouvelle exposition permanente. Cette exposition invitera le public à découvrir l’héritage complexe des Premiers Peuples du Canada, et permettra d’apprécier la richesse de leurs cultures et de leurs identités, et ce, par l’intermédiaire du vêtement.

Pour les Premiers Peuples, la relation entre le vêtement et l’identité est intrinsèque. Audelà de la fonction première de protection, il informe l’observateur sur l’âge et le statut de l’individu, dévoile au simple coup d’œil la nation à laquelle il appartient, rend hommage aux exploits remarquables d’une personne ou souligne le lien intime existant entre l’homme et la nature. Aujourd’hui, le vêtement démontre avec éloquence la vitalité et la créativité de la culture autochtone contemporaine, culture qui a su trouver un équilibre entre le savoir ancestral et la réalité vécue, entre les traditions et l’innovation.

« Nous sommes heureux de présenter cette exposition qui nous permet de rendre hommage aux Premières Nations, aux Métis et aux Inuits par le biais d’artefacts exceptionnels et rarement présentés, tirés de notre collection ethnologique et archéologique », a déclaré Suzanne Sauvage, présidente et chef de la direction du Musée McCord. « Tous ces objets d’une grande beauté témoignent de la fierté et de la résilience des Premiers Peuples, et je suis convaincue que les visiteurs ne pourront qu’éprouver admiration et respect en les découvrant », a-t-elle ajouté.

L’exposition conviera le visiteur à comprendre l’importance du vêtement dans le développement, la préservation et la communication des identités sociales, culturelles, politiques et spirituelles des Premières Nations, des Inuits et des Métis. Pour ce faire, quatre thèmes distincts seront proposés, soit Porter qui je suis, Porter sa culture, Porter son histoire, ainsi que Porter ses croyances.

Expérience unique:

Porter son identité – La collection Premiers Peuples présentera ainsi plus d’une centaine de pièces, datant de la fin du 19e siècle à aujourd’hui. Une robe en soie haudenosaunee, un ensemble de chasse déné, de même qu’une couverture à boutons kwakwaka’wakw et de nombreux accessoires feront notamment partie de cette intéressante sélection d’objets.

L’exposition comprendra également des œuvres d’artistes autochtones contemporains qui exploreront à leur tour la notion d’identité. Sélectionnées deux fois par année par l’artiste et commissaire autochtone invitée, Nadia Myre, les œuvres choisies seront présentées au sein même de l’exposition. Terrance Houle et Maria Hupfield seront les deux premiers artistes contemporains à y exposer leur travail.

De plus, l’exposition se renouvellera à près de 85 % chaque année. En effet, en raison de la nature délicate des objets, et dans un souci de préserver et de conserver les artefacts, le Musée McCord assurera une rotation annuelle de quelque 85 nouvelles pièces.

Grâce à ses nombreux apports, l’exposition ainsi remaniée proposera au public une expérience unique qu’il se devra de vivre en plusieurs visites.

Regard contemporain:

Des bornes tactiles permettront le visionnement de témoignages livrés par des personnalités de diverses communautés autochtones, notamment Joséphine Bacon, poète innue, Tammy Beauvais, designer de mode kanien’kehaka (mohawk), Stanley Vollant, médecin-chirurgien innu, Nakuset, Nêhithawak (crie des Bois), directrice générale du Foyer pour femmes autochtones de Montréal, et Pakesso Mukash, musicien eeyou (cri de l’Est) et abénaki.

Quelques autres vidéos exploreront des sujets tels que la préparation des peaux, les étapes nécessaires à la confection d’une couverture à boutons, vêtement de cérémonie, ainsi que le traditionnel pow-wow. De plus, l’application iPod du Musée McCord fournira des renseignements complémentaires lors de la visite en salle en offrant l’écoute d’une douzaine de témoignages supplémentaires.

Guislaine Lemay, conservatrice, Ethnologie et archéologie au Musée McCord a dirigé le travail de recherche et de réflexion en collaboration avec un comité consultatif autochtone. Daniel Castonguay a signé la scénographie, avec l’appui de Dyane Plourde pour le développement du scénario.

Cette exposition a été réalisée grâce à une contribution financière provenant du programme Aide aux projets – Appel de projets pour le soutien des expositions permanentes, volet 4 du Fonds du patrimoine culturel québécois du ministère de la Culture et des Communications du Québec. La restauration des artefacts présentés dans l’exposition a été rendue possible grâce à la générosité de la Fondation Molson.

Catalogue d’exposition:

En guise de complément à cette exposition, un catalogue, publié par les Éditions Gallimard, sera en vente dès le 15 juin 2013. En plus des multiples photographies en couleurs, celui-ci comprendra des textes, rédigés par 16 membres de communautés autochtones, qui aborderont la question de l’identité, non seulement à travers le vêtement, mais également sous toutes ses formes. Ce catalogue a été réalisé grâce à la générosité de La Fondation Peter Cundill.

--

Source: Musée McCord
Crédit photo: Musée McCord

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire