Pol Pelletier sera au Festival Transamériques du 6 au 9 juin

Début de l'événement: 

06 juin 2012 - 20:00
Catégories:

« Nous n’avons pas besoin d’artistes, nous avons besoin d’héroïsme. »

La femme de théâtre Pol Pelletier est connue pour ses représentations révolutionnaires de femmes, et d’hommes, sur scène, grâce aux textes qu’elle écrit ou qu’elle monte, grâce à la forme de ses mises en scène, grâce à l’usage unique qu’elle fait du corps et de la voix, et souvent grâce aux lieux qu’elle aménage.

Mais dans la situation actuelle, avec les étudiants en marche, elle croit qu’il faut aller beaucoup plus loin.

Pol Pelletier se désolidarise de l’institution que sont devenus « l’art » et les « artistes » dans le monde moderne et en particulier dans les grandes villes où « l’art » et les « artistes » sont au service du statu quo et des valeurs les plus rétrogrades.

Elle veut instaurer un nouveau critère artistique : L’HÉROÏSME.

Selon elle, une oeuvre d’art n’a de sens que si elle est une question de vie ou de mort. Citant Bernard Émond, elle dit que notre monde moderne, dominé par l’égoïsme et l’indifférence, a besoin de saints et de saintes. Et elle ajoute : prêts à donner leur vie.

Ces saints dont nous parle Jovette Marchessault dans La pérégrin chérubinique. Et dont parlait aussi Grotowski, grand maître de théâtre aujourd’hui décédé, qui formait des « acteurs-saints », c’est-à-dire des acteur.e.s si purs que chaque fibre de leurs corps vibrait de vérité et émanait la lumière. Ou comme les chamanes, terme souvent utilisé pour décrire Pol Pelletier. Ces anciens guérisseur.e.s ont acquis le droit de représenter leur collectivité parce qu’ils et elles ont enduré des souffrances extrêmes menant à la mort.
Qui est prêt à donner sa vie aujourd’hui ?

Pol Pelletier veut aussi instaurer le critère artistique de la GÉNÉROSITÉ.
Qu’est-ce qu’un « acte généreux » pour un artiste ?
Comment imaginer un acte qui donne sans penser au profit ?
Et enfin, le critère de la vérité. Comment reconnaît-on la VÉRITÉ ?
Pol Pelletier a accepté de jouer au FTA pour faire une démonstration d’HÉROÏSME, de GÉNÉROSITÉ et de VÉRITÉ.

La pérégrin chérubinique

Les 6, 7, 8, 9 juin, elle jouera La pérégrin chérubinique de Jovette Marchessault, qui sera, en soi, un acte de courage : voici une oeuvre sublimement solitaire, dénudée et somptueuse comme un os, qui aborde des thèmes tabous dans le marché de l’art actuel : la destruction du féminin, la pauvreté, la sainteté, la maladie, la vieillesse, la mort.

Ensuite, après La pérégrin chérubinique, chaque soir, Pol Pelletier offrira un cadeau révolutionnaire, sans demander d’argent en retour. Il sera impossible de savoir à l’avance ce qu’elle fera.

Chaque soirée sera une surprise.

Un de ces actes héroïques sera la présentation de la dernière oeuvre de Pol Pelletier comme auteure, metteure en scène et acteure, son chant du cygne, sa création la plus périlleuse, jamais vue à Montréal, offerte gratuitement avec ses camarades qui travailleront pour… l’amour.

Une autre soirée-cadeau sera la rencontre-discussion avec un héros québécois toujours vivant, doublé d’un penseur bouleversant, expert du phénomène révolutionnaire, qui nous racontera : Qu’est ce qu’une révolution ? Quels sont les ingrédients et les étapes nécessaires pour qu’une révolution réussisse ?

Certaines soirées pourront durer 3 heures. Les gens seront évidemment libres d’assister à l’inespéré ou de se retirer.

Pol Pelletier au FTA : Quatre soirées héroïques

Les 6, 7, 8 et 9 juin à 20 h
Église Sainte-Brigide
1151, rue Alexandre-de-Sève
Réservations :
514-844-3822 / www.fta.qc.ca

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire