PJ Harvey, magistrale au Metropolis

PJ Harvey [2016]-The Wheel {HD}

Il n’a suffi que de quelques minutes pour que les billets s’envolent il y de ca quelques semaines, et pour cause, la Britannique n’avait pas mis les pieds en ville depuis 2001 où elle avait ouvert pour U2 au Centre Bell. PJ Harvey a rompu l’infidélité en donnant vendredi samedi dernier deux spectacles à guichet fermé.

Le Metropolis s’est soulevé à 20h30 tapantes à l’arrivée sur scène de la reine du rock alternatif et de son armée de 10 musiciens dont le fidèle John Parrish, bien postés derrière leurs tambours, cuivres, violon et claviers. Du noir, un drap tendu arborant l’identité visuelle du dernier et 9e album de PJ Harvey The Hope Six Demolition Project , des tenues sombres.. l’artiste a misé sur la sobriété pour la mise en scène, à l’image d’un album inspiré des folies du monde. PJ Harvey, départit de sa guitare, a brandit son saxophone pour lancer 1h30 d’un spectacle ininterrompu, ouvrant cette soirée avec le titre «Chain of Keys», suivi de «The Ministry of Defence», «The Community of Hope» et «The Orange Monkey», des titres de cette dernière mouture puissants et majestueux, admirablement interprétés avec une précision et justesse désarmantes. Polly Jean a offert quelques classiques, comptant parmi eux « Let England Shake », « The Words That Maketh Murder », « Down by the Water» ou encore « To Bring You My Love », une piqûre de rappel invitant à mesurer tout le talent et la créativité de cette immense artiste. PJ Harvey, comme ses musiciens, ont fait triompher leur talent, leur sensibilité, leur dignité et professionnalisme pour offrir deux soirs de suite au Metropolis un spectacle à part.

SETLIST

Chain of Keys
The Ministry of Defence
The Community of Hope
The Orange Monkey
A Line in the Sand
Let England Shake
The Words That Maketh Murder
The Glorious Land
Medicinals
When Under Ether
Dollar, Dollar
The Devil
The Wheel
The Ministry of Social Affairs
50ft Queenie
Down by the Water
To Bring You My Love
River Anacostia

Encore:
Highway 61 Revisited
(Bob Dylan cover)
The Last Living Rose

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire