Piétonisation artistique sur Sainte-Catherine

Catégories:

En conférence de presse ce matin, la Société de développement commercial (SDC) du Village, à l’occasion de la « Journée internationale contre l’homophobie », a inauguré la piétonisation de la rue Sainte-Catherine entre les rues Saint-Hubert et Papineau, en collaboration avec l’arrondissement Ville-Marie et en présence de la Première ministre du Québec, Mme Pauline Marois. L’événement, baptisé Aires Libres, en est déjà à sa 6e édition et prendra place au cœur du Village jusqu’au 2 septembre. La Banque Nationale poursuit d’ailleurs fièrement son partenariat avec Aires Libres en 2013, une association toute naturelle qui témoigne de la contribution de la Banque au développement d’une société inclusive. Cette année, de nombreuses installations créatives et manifestations artistiques se déploieront tout au long de l’artère, sur une distance de 1 km, donnant à cette fête unique en son genre une dimension des plus ludiques.

Tout d’abord, l’architecte paysagiste Claude Cormier nous revient cette année avec son ruban de « Boules Roses » : une structure de près de 200 000 sphères suspendues dans l’espace et formant un plafond extérieur permanent, au-dessus des passants. Claude Cormier est un artiste bien connu dont les multiples interventions ont littéralement marqué le paysage montréalais de par leur fantaisie et leur humanité. Nous lui devons, entre autres, la forêt d’arbres roses du Palais des congrès, ainsi que la plage urbaine de la Place de l’Horloge dans le Vieux-Port. Son partenaire de toujours, le concepteur lumière Gilles Arpin (qui a notamment conçu l’éclairage architectural du Vieux-Port) viendra, de nouveau, illuminer ce rideau de boules roses d’un faisceau lumineux conçu sur mesure pour l’installation, afin d’offrir la même perspective la nuit que dans la journée.

Également, Louis Gagnon de l’agence graphique Paprika, fait suite à son installation Manifeste
de l’an dernier en nous offrant, pour cette 6e édition d’Aires Libres, Trous de mémoire, une nouvelle création inédite, proposant une immersion dans une structure de 6 murs lumineux de 8 pieds par 32 pieds . En face du Cabaret Mado, les passants sont invités à circuler au sein de ce labyrinthe illuminé aux panneaux recouverts d’illustrations minimalistes en noir et blanc et communiquant ensemble par des orifices concentriques. Le génie créatif de la firme Paprika, que le magazine Novum considérait il y a quelques années comme l’un des chefs de file mondiaux du design émotionnel, est présent un peu partout à travers le monde.De plus, l’artiste Dominique Pétrin, artiste vient ajouter sa touche personnelle des plus colorées à cette 6e édition d’AIRES LIBRES en recouvrant certaines façades du Village de ses habillages sérigraphiés aux motifs psychédéliques. Entre autres, la succursale de la Banque Nationale de la Place Dupuis, un édifice à logements de 6 étages (coin Plessis), la palissade protégeant les travaux de réaménagement du Parc Serge-Garant arboreront un air pimpant et ludique, tout comme lors des créations antérieures de Dominique Pétrin sur les murs des Katacombes, de la Caisse de dépôt et de placement et du Centre Clark. De plus, grâce à la précieuse collaboration de la STM, l’édicule du métro Beaudry a également bénéficié de la magie de Dominique Pétrin.

En effet, la STM accorde une place prédominante au rayonnement des arts et de la culture à Montréal, que ce soit par l’entremise de partenariats ou par ses Métro Arts. Sans oublier, la Commissaire Marie-Ève Beaupré qui présentera une toute nouvelle « ExpoPhoto », ayant pour thématique « Habiter sa couleur », qui sera présentée tout l’été sur la section piétonnière du Village. Une sélection de photographies réalisées par Angela Grauerholz, Benoit Aquin, Cyrille Lauzon, Ève K. Tremblay, Marisa Portolese, Martin Verreault, Olga Chagaoutdinova, Sylvie Cotton et Yann Pocreau seront exposées dans le cadre de ce chantier de réflexion alimenté par l’idée d’habiter sa couleur. Cet été, le quartier se fera musée !

Outre les Célébrations de la Fierté Montréal, AIRES LIBRES accueillera bon nombre de manifestations des plus variées et pour tous : des différentes foires commerciales aux performances de cirque (Montréal Complètement Cirque et Hors-Piste), en passant par des spectacles musicaux (Mélo-Cité,…), du cinéma en plein air en collaboration avec le Festival Image+Nation, ainsi que la présence de plus de 125 artistes peintre durant la 14eédition du FIMA (Festival International Montréal en Arts). Sans compter diverses interventions impromptues d’artistes de rue qui ont déjà commencé à investir les « AIRES LIBRES » de la rue Sainte-Catherine dans le Village.

Projet précurseur à la fois créatif et commercial, Aires Libres est l’initiative de « piétonisation artistique » la plus importante et la plus ancienne de l’Arrondissement Ville-Marie, impliquant plus de 60 terrasses (bars, restos, cafés) ainsi que quelques 200 commerces sur une section piétonne de plus d’un kilomètre sur la rue Sainte-Catherine, entre les rues St-Hubert et Papineau, pendant près de 4 mois. Il s’agit, de surcroît, d’une occasion inégalée de se plonger dans un univers urbain et dynamique, animé par une équipe de designers reconnus autant pour leur talent que pour leur originalité et leur fibre artistique.

Le Village et Aires Libres : histoire d’une réussite

Après plus de 30 ans, le Village est devenu un remarquable exemple de revitalisation d’un ancien quartier en déclin. Aujourd’hui, outre son attrait touristique indéniable, il est devenu un symbole d’intégration réussie de la communauté gaie dans la population locale. Depuis 6 ans, AIRES LIBRES a confirmé ce phénomène. « Les citoyens se sont tellement appropriés cette animation estivale qu’ils la considèrent désormais comme un acquis », constate

Bernard Plante, directeur général de la SDC du Village. L’évènement aura permis non seulement aux résidents de se réapproprier leur quartier, mais aussi aux visiteurs de redécouvrir le Village. « La clientèle en plus de se diversifier, a considérablement augmenté! », ajoute Bernard Plante. Car, outre les animations et installations artistiques, la SDC s’est assurée de créer un environnement moins pollué, plus sûr et moins bruyant (les sons amplifiés sont proscrits sur les 60 terrasses du Village).

Les résultats ne se sont pas fait attendre. Ce tronçon de la rue Sainte-Catherine est redevenu une destination naturelle de tous les Montréalais. Le taux de vacances des commerces y a chuté de façon spectaculaire. La presse internationale se fait même l’écho de cette réussite dont on entend parler entre autre jusqu’en en Italie, en Turquie et à Hong Kong !

La 6e édition d’Aires Libres est rendue possible grâce au soutien financier de la Banque Nationale, de la Brasserie Labatt, de l’arrondissement Ville-Marie et de la SDC du Village.
http://www.aireslibres.com/fr
http://www.unmondeunvillage.com/

--

Source: Contact Média
Crédit photo: Contact média

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire