Photos et pluie de pixels Moment Factory : Osheaga Jour 3

Début de l'événement: 

05 août 2012 - 12:00
Catégories:
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012
OSHEAGA 2012

Le fin du spectacle de The Black Keys, pendant la chanson Everlasting Light, s'est soldée par une surprise annoncée quelques jours auparavant par Moment Factory. En collaboration avec Air France, une pluie de pixels est tombée du haut d'une gigantesque grue. Chaque pixel avait un rabais Air France qui y était rattaché et UN SEUL parmi une centaine, détenait le billet chanceux pour un vol gratuit avec Air France. Les pixels clignotaient et changeaient de couleur au rythme des dernières chansons des Black Keys, illuminant la foule qui les agitait dans leurs mains.

Voici la vidéo officielle de la pluie de pixels de Moment Factory/Air France : http://vimeo.com/47033483

Coups de coeur : Santigold qui a donné une performance haute en couleurs et a fait bien des heureux en faisant monter quelques fans pour danser avec elle sur scène.

City and Colour qui a finalement pu jouer plus de 30 minutes, comparativement à l'an dernier ou il avait été coupé dans le temps pendant sa représentation. Dallas Green était hautement attendu de ses admirateurs qui malgré la pluie, chantèrent chaque parole en cœur avec l'auteur-compositeur-interprète canadien.

Metric qui donne toujours une aussi excellente performance et sait toujours ravir son public à chacun de ses passages au festival. Il est difficile de résister à la belle Emily Haines!

Déceptions : The Black Keys donnèrent certainement un bon spectacle avec une sonorité qui dépassait largement celle de leur dernière représentation au Centre Bell en mars 2012. Par contre, il n'y eut aucune différence avec leur passage à Montréal il y a un peu plus de 4 mois. Ils jouèrent toutes les mêmes chansons dans le même ordre exactement, ce qui est assez décevant. Le chanteur Dan Auerbach semblait un peu plus animé et jasant que la fois précédente, mais cela ressemblait tout de même à un spectacle qui a été beaucoup trop rodé et usé. Il est bien temps qu'ils passent à autre chose. Le batteur Patrick Carney semblait un peu plus fatigué qu'à l'habitude, peut-être car il ne portait pas ses mythiques lunettes noires.

La pluie de pixels de Moment Factory était certes une idée grandiose, bien pensée et très jolie à voir, mais les anticipations générales étaient à mon avis beaucoup trop élevées. La pluie, je crois, aurait peut-être dû être un peu plus grosse, quitte a envoyer des pixels sans rabais nécessairement rattaché pour un effet encore plus volumineux. Mais ce fut somme toute impressionnant.

La VRAIE pluie qui vint gâcher le début de la journée jusqu'à l'arrivée de Passion Pit à 15h15. Puis le déluge pendant la première moitié de The Shins et la pluie constante tout au long de City and Colour. Heureusement, mère nature fut clémente pour le reste de la soirée durant Metric et The Black Keys.

Merci encore une fois à Evenko pour ce merveilleux weekend et à l'an prochain!

Sophie Ferrandino
Twitter

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire