Patricia Barber : toujours dans le cœur des montréalais

Catégories:
FIJM - Patricia Barber - crédit photo: Jimmy Katz

Patricia Barber - Scream en live dans l'Heure du Jazz sur RTL

C’est dans une atmosphère intime et feutrée que l’auteure, compositrice et interprète, Patricia Barber, nous a conviés dans son univers jazz poétique.

Elle était accompagnée de ses compagnons talentueux en poste à la contrebasse, au saxophone et aux percussions. C’était une soirée tout à fait mémorable et purement jazz. Je crois que c’était le moment idéal pour moi d’assister enfin à une prestation digne de ce nom.

C’est d’une façon complètement naturelle, qu’elle a développé son talent artistique pour le piano et a entré dans l’industrie de la musique jazz. Ce qui est paradoxal, c’est qu’elle a tout fait pour ne pas tomber dans ce genre musical, en se disant un jour : «Je pensais que de devenir une musicienne jazz était tellement une chose stupide à faire – pour une femme intelligente à faire – que j’ai tenté d’y résister». En 1984, soit plusieurs années après la mort de son père, Floyd «Shim» Barber, un saxophoniste qui a travaillé avec l’orchestre de Glenn Miller, Patricia a fait sa première série de spectacles au mythique Gold Star Sardine Bar à Chicago. À partir de ce moment, sa carrière de musicienne jazz était lancée.

Lorsque la grande dame, originaire de la banlieue de Chicago, est arrivée à bord de son piano, elle a pris le temps de s’installer à son aise. À partir de ce moment, elle a livré toute une performance. Dès les premières minutes de son concert, sur la scène du Théâtre Maisonneuve, la magie s’est opérée d’elle-même. La chimie entre elle et ses musiciens était sublime. Elle a interprétée un de ses populaires titres de son album Verse, paru en 2002, You Gotta Go Home. Elle chante comme si elle nous racontait un épisode de sa vie et chantait avec une belle finesse. Elle a également reprise certaines chansons d’artistes connus, qu’elle apprêté à son style au piano, telles que Two for the Road de Henry Mancini ainsi que le plus récent tube de Sam Smith, Stay With me. Il y a un titre qui m’a le plus touché lors de sa performance, mais aussi celui que Patricia Barber a dédié à «tous ceux qui sont en colère» qui s’appelait Scream. C’était la chanson parfaite à écouter lorsque notre humeur déraille face aux moments difficiles de la vie quotidienne.

Lors de ce samedi soir, je m’étais fait un cadeau en allant voir cet artiste et cette femme merveilleuse au Théâtre Maisonneuve. C’était fabuleux!

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire