OSHEAGA 2017 - Jour 3 - The Weeknd : une immense piste de danse!

Début de l'événement: 

06 août 2017 - 21:20
Catégories:
OSHEAGA 2017 - Jour 3 - The Weeknd - Photo : Pat Beaudry
OSHEAGA 2017 - Jour 3 - The Weeknd - Photo : Pat Beaudry
OSHEAGA 2017 - Jour 3 - The Weeknd - Photo : Pat Beaudry
OSHEAGA 2017 - Jour 3 - The Weeknd - Photo : Pat Beaudry
OSHEAGA 2017 - Jour 3 - The Weeknd - Photo : Pat Beaudry
OSHEAGA 2017 - Jour 3 - The Weeknd - Photo : Pat Beaudry

The Weeknd – Abel Makkonen Tesfaye de son vrai nom – avait l’honneur de clôturer la 12e édition d’Osheaga hier soir au Parc Jean Drapeau de Montréal. Pour les grands fans, c’était le bonheur à l’état pur, pour les autres, ce n’était pas la plus grande finale de toute l’histoire des Osheaga.

Dame nature a été clémente cela dit pour la troisième journée du festival et nous a offert du beau soleil, des petites brises, pas trop de chaleur et surtout, aucune pluie! Plus de boue et de flaques sur l’immense piste de danse qui s’est dressée pour le dernier invité du festival.

En gros, nous avons eu droit à une version écourtée du spectacle offert en mai dernier au Centre Bell, un peu redondant. Le Torontois de 27 ans a pourtant trois excellents albums studio à son actif et aurait pu offrir bien plus, d’autant plus qu’il a aussi ajouté trois reprises de Future, Belly et Ty Dolla $ign à sa prestation et a terminé le tout à seulement 22h35.

Point de vue visuel et sonorité par contre, il n'y a rien à redire, c’était impeccable et impressionnant. Une énorme structure triangulaire métallique qui servait à la fois d’éclairages et d’écran survolait le centre de la scène au-dessus du chanteur et de ses musiciens. Elle bougeait de haut en bas, se relevait de face ou s’aplatissait aux rythme des chansons. Ses musiciens, la cigarette (ou autres substances illicites) aux lèvres, ont supporté l’artiste avec brio. Il aurait peut-être été intéressant de voir des choristes, danseurs ou autres accompagnements pour meubler un peu plus la scène avec lui. Plutôt statique, The Weeknd n’offre pas une performance à tout casser au niveau énergie. Sa voix par contre, rappelant souvent celle de Michael Jackson est tout aussi délicieuse qu’en album.

Il a vraisemblablement conquis tout le monde avec ses énormes succès « Starboy », « Party Monster », « Earned It », « Can’t Feel My Face » (combinée avec « Secrets »), « I Feel It Coming » et « The Hills » en rappel. Ses paroles étaient sur toutes les lèvres et la foule entière dansait sur ses groove sensuels jusqu’au fond du terrain. Sans contredit, il est contagieux! C'est plutôt magistral pour un artiste que l'on connaissait à peine il y a un peu plus de cinq ans.

Feux d’artifices traditionnels et hauts en couleurs ont mis la touche finale sur « I Feel It Coming » avant le rappel et tous étaient prêts pour un retour à la maison. La traversée vers le métro s’est faite joyeusement en chantant « The Hills » haut et fort. Pour les fans encore devant la scène, cela a dû être décevant de le voir partir si tôt. Mais The Weeknd est si prolifique qu’on peut être certain qu’il n’y aura pas trop d’attente avant son prochain passage chez nous.

Liste de chansons :
1. Starboy
2. Party Monster
3. Reminder
4. Six Feet Under
5. Low Life
(Reprise de Future)
6. Might Not
(Reprise de Belly)
7. Sidewalks
8. Often
9. Acquainted
10. Or Nah
(Rreprise de Ty Dolla $ign)
11. Tell Your Friends
12. Die for You
13. Wicked Games
14. Earned It
15. In the Night
16. Rockin'
17. Secrets / Can't Feel My Face
18. I Feel It Coming

Rappel :
19. The Hills

Photos : Pat Beaudry

Lisez la critique complète de Lorde par Catherine Matusiak ICI!

Lisez la critique complète du JOUR 1 par Sophie Ferrandino et Catherine Matusiak ICI!

La critique complète de MUSE par Sophie Ferrandino ICI!

Lisez la critique complète du JOUR 2 par Sophie Ferrandino et Catherine Matusiak ICI!

Lisez la critique complète du JOUR 3 par Sophie Ferrandino et Catherine Matusiak ICI!

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire