OSHEAGA 2017 - Jour 2 – Bénédiction du soleil

Début de l'événement: 

05 août 2017 - 13:00
Catégories:
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Musique - Festival - Montréal
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Musique - Festival - Montréal
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Jain - Musique - Festival - Montréal
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Jain -Musique - Festival - Montréal
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Jain -Musique - Festival - Montréal
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Cage The Elephant - Musique - Festival
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Cage The Elephant - Musique - Festival
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Cage The Elephant - Musique - Festival
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Foule - Musique - Festival
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Petit Biscuit - Musique - Festival
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Fontaine - Musique - Festival
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Men I Trust - Musique - Festival
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Foule - Musique - Festival
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Foule - Musique - Festival
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Major Lazer - Musique - Festival
Osheaga 2017 - Jour 2 - Dominique Caron - Major Lazer - Musique - Festival

Après une première journée orageuse, dame nature nous accorde un répit ensoleillé en ce début de deuxième journée du festival qui bat son plein au Parc Jean-Drapeau. Malgré les problèmes techniques qui sévissent encore, notamment à la Scène des Arbres, l’accalmie météorologique nous permit de profiter de cette seconde journée offrant un savant mélange de performances électro et rock.

Jain

Et quoi de mieux pour accompagner ce soleil bienvenu que la pétillante Jain et sa musique électro pop fortement imprégnée par les influences africaines. Sans attendre, elle commence son set avec la pièce Mr. Johnson accompagnée d’animations colorées au style funky, une signature visuelle qu’on lui connaît bien. Bien qu’elle soit seule sur scène, Jain sait rendre le spectacle immersif en faisant participer la foule de façon active. Que ça soit en tapant des mains, en nous faisant asseoir pour sauter de plus belle, elle va même jusqu’à enregistrer la voix de la foule directement pour la mettre ne boucle sur le morceau fort entraînant Come. Un bel adon, il s’agit de son 200e spectacle et l’artiste est visible heureuse de se présenter sur scène à Osheaga. Faisant preuve de dynamisme et de charisme, la chanteuse a réussi à faire danser sans arrêt la foule massée devant la Scène de la montagne. En plus des hits que l’on lui connaît bien comme Better et Makeba, elle a aussi interprété la touchante pièce Paris en lien avec les attentats et Imposteur un nouveau morceau enregistré sur le rythme d’Inspecteur Gadget. Bref, une performance réussie qui lança le ton de la journée, il fait beau profitons-en! - C.M.

Major Lazer

La pluie aura finalement fait son arrivée au moment où le trio de Major Laze, accompagné de danseurs et d’effets pyrotechniques, commence leur puissante performance. Que cela ne tienne, ce fut probablement la foule la plus vibrante de toute la journée, car Major Lazer est là pour tenir sa promesse, mettre le party dans la place! Alternant entre leurs pièces maîtresses comme Watch out for This, Light It Up, Lean On, ils mixent aussi des hits bien connus comme Yeah de Usher, du Beyoncé, du Sean Paul, name it. La force du groupe est de créer des hits où il est impossible de résister à danser, influencés par les diverses musiques du monde. La célébration de cet élément d’internationalité fut d’ailleurs soulignée par le groupe lors de leurs quelques interventions au micro. Car pour le reste du temps, Major Lazer ne laisse que très peu de répit à la foule s’assurant de balancer beat dansant l’un après l’autre. Bref, Major Lazer transforma la Scène de la Montagne en un gros club à ciel ouvert! - C.M.
_____________________________________________________________

Après l’annonce de l’annulation de Solange peu avant le début du festival, la 2e journée d’Osheaga a vécu son lot de chamboulements d’horaires. George Ezra n’ayant pu se rendre pour cause de vol retardé par les orages violents de la veille s’est vu remplacé par Dawes. Lil Uzi Vert - qui devait remplacer Solange à la base - a aussi brillé par son absence et Tory Lanez a pris sa place à son tour. Puis Darius a été remplacé par GrandBuda sur la scène de l’Île.

Néanmoins, les prestations solides de Jain, Liam Gallagher, Cage The Elephant, Major Lazer, Muse et j’en passe ont sauvé la mise!

Liam Gallagher

Pourtant, on aurait cru que le premier à faire un pied de nez à Osheaga aurait été l’un des membres fondateurs d’Oasis, le célèbre Liam Gallagher. Mais non, il était là et étonnamment en forme! Il avait interrompu sa prestation après seulement 20 minutes la veille, perdant sa voix. Vêtu d’un immense imper noir (il nous a avoué croire qu’il faisait plus froid ici), malgré la chaleur, il nous a présenté plusieurs excellentes pièces de son nouvel album solo « As You Were » qui sortira en octobre prochain. Deuxième surprise, il a joué pas une, mais trois chansons d’Oasis, même la fameuse « Wonderwall » que tout le monde a entonnée avec lui de bon cœur. - S.F.

Cage The Elephant

Définitivement un coup de cœur cette année à Osheaga pour moi et pour plusieurs, Cage The Elephant ont offert un spectacle à tout casser! La vaste foule amassée devant la scène de la rivière était énergisée par la performance fracassante du chanteur Matthew Shultz. Malgré qu’ils n’étaient arrivés qu’une demi-heure auparavant et qu’il leur manquait deux des membres originaux retenus pour des raisons personnelles, Shultz et sa bande ont su impressionner la galerie. Avec leur rock alternatif unique, pur et accrocheur, des chansons comme « Ain’t No Rest For The Wicked », « Mess Around », « Come a Little Closer » et « In One Ear » ont de quoi frapper fort sous le soleil. Avec l’album live « Unpeeled » sorti en juillet et le dernier album studio sorti il y a déjà deux ans, on espère un retour rapide dans la province! - S.F.

Broken Social Scene

La formation canadienne Broken Social Scene a également donné une solide performance samedi après-midi sur la scène de la montagne. Ils étaient accompagnés par une autre grande habituée du festival, la belle et talentueuse Emily Haines du groupe Metric. Elle a même chanté deux des chansons, « Protest Song » et « Anthems for a Seventeen Year-Old Girl ». - S.F.

La critique complète de MUSE, ICI!

La critique complète de The Weeknd, ICI!

Lisez la critique complète du JOUR 3 par Sophie Ferrandino et Catherine Matusiak ICI!

La critique complète de Lorde, ICI!

Lisez la critique complète du JOUR 1 par Sophie Ferrandino et Catherine Matusiak ICI!

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire