OSHEAGA 2017 - Jour 2 - Après la pluie, MUSE!

Début de l'événement: 

05 août 2017 - 21:30
Catégories:
OSHEAGA 2017 - Jour 2 - Après la pluie, MUSE! Photo : Pat Beaudry
Osheaga 2017 - Jour 2 - MUSE - Photo : Pat Beaudry
Osheaga 2017 - Jour 2 - MUSE - Photo : Pat Beaudry
Osheaga 2017 - Jour 2 - MUSE - Photo : Pat Beaudry
Osheaga 2017 - Jour 2 - MUSE - Photo : Pat Beaudry
Osheaga 2017 - Jour 2 - MUSE - Photo : Pat Beaudry
Osheaga 2017 - Jour 2 - MUSE - Photo : Pat Beaudry
Osheaga 2017 - Jour 2 - MUSE - Photo : Pat Beaudry
Osheaga 2017 - Jour 2 - MUSE - Photo : Pat Beaudry
Osheaga 2017 - Jour 2 - MUSE - Photo : Pat Beaudry

On a eu la frousse devant la scène de la rivière samedi soir au Parc Jean Drapeau! La journée était incomparable à la précédente qui rimait avec ponchos, boue et bourrasques. Beau soleil, petite brise, le jour 2 d’Osheaga 2017 s’annonçait parfait. Mais le ciel en décida autrement après le coucher du soleil. D’immenses nuages noirs se sont déplacés vers la foule et les techniciens s’affairaient à recouvrir tous les instruments de musique et les équipements sur scène. On pouvait entendre les murmures dans la foule : « Non svp, faites qu’ils n’annulent pas! ».

Que nenni, les dieux en faveur des géants du rock électronique ont fait en sorte que tout s’arrête au bon moment et vers les 21h30, Matt Bellamy, Dominic Howard et Chris Wolstenholme foulaient les planches de la scène et débutaient la soirée avec « Dig Down », leur plus récent simple. Un énorme rugissement de soulagement a émané du public et c’était parti pour un spectacle haut en couleurs, à la hauteur de MUSE.

Le trio qui en est maintenant à plus de 20 ans de carrière ne perd certainement pas son souffle. Écrans géants et éclairages spectaculaires, ballons géants, confettis, guirlandes, lunettes psychédéliques et sonorité à tout casser; ils mettent le paquet et c’est toujours aussi efficace!

La liste de chansons a été soigneusement sélectionnée pour les fans de longue date et les nostalgiques. Bellamy et ses deux comparses sont allés puiser dans leurs plus vieux albums avec « Hysteria », « Stockholm Syndrome », « Plug In Baby », « Supermassive Blackhole » et les incontournables « Starlight », « Time Is Running Out », « Uprising », « Resistance » et bien sûr « Knights of Cydonia ».

« Psycho », « Dead Inside » et « Mercy » ont aussi bien représenté leur dernier album Drones sorti en 2015. « Madness » et une version écourtée de « The 2nd Law : Isolated System » étaient les seuls extraits de l’excellent The 2nd Law (2012). Somme toute une formule gagnante pour un festival d’envergure et qui a su plaire autant aux mordus qu’aux novices.

Le groupe s’est fait plaisir à plusieurs reprises entre les chansons en jouant des extraits d’AC/DC, Rage Against The Machine et Led Zeppelin. Le fameux « Munich Jam » de Dominic et Chris à la basse et à la batterie n’était pas de la petite bière non plus! Si on a déjà vu Muse en concert, on sait à quel point ils sont épatants et talentueux, mais chaque nouvelle expérience nous rappelle leur aisance indéniable à manipuler leurs instruments respectifs. La voix de Bellamy est aussi un instrument en soi, ne ratant jamais une seule note, passant des plus aiguës aux plus graves de façon magistrale.

Ayant dû arrêter leur performance après seulement trois chansons au festival Lollapalooza la veille pour cause d’orages violents, les Anglais avaient publié sur Twitter qu’ils étaient extrêmement déçus. Montréal leur a assurément remonté le moral hier soir et ils ont mis énormément de joie dans nos cœurs et nos oreilles aussi!

Liste de chansons :
1. SFX Intro
2. Dig Down
3. [Drill Sergeant]
4. Psycho
5. Interlude
6. Hysteria
(AC/DC's 'Back in Black' riff outro)
7. Resistance
8. Plug In Baby
(Extended outro)
9. The 2nd Law: Isolated System
10. Stockholm Syndrome
('Micro Cuts', Rage Against the Machine's 'Freedom', 'Reapers', and 'Agitated' outro)
11. Supermassive Black Hole
('Close Encounters' intro)
12. Munich Jam
13. Madness
14. Dead Inside
('Who Knows Who' intro & outro)
15. Starlight
16. Time Is Running Out
(Led Zepplin's 'Heartbreaker' outro)
17. Mercy
Encore:
18. Uprising
(Extended outro)
19. Knights of Cydonia
(Ennio Morricone's 'Man With a Harmonica' intro)

Photos : Pat Beaudry

Lisez la critique complète du JOUR 2 par Sophie Ferrandino et Catherine Matusiak ICI!

La critique complète de The Weeknd, ICI!

Lisez la critique complète du JOUR 3 par Sophie Ferrandino et Catherine Matusiak ICI!

La critique complète de Lorde, ICI!

Lisez la critique complète du JOUR 1 par Sophie Ferrandino et Catherine Matusiak ICI!

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire