« Orlando », voyage temporel à la croisée de la danse et du théâtre

Catégories:

« Orlando », c’est le personnage principal du roman éponyme de Virginia Woolf. Pour la chorégraphe Deborah Dunn et la compagnie TRIAL & EROS (http://trialanderos.com), c’est aussi l’histoire fascinante de la figure androgyne d'Orlando, incarnation de l’être à la poursuite de son rêve : devenir poète.

Dans cette création proposée à l’Agora de la Danse, Deborah Dunn amène le public à se questionner sur l’évolution des mœurs au cours des cinq derniers siècles, en débutant son récit à l’époque baroque pour finir au 20e siècle. Accompagnée de la musique de la talentueuse Diane Labrosse et des costumes créés en collaboration avec Josée Gagnon, la chorégraphe met en scène six danseurs aguerris : Natalie Zoey Gauld, Audrée Juteau, Sara Hanley, Alexandre Parenteau, Nicolas Patry, Nancy Rivest. Alors qu’Audrée Juteau interprète le personnage ambigu d’Orlando, les autres danseurs l’accompagnent à travers différents rôles qui varient selon les époques.

À la croisée du théâtre et de la danse, les artistes évoluent sur scène en changeant de costumes grâce au raque à vêtements mobile. Ils utilisent aussi une table et des chaises pour créer un univers amovible selon les différents tableaux. Côté danse, les duos et formations de groupe sont largement privilégiés. Alors que la première partie de la création est davantage axée sur l’interprétation et les costumes, la seconde est entièrement dansée.

Et jusqu’aux dix dernières minutes de cette création, le résultat était plus que satisfaisant. La chorégraphie, coordonnée avec précision, se combinait avec légèreté, humour et élégance aux interprétations des artistes. Puis il y a eu cette formation composée des quatre artistes féminines, un moment qui a duré tout au plus deux minutes… et pourtant, quel chaos, quel gâchis. Le couteau à double tranchant s’est retourné contre cette création en faisant des dégâts à « Orlando » lors de la première présentation. Heureusement, la troupe a eu le temps de revenir sur scène jeudi et vendredi derniers, en espérant que le problème de coordination ait été réglé!

Bref, malgré cet incident regrettable, Orlando est une création bourrée de talents, à la fois accessible et vivante, qui conviendra parfaitement à un public amateur de danse, de théâtre ou encore de musique.

Bonne balade!

Dernière présentation le samedi 17 mars à 16 h

Plus de renseignements sur : http://www.agoradanse.com/fr/spectacles/2012/orlando

Chorégraphe
Deborah Dunn

Interprètes
Natalie Zoey Gauld, Audrée Juteau, Sara Hanley, Alexandre Parenteau, Nicolas Patry, Nancy Rivest

Musique
Diane Labrosse

Lumière
jpt

Costumes
Deborah Dunn, Josée Gagnon

Crédit photo : Jessica Petunia

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire