Oh My GAD! Elmaleh à L'Olympia

Début de l'événement: 

19 septembre 2015 - 21:30
Catégories:
Gad Elmaleh Oh My Gad

Il y a presque trois ans maintenant, en novembre 2012, Gad Elmaleh était venu présenter un spectacle intime de rodage pendant deux soirs au Cabaret du Lion D’Or. L’humoriste franco-marocain voulait tester quelques blagues et s’échauffer devant son public montréalais avant de faire rire nos voisins du sud en anglais. Hier soir et encore une fois ce soir à l’Olympia de Montréal, Elmaleh reprend l’expérience de façon un peu plus officielle avec son spectacle « Oh My GAD ».

« Il y a seulement à Montréal qu’on peut faire ça » a-t-il déclaré en début de spectacle. Le concept est de livrer la marchandise en français et en anglais, sans oublier d’y inclure les multiples accents français, québécois, marocains, américains et de toutes les autres multiples cultures qui font de Montréal un lieu unique et idéal pour inaugurer son tout premier one-man show « bilingue ». Le comique de 44 ans était très reconnaissant de la chance que ses admirateurs québécois (de toutes les origines et de toutes les cultures) lui offraient avant qu’il ne plonge tête première aux États-Unis.

Malgré sa grande notoriété en France et également au Québec (où il y a élu domicile pendant quatre ans il y a un peu plus de vingt ans), Elmaleh n’en demeure pas moins humble sur scène. Tout au long de la soirée, on se sent très près de lui et les spectateurs ne se gênent pas pour l’interpeller et lui faire des commentaires, au plus grand plaisir de Gad qui improvise chaque fois sans aucune difficulté. Il s’adresse alors à eux plusieurs fois par la suite, intégrant avec aisance ces interactions à ses numéros.

Tout comme au Lion D’Or, Gad a avec lui son petit tabouret et son calepin pour pouvoir y noter les vannes qui passent et surtout celles qui ont moins de succès ou sont à retravailler. Cela fait maintenant parti du show et fait autant rire que les blagues elles-mêmes. Pendant la première heure, Gad Elmaleh pratique bien son anglais et alterne facilement d’une langue à l’autre, ce qui garde l’auditoire très attentif et rejoint tout le monde dans la salle. Cela dit, plus la soirée avance, plus le français reprend le dessus et la notion de bilinguisme se perd un peu. Elmaleh prendra la peine au rappel de rassurer les gens que lorsqu’il fait des spectacles en anglais seulement, il maîtrise beaucoup mieux la langue de Shakespeare. Très consciencieux et professionnel de sa part.

Religions, cultures, supermarché, animaux, vie de couple, Américains, Marocains, Libanais, Égyptiens, Québécois, Français et plus encore passent sous la loupe de l’humoriste. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Elmaleh sort aussi un peu de son moule « politically correct » et se permet quelques lignes plus « vulgaires », mais bien placées. Le public rit vraiment fort et de bon cœur avec lui, comme si Gad faisait parti de leurs vies depuis si longtemps. Il est vrai qu’il sait rendre l’ambiance intime et décontractée. On n’a jamais l’impression que tout est nécessairement préparé d’avance.

Est-ce que le grand Gad est fin prêt pour les salles américaines? Il n’y en a pas le moindre doute. Son humour qui transcende toutes les religions et les cultures est extrêmement rassembleur et son petit accent lorsqu’il parle anglais saura assurément les charmer. Ses mimiques inimitables et son humour corporel sans pareil sauront aussi le démarquer de ses compétiteurs. Gad Elmaleh sera comme une bouffée d’air frais dans le monde de l’humour américain, son succès sera certainement retentissant.

Petit scoop, il sera de retour à L’Olympia le 19 décembre prochain. Dans un élan d’amour et d’improvisation, Elmaleh a organisé le tout avec son gérant et le propriétaire de la salle devant nos yeux. À vos calendriers!

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire