Malajube de retour au Metropolis de Montréal le 18 décembre 2009

Début de l'événement: 

18 décembre 2009 - 20:00
Catégories:

Le groupe annonce qu'il se produira juste avant les fêtes au Métropolis. En effet, le quatuor rock foulera les planches du fameux 59 Sainte-Catherine Est pour la deuxième fois cette année et ce le 18 décembre prochain, avec Clues (http://www.villavillanola.com/artists/clues/) qui assurera la première partie.

Après les critiques élogieuses de son dernier spectacle aux FrancoFolies 2009, Malajube récidive pour le plus grand plaisir des Montréalais et présentera les chansons de son tout dernier album Labyrinthes, un troisième opus qui permet au groupe de dominer le peloton rock franco avec une avance presque inquiétante! (Olivier Lalande, Nightlife Magazine).

Malajube est récipiendaire du Félix dans la catégorie Album alternatif de l’année et nominé dans la catégorie Artiste québécois s’étant le plus illustré hors Québec.

Vous ne voyez pas cette vidéo? Cliquez ic : http://vimeo.com/5516895

Plusieurs fois primé dans divers galas et récemment finaliste pour le prestigieux prix Polaris, Malajube est l’écho francophone au succès d’Arcade Fire sur la scène internationale. Avec trois albums à son actif, le groupe pop/rock a littéralement pris d’assaut la scène rock indépendante depuis la sortie de son premier opus en 2004, Le Compte Complet. En plus d’avoir récolté quatre Félix au fil des années, Malajube a tourné sans relâche au Canada, en Europe, aux États-Unis et au Japon, prenant part à divers évènements d’envergure internationale tels que SXSW, CMJ, Osheaga, Les Eurockéennes et les Francofolies de Montréal.

Son second album, Trompe-L’œil, est une œuvre imposante figurant parmi les albums les plus marquants dans l’histoire musicale du Québec. Réussissant haut la main à se démarquer de la riche scène musicale montréalaise avec un son unique et original, cet album a su retenir l’attention tant des têtes fortes de l’industrie que du public et des critiques, notamment du NME, New York Times, Pitchfork, Wired, Vanity Fairs, Spin et plusieurs autres, qui l’ont tous encensé d’une voix unanime.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire