7e Nuit blanche à Montréal, le samedi 27 février 2010

Début de l'événement: 
27 février 2010 - 20:00

La Nuit blanche à Montréal, dans le cadre du Festival MONTRÉAL EN LUMIÈRE, souffle ses sept bougies cet hiver. L’âge de raison ? Si peu ! Il faut voir sa programmation pour se rendre compte à quel point elle sera cette année particulièrement frivole, éclatée, curieuse et folle, coup d’envoi diablement sympathique aux autres « Nuits Blanches » qui suivront à travers le monde.

Le samedi 27 février prochain, on pourra ainsi découvrir la ville nocturne par le biais de 180 activités intérieures et extérieures, pour la plupart gratuites et réparties sur 3 quartiers et un pôle. Envie de danser, de monter sur scène, de chanter, de se baigner, de se faire raconter des histoires, de rire un bon coup, de se faire surprendre ou d’arpenter un Montréal souterrain devenu artistique ? La Nuit blanche à Montréal nous réserve tout ça encore plus, au point qu’on se souhaiterait une éclipse pour avoir le temps de tout faire !

La nuit à pied, en métro et en navettes gratuites

Avec 180 façons de s’éclater et une seule nuit pour les découvrir, on sera content d’apprendre que
le Festival a tout fait pour faciliter la vie des noctambules. D’abord, c’est avec plaisir que nous
annonçons, pour une 2e année, la participation exceptionnelle de la STM qui gardera le métro
ouvert toute la nuit ! Ensuite, on verra bien sûr le retour du fameux service gratuit de navettes
— toujours en collaboration avec la STM — qui desservira six circuits comprenant un total de
65 arrêts, dont un circuit express pour relier les quartiers. De 20 h à 5 h et toutes les
10 minutes, on pourra monter à bord de ces navettes pour se rendre à n’importe quelle activité de
leur secteur respectif : le Quartier Vieux-Montréal et Quais du Vieux-Port, le Quartier des
spectacles et Centre-Ville et l’ancien secteur Quartier Plateau-Mont-Royal qui, après avoir pris de
l’ampleur, se nomme désormais le Quartier Plateau-Mont-Royal et Mile-End. Quant au Pôle
Maisonneuve, il sera accessible en métro. Rappelons également que toutes ces navettes seront
branchées sur CIBL 101,5 Radio-Montréal, question de rester à l’affût de tout ce qui se passe
pendant cette folle nuit.

Le site de la Fête de la lumière BMO Banque de Montréal : le coeur de la Nuit
Chaque année, la Nuit blanche et la Fête de la lumière BMO Banque de Montréal — dont la
programmation sera dévoilée mardi prochain, 9 février — trouvent le moyen d’étirer encore plus le
plaisir. Cette fois, on agrandira le site avec une Place des Festivals transformée — et son nouvel
Espace L’Oréal — qui offrira des activités bien à la hauteur de l’envie de fête des Montréalais :
animation, danse, création, expériences visuelles et auditives…

Cela dit, le site de la Fête de la
lumière à la place Jacques-Cartier du Vieux-Montréal et sur les Quais du Vieux-Port restera
quand même l’incontournable lieu de rendez-vous et de départ de toute virée nocturne digne de ce
nom ! Spécialement pour la Nuit blanche, on y vivra notamment à 19 h 30 le Coup d'envoi des
noctambules !, avec ses personnages et ses cracheurs de flamme, présenté par Hydro-Québec
dans le cadre des Événements des Quais du Vieux-Port. Suivra, à 20 h, Pleins feux sur la Nuit
blanche, un spectacle de pyrotechnie de la série Les Feux BMO, littéralement haut en couleur !
Tout de suite après, dans le cadre des Spectacles BMO et pour bien ancrer la Nuit blanche dans
la folie et la bonne humeur, les Denis Drolet vont brasser la place avec leurs Chants de Plume,
des reprises de l’icône de la chanson québécoise, mais évidemment servies avec une sacrée dose
d’absurde et d’énergie ! Délirant party en perspective.

Le retour d’Art Souterrain
Cette année encore, la nuit se déroulera en partie dans les sous-sols de la ville avec le retour d’Art
Souterrain qui, avec ses 104 projets répartis sur 10 zones, transforme par l’art ces galeries
souterraines qu’on croyait jusqu’alors connaître. Quatre kilomètres de corridors souterrains entre le
Complexe Les Ailes et la Place des Arts seront ainsi remaquillés à coups de photos, de vidéos,
d’installations et de performances les plus diverses.

Art visuel
Mais l’art visuel ne se limitera pas à l’événement Art Souterrain et se fera lui aussi sa propre Nuit
blanche, ici et là : par exemple à la Galerie Pangée avec Valérie Jodoin Keaton, dont le livre de clichés
en coulisse avec nos stars a fait jaser ces derniers temps ; avec, il va sans dire, le Musée des beauxarts
qui nous convie à un atelier de modèle vivant ; avec aussi Ctrllab qui nous fera revivre les partys
urbains les plus fous par le biais des photos de Laura Marais ; la Galerie Frame and Canvas nous
étonnera quant à elle en nous montrant comment fabriquer notre propre caméra ! Sinon, on se tournera
vers le siège social d’Hydro-Québec et sa superbe murale de l’artiste Jean-Paul Mousseau ou encore
vers l’Édifice Belgo qui, à lui seul, renferme pas moins de 13 galeries et autant d’expositions variées.

Cinéma
Que ce soit par curiosité ou pour se réchauffer, on pourra se laisser aller à nos plaisirs cinéphiles, aussi
variés soient-ils, comme notamment l’Événement Star Wars: The Clone Wars au Coeur des sciences
de l’UQAM, qui mettra non seulement en vedette la célèbre série d’animation, mais teintera aussi la
soirée de petits clins d’oeil à l’univers lucasien (attention aux stormtroopers…). Envie de toile sans
pourtant s’enfermer ? Heureusement, il y a le Ciné-parc d’hiver des Rendez-vous du cinéma
québécois et ses trésors de notre cinéma, dont La Guerre des tuques, ou encore les images de
peuples menacés ou disparus de Daniel Bertolino, sur le site extérieur du Parc olympique.

Contes, poésie, littérature
Le conte sera servi de multiples façons cet hiver ! Pensons d’abord au Théâtre de l’Esquisse où
nous attendent pas moins de huit conteurs d’Arbraconteurs ; au Super Manège Métallurgique du
Cabaret du Roy où le conte, avec les Productions du Diable Vert, se mêle aux scies électrifiantes,
au stroboscope, le tout accompagné d’un feu de forge et de sculptures de glace (!) ; ou au Café
Santropol, où le conte sera écrit par des diplômés de l’École nationale de théâtre et s’enrichira de
magie gastronomique. De son côté, le Collectif Vx occupera quatre chambres de l’Opus Montréal
pour nous faire découvrir un heureux mariage de passages d’oeuvres littéraires et de multimédia.

Danse
On ne sera pas surpris d’apprendre qu’on trouvera toutes les danses lors de cette riche Nuit blanche,
aussi bien pour les simples spectateurs que les fous des pistes. Des exemples ? Le studio TANGO
montréal nous invite à une Initiation au tango argentin, alors que le Studio Elle Hurle Another
Sidewalk préférera le rockabilly jive, le rock and roll et le boogie, d’Elvis à Jerry Lee Lewis. Du côté
du Jardin botanique de Montréal, ce sont le merengue, la batchata et le cha-cha-cha que nous
présenteront des professionnels.

Design
Pas de repos non plus pour le design lors de la Nuit blanche ! Côté vêtements, profitons-en pour se
faire inviter aux Noces de plastique d’Alexandra Duchastel, la collection de vêtements
confectionnés à partir de matériaux récupérés par Lady Bag la clocharde, qu’on pourra voir dans
les Vitrines du Village, rues Amherst et Sainte-Catherine ! Ou alors, invitons-nous à l’avantpremière
des Onze, le défilé extérieur d’étudiants de l’École de mode de Montréal, sur le site
extérieur du Parc olympique. Si on préfère les lignes plus droites, on se rendra à l’exposition
Penser tout haut — faire l’architecture au Centre de design de l’UQAM, un regard intime sur
26 bureaux d’architecture d’ici et d’ailleurs. Envie de voir autrement notre décor quotidien ? On
court à la galerie-boutique Commissaires, où l’on repense en beauté ces objets et mobiliers de la
vie courante.

Expositions
Au coeur de la Nuit blanche, le Centre Canadien d’Architecture offre un entracte des plus éclaté
avec cinéma en plein air, bar à glace, musique live, projections, programmes familles, ateliers
amusants et l’ultime présentation de son exposition Entracte : Films d’un futur héroïque. Ailleurs,
les expos se suivent mais ne se ressemblent pas davantage : par exemple, à la Galerie Zone
Orange, Les channels de mademoiselle jumelle oeuvres d’artisans et chroniques littéraires, alors
que cinq jeunes artistes et leurs oeuvres (photos, dessins, installations vidéo et films d’animation)
ont pris d’assaut la Galerie YellowFishArt et que la Galerie Lounge TD de la Maison du Festival
Rio Tinto Alcan nous présente, pour la première fois à Montréal, les croquis et dessins du grand
poète, auteur-compositeur-interprète Leonard Cohen.

Fantaisies
La Nuit blanche, c’est aussi le retour des inclassables, des autres petites folies qui surprennent et
amusent. Par exemple, à l’aréna Camillien-Houde, on ne verra jamais plus le spectacle sur glace
de la même façon avec Le Patin Libre et Ceci n’est pas un patin, suivi d’un party sur patins ! Chez
Coupe Bizzarre, c’est plutôt le cheveu qu’on repensera sans cesse… jusqu’à l’ésotérisme ! Au
District 101 Espace Créatif, place à Nouille Blanche, un étrange amalgame de décoctions
littéraires, de thé, d’histoires partagées et de performances interactives… On aura même pensé à
ceux qui veulent vivre la Nuit blanche tout en ayant des nouvelles… de la Nuit blanche : ainsi, avec
ARTVscope, on pourra voir, sur l’esplanade de la Place des Arts et par le biais d’un télescope,
des images en direct d’autres activités qui se déroulent ailleurs.

Humour
Ceux qui aiment rire un bon coup seront également servis lors de cette virée nocturne : que ce soit
par exemple avec La nuit, on rit ! au Théâtre Telus, avec les finissants de l’École nationale de
l’humour, avec le triptyque Juste pour rire toute la nuit (mini-gala, univers 100 % féminin et Le Show
XXX) au Studio Juste pour rire, ou encore avec Total Crap, qui rend hommage à ce qu’il y a de
pire (et de plus drôle !) à la télé et au cinéma, au bar Vol de Nuit.

Illumination
La Nuit blanche connaîtra également plusieurs illuminations, autres que ces milliers de sourires sur
autant de visages. Attendons-nous notamment à redécouvrir la Tour de la Bourse transfigurée par
sa fenestration à l’éclairage réinventé ou à s’extasier sur les superbes tableaux lumineux de
l’ancienne église Saint-Jacques, aujourd’hui pavillon Judith-Jasmin de l’UQAM. Sur la Place des
Festivals, on découvrira une table-console interactive qui permettra aux oiseaux de nuit de maquiller
à leur guise la Maison du Festival Rio Tinto Alcan des plus belles lumières, ainsi que des surprises.

Musique
On ne pourrait pas vraiment parler de fête sans musique… La Nuit blanche nous en réserve
justement une jolie et variée panoplie, du Bal masqué de Bande à part au Métropolis au Karaoké
Opéra — dont le nom dit tout — qui saura combler la diva en chacun de nous au métro Place-des-
Arts, en passant par la Symphonie nocturne à la Tour de Montréal (intérieur et extérieur) où les
ensembles vocaux Opus Novum, Allegro, Stakato, Arcantia, le choeur de la radio de Radio-Canada
et Au choeur des refrains comptent bien nous enchanter, ou encore par l’Organo pleno de l’Église
Unie St-James qui laissera, cinq heures durant et sans pause, ses grandes orgues entre les mains
de musiciens de la nouvelle génération.

Performances
En vrac : la Galerie de L’UQAM fête ses 40 ans avec nous, en présentant les oeuvres de diplômés
et d’enseignants de l’université, ainsi que d’autres artistes ; le Foyer de la Cinquième Salle de la
Place des Arts, l’Abécédaire du corps dansant donnera littéralement corps aux 26 lettres de
l’alphabet ; le Gésu convie à la rencontre de trois créateurs (chorégraphe, compositeur,
éclairagiste) qui oeuvrent autour du travail de l'artiste en résidence, Meena Murugesan ; et à
Objets Dansants Non Identifiés, des fenêtres serviront de prisme aux visiteurs qui verront ainsi
deux versants d’une même danse dans un appartement.

Sport
Pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable en faisant une pause-sport pendant la Nuit ? On pourra
par exemple faire un peu de Yoga de l’âme avec DJ en direct ! au Zazen Spa Athlétique,
descendre la célèbre colline en raquettes ou en ski de fond avec Les amis du mont Royal à partir
de la Maison Smith du parc du mont Royal, ou encore lâcher son fou en équipe lors d’une partie
d’Ultimate Frisbee au Centre sportif du Parc olympique.

Théâtre
La Nuit blanche sera bien évidemment l’occasion de plusieurs coups de théâtre, comme
notamment le Party de sous-sol chez Kurt Cobain au Théâtre La Licorne, qui mariera Kraft Dinner,
Guitar Hero, Nirvana et, bien sûr, théâtre. Les fous d’impro se rassasieront avec Création théâtrale
instantanée, un « karaoké d’improvisation » du laboratoire d’improvisation LAB’I, qui sévira au bar
Les Katacombes. Finalement, c’est aux marionnettes que la Galerie Off The Hook fera honneur
en présentant son spectacle Yorgo et le monde.

Tout savoir sur MONTRÉAL EN LUMIÈRE
Ceci n’est qu’un bref aperçu des activités qui mettront la ville en lumière pendant toute la nuit du
samedi 27 au dimanche 28 février. On trouvera tous les renseignements sur la 7e Nuit blanche à
Montréal dans la publication gratuite que l’on pourra se procurer sur le site du Festival, dans tous les
lieux d’activités et dans la plupart des sites touristiques de Montréal. On peut également joindre la ligne
Info-Lumière au 514 288-9955 ou, sans frais, au 1 888 477-9955, ou à www.montrealenlumiere.com.

Nouveau !
Programmation de la Nuit blanche disponible en version mobile
Les festivaliers de la Nuit blanche à Montréal pourront aussi consulter la programmation en
version mobile à partir de leurs appareils à l’adresse suivante : montrealenlumiere.mobi
La 11e édition du Festival MONTRÉAL EN LUMIÈRE aura lieu du jeudi 18 février au dimanche
28 février 2010.

http://www.montrealenlumiere.com/volets/nuit_blanche/en_bref_fr.aspx

Dans le cadre de Art Souterrain, vous pourrez voir à la Place Ville-Marie un expo, Dans les yeux de Alain Delon : http://patwhite.com/alaindelon

Commentaires

Soumis par quidam (non vérifié) le

À quand la vraie nuit blanche à Montréal où les bars peuvent rester ouvert toute la nuit? Bon, j'avoue, certains participants contamineurs peuvent en effet créer mauvaise presse pour une telle initiative. Mais, je crois sincèrement, que la vraie nuit blanche prendra son envol lorsque l'on fera confiance à la modération de la majeure partie de la population.

Ajouter un commentaire