Machinaction, un concert atypique composé avec le logiciel Mad Scientist Machine

Début de l'événement: 

14 novembre 2013 - 20:30
Catégories:
Machination

Inventeur de la radiotélégraphie, Guglielmo Marconi est à l'origine d'une révolution technique qui a ouvert une ère nouvelle pour les télécommunications. Il fut le pionnier des liaisons radio à grande distance. Avec son Mad Scientist Machine, Stefan Smulovitz, jeune compositeur, violoniste et passionné d’informatique, invente un logiciel-système qui permet à des chefs-compositeurs de composer des structures d’improvisation en temps réel et de diriger un ensemble d’instrumentistes à distance, et ce à partir d’un système de lutrin-LED lumineux.

En ouverture de sa 34e saison montréalaise, Productions SuperMusique présente Machinaction, un concert atypique mettant en vedette l’Ensemble SuperMusique interprétant les compositions écrites par quatre compositeurs-improvisateurs à partir de ce fabuleux logiciel. C’est la première fois que le Mad Scientist Machine sera présenté au Québec!

En complément de programme, Joane Hétu, présentera sa nouvelle création qui a pour titre D’un geste de la main, écrite en toute complicité avec la vidéaste Manon de Pauw, tandis que Ryan Ross Smith nous proposera Escalator . Les deux œuvres se déclineront sous la forme de partitions animées en couleur (vidéo).

Les onze musiciens de l’Ensemble SuperMusique utilisant le Mad Scientist Machine auront respectivement devant eux leur partition synthétique lumineuse et seront dirigés, en direct de New York, par les compositeurs-chefs Lisle Ellis et Sarah Weaver - que les spectateurs pourront voir en temps réel retransmis via skipe sur grand écran -, ainsi que par Danielle Palardy Roger et l’inventeur lui-même, Stefan Smulovitz, dirigés cette fois-ci de Montréal.

Avec Machinaction, Productions SuperMusique continue de mettre de l’avant l’exploration des nouvelles technologies qui transforment l’approche de la musique improvisée, à la fois dans sa composition, dans son interprétation et dans l’expérience spectateurs.

Mad Scientist Machine, par son inventeur, Stefan Smulovitz.

«Chaque utilisateur — où qu’il soit physiquement, dans la même salle où le concert se déroule, ou bien à des kilomètres de là — peut se servir du logiciel pour contrôler une lumière LED placée devant lui. À chaque couleur de lumière correspond une instruction particulière : lorsqu’elle est blanche, par exemple, elle demande aux musiciens de jouer des notes tenues, tandis que la couleur verte signifie “faites du bruit”…

Le Mad Scientist Machine pousse donc ses utilisateurs à rechercher leur équilibre musical entre la liberté d’exécution propre à la musique improvisée et à la contrainte de la structure crée en temps réel par le chef d’orchestre ou le compositeur. En transformant les idées du compositeur en signaux lumineux spécifiques destinés à un ensemble de musiciens, le Mad Scientist Machine combine la structure d’un jeu de table ou de rôle avec un véritable système de composition musicale.»

Pour en savoir plus sur Mad Scientist Machine, visitez le site du compositeur-inventeur http://www.stefansmulovitz.ca/MSM.html http://www.youtube.com/watch?v=CjdrnynUqgU#t=14

L'ensemble SuperMusique

Ensemble à géométrie variable, l’Ensemble SuperMusique est composé pour cette soirée de : Isaiah Ceccarelli : percussions | Guido Del Fabbro : violon | Jean Derome : flûte, flûte basse | Lori Freedman : clarinette, clarinette basse | Émilie Girard-Charest : violoncelle | Joane Hétu : voix, saxophone, objets | Diane Labrosse : échantillonneurs | Aaron Lumley : contrebasse | Cléo Palacio-Quintin : flûte, flûte basse | Stefan Smulovitz : alto, ordinateur portable | Scott Thomson : trombone

Stefan Smulovich | Alto, laptop

Musicien (ses instruments de prédilection sont le violon alto et l’ordinateur portable) et compositeur canadien, Stefan Smulovitz est un passionné d’informatique qui a crée le logiciel Kenaxis, qui lui permet d’utiliser son ordinateur en temps réel dans différents contextes musicaux. Tout récemment il a développé un nouveau logiciel appelé Mad Scientist Machine. Il joue régulièrement avec les improvisateurs les plus expérimentés et compose pour des ensembles aussi variés qu’un orchestre ou un quatuor à cordes, ainsi que pour différents instruments solistes susceptibles d’interagir avec l’électronique. Sa partition pour le film muet La Passion de Jeanne d’Arc (de Carl Theodor Dreyer, 1928) a été l’un des moments les plus remarqués du PuSH Festival de Vancouver en 2010.
http://www.stefansmulovitz.ca/

Danielle Palardy Roger | Percussions, voix

Percussionniste, compositrice et improvisatrice. Active depuis 1980 dans le milieu de la musique actuelle montréalaise, membre fondatrice des ensembles Justine, Wondeur Brass et Les Poules, elle a initié de nombreux projets de musiques improvisées, dont l'Ensemble SuperMusique. Elle a fait plusieurs tournées de concerts au Canada, en Europe et aux États-Unis et elle a participé à de nombreux festivals internationaux et événements prestigieux. Outre ses plus proches collaborateurs de l'équipée Ambiances Magnétiques - les Derome, Hétu, Labrosse, Tanguay et Tétreault - elle a travaillé avec entre autres DB Boyko, Christopher Butterfield, Nick Caloia, Michel F Côté, Christine Duncan, Lori Freedman, Fred Frith, Joëlle Léandre, Torsten Mueller, l'Ensemble contemporain, le chœur VivaVoce et le quatuor Quasar. Danielle Palardy Roger est également directrice générale et artistique de Productions SuperMusique et siège en qualité de présidente du Conseil d'administration du Groupe Le Vivier depuis sa fondation.
http://www.actuellecd.com/fr/bio/roger_da/discog/ | http://www.supermusique.qc.ca/fr/artistes/roger_da/

Sarah Weaver | Compositrice et chef d’orchestre

Sarah Weaver est compositrice, chef d’orchestre et technologue de New York. Elle travaille sur la scène internationale en tant que spécialiste de musique «télématique» pour des grands ensembles de musique contemporaine ainsi que pour des projets in situ. La musique «télématique» est créée lorsque différents musiciens jouent ensemble via Internet à partir de différents lieux géographiques. Parmi ses projets les plus récents on peut mentionner Synchrony Universal Music 2013 (qui reliait New York à la Californie et à la NASA), Thresholding 2012: A Telematic Music Event, entre New York et Séoul, Inspiraling 2010-2011: Telematic Jazz Explorations (encore entre New York et la Californie), ainsi que ResoNations 2009-2013: International Telematic Music Concerts for Peace (entre le Siège des Nations unies à New York et d’autres lieux sur la planète). Weaver a enseigné dans plusieurs universités, du Rensselaer Polytechnic Institute (Troy, NY) à la New York University et à la New School (également à New York). Elle est aussi membre du comité consultatif de la International Society for Improvised Music. Parallèlement à ses études auprès de Walter Thompson et Pauline Oliveros, Weaver est diplômée de l’University of Michigan et de la New York University. Elle poursuit actuellement un doctorat à la State University of New York at Stony Brook. Weaver co-anime l’organisme musical Liminal Music.
http://www.sarahweaver.org/

Lisle Ellis | Compositeur, contrebassiste

Considéré comme l’un des pionniers de la musique improvisée dans son propre pays, le Canadien Lisle Ellis mène depuis quelques décennies une double carrière en arts visuels autant et en musique de recherche. Contrebassiste, compositeur, conférencier, Ellis a effectué de nombreuses tournées et enregistré une soixantaine de disques. Après des études au légéndaire Creative Music Studio de New York au milieu des années 1970, il a sillonné dans les dernières quarante années le continent nord-américain dans une quête créative nomade qui l’a porté de Vancouver à Terre-Neuve, et de la Californie à Montréal et New York. En 2006 l’étiquette Henceforth Records a publié son hommage au peintre afro-américain Jean-Michel Basquiat, Sucker Punch Requiem, salué par la critique musicale comme un album extraordinairement puissant. Dans les dernières années, Ellis s’est consacré à des nouvelles études : le développement de nouveaux systèmes de notation, les sonorités électroniques, la découverte d’une théorie qui unifie toute créativité et toute création. Inspiré par Manhattan, où il réside, autant au niveau visuel que sonore, Ellis se penche en arrière sur les traditions et l’histoire pour mieux se plonger dans les infinies possibilités du futur.
http://www.lisleellis.com/

Une création de partition animée

Joane Hétu | compositrice, voix, saxophone alto

Compositrice, vocaliste et saxophoniste, mais surtout femme de cœur et de tête, Joane Hétu se taille, depuis plus de 30 ans, une place de choix sur la scène des musiques actuelles, au détour d'un parcours inusité. Autodidacte, elle a d'abord pratiqué la chanson au sein des groupes de rock actuel Wondeur Brass, Justine et Les Poules. Elle s'est tournée ensuite vers la composition (le triptyque évocateur Musique d'hiver) et l'improvisation, combinant souvent ces deux approches dans des canevas d'improvisation (avec l'Ensemble SupeMusique). Elle coanime une série de musique improvisée (Mercredimusics, depuis 2002), ce qui lui a permis de jouer avec une communauté d'improvisateurs. Elle forme avec Jean Derome le duo Nous perçons les oreilles, qui s'adonne à la chanson et à l'improvisation. Ses récents projets, Filature et La femme territoire ou 21 fragments d'humus combinent musique, danse et vidéo expérimentale. Joane Hétu a été récipiendaire du Freddie Stone Award 2006. Elle est également membre de l'étiquette Ambiances Magnétiques, présidente de la maison de disques DAME et codirectrice de Productions SuperMusique.
http://www.actuellecd.com/fr/bio/hetu_jo/ | http://www.supermusique.qc.ca/fr/artistes/hetu_jo/

Manon de Pauw | Artiste visuelle

Manon De Pauw est née en 1971 à Vancouver et a grandi à Victoriaville. Elle est diplômée de l’université Concordia (BFA, 1997) et de l’UQAM (maîtrise en arts visuels et médiatiques, 2003). Elle détient une formation autodidacte en danse. Sa pratique interdisciplinaire incorpore la vidéo, l’installation, la photographie, la performance. Depuis plus de dix ans, le travail de Manon De Pauw a été diffusé tant à l’échelle nationale qu’internationale, notamment à la Triennale québécoise du MACM (2008), au Festival des films sur l’art (2010) et à la Art Gallery of Nova Scotia (2011). En 2009, la Galerie de l’UQAM présentait l’exposition Manon De Pauw — Intrigues, qui a circulé entre autres à la Southern Alberta Art Gallery (2010), au Musée Régional de Rimouski (2011) et au Centre Culturel Canadien à Paris (2012). En 2010, elle était commissaire invitée au MACM dans le cadre de sa série Point de vue sur la collection. En 2011, elle était la finaliste pour le Québec du Prix Sobey pour les arts. Elle a collaboré avec la chorégraphe Danièle Desnoyers (Le carré des lombes) à la création d’une pièce lancée au FTA 2008 et qui fit l’objet de tournées internationales. Manon De Pauw enseigne au département d’arts plastiques de l’Université Concordia. On retrouve ses œuvres dans plusieurs collections majeures dont Hydro-Québec, MACM, MNBAQ et UQAM. Elle vit et travaille à Montréal. Elle est représentée par la Galerie Division.
http://www.manondepauw.com/

EnsembleSupermusique

Fondé en 1998 par Production SuperMusique, cet ensemble à géométrie variable figure parmi les rares formations dont le répertoire est exclusivement formé d'œuvres de musique actuelle. La direction de l'Ensemble SuperMusique est toujours assumée par des compositeurs instrumentistes. Les compositeurs sollicités pour l'Ensemble SuperMusique sont très actifs sur les scènes canadiennes et internationales de la musique actuelle et improvisée. Ils présentent leurs partitions autant en notation graphique qu'en notation classique. Dans le cas de certaines œuvres/concepts, les consignes sont livrées oralement aux interprètes. Les qualités d'improvisateurs et de performeurs des instrumentistes sont essentielles. S'ils suivent les consignes, ils sont aussi des solistes, souvent sollicités pour la spécificité de leurs interventions. Ces instrumentistes possèdent une compréhension significative du langage de la musique actuelle et sont des maîtres de cette discipline.
http://www.supermusique.qc.ca/fr/artistes/ensemblesupermusique_/

Jeudi 14 novembre 2013, 20h30
Studio multimédia du Conservatoire
4750, avenue Henri-Julien, Montréal, Québec
Métros Laurier et Mont-Royal

22$ (régulier) 12$ (ainé, musicien, étudiant)
En prévente 514-873-4031 poste 313 + chez Admission | 514-790-1245, 1-855-790-1245
En vente à la billetterie du Conservatoire, le soir même

Durée du concert : 70 minutes sans entracte

Les 4 partitions au programme, composées avec le logiciel Mad Scientist Machine :
Danielle P. Roger : Lustrino | SarahWeaver : Illumination Music | Lisle Ellis : Notions mécaniques - première partie | Stefan Smulovich : Mad Scientist Machine V

Infos : www.supermusique.qc.ca
www.facebook.com/productions.supermusique

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire