Shekinah – La vie intime des femmes hassidiques

Catégories:
www.Shekinahfilm.com

Shekinah Trailer 1 min

Ce documentaire, qui sera présenté bientôt au Théâtre Outremont, nous rélève un peu plus le mode de vie sur la secte hassidisme orthodoxe ainsi que le rôle important qu'occupe la femme au sein de cette communauté. Ce film nous permet à la fois, de mieux comprendre son fonctionnement et lève le voile sur les idées préconçues que les québécois francophones, vivant à Sainte-Agathe-des-Monts et Montréal, se font de ce mouvement. Le fait qu'ils ne nous saluent pas dans les rues, ne signifie pas nécessairement qu'ils sont froids ou impolis, car nous sautons parfois trop vite aux conclusions. Grâce au film de Abbey Jack Neidik, nous apprenons qu'il est possible de vivre en pleine harmonie avec eux, même s'il y a divergence d'opinion. Parmi toutes les histoires que nous entendons, ces jours-ci, à propos de la charte des valeurs québécoises, ce documentaire arrive juste à temps pour remettre les pendules à l'heure. Ils ne veulent que pratiquer leur religion de façon pacifique et surtout faire savoir qu'ils ne sont pas là pour nous imposer quoi que ce soit.

Shekinah nous apprend que la branche judaïque de Chabad-Loubavitch, fondée au XVIIIe siècle en Russie, est basée sur l'essence de la féminité ainsi que sur le côté mystique et spirituel de l'individu. Les bonnes actions, appelées “Mitzvah”, sont importantes dans la pratique des valeurs qui se doivent d'être inculquées dès le plus jeune âge. Le réalisateur a choisi de collaborer avec différents personnages ayant des points de vues objectifs sur le sujet, qu'ils soient favorables ou non avec la pratique religieuse de cette communauté. Il était intéressant de présenter des femmes entreprenantes et aussi libérées, telle que Chana Carlebach, qui en plus d'être mère de 12 enfants, est aussi la fondatrice et directrice d'un séminaire (BMC) qui consiste à éduquer les jeunes femmes dans la quête de leur identité propre et la pratique religieuse. Elle n'enseigne pas à ces adolescentes d'être simplement soumises à leurs maris, mais plutôt d'être ouverte sur le monde et de prendre sa place dans la société en tant que leader et d'être soucieuse de l'image que l'on veut projeter. Chana leur démontre que la femme est avant tout la pierre angulaire au sein de la famille. Que l'on soit d'accord ou non avec le style vestimentaire qui y est enseigné, travailler sur sa personne de manière positive est primordial pour passer l'étape vers l'âge adulte.

Suite au visionnement de ce documentaire, il aurait été pertinent de suivre certains personnages sur quelques années, comme par exemple celui de Chaya Mushka, âgé de 17 ans et étudiante du BMC. Elle était tellement pleine de vie, se disait prête à se marier et prendre des responsabilités malgré son très jeune âge, tandis que Bracha Feldman, âgé de 26 ans et étudiante universitaire, avait consulté le Rabbin, Yisroel Bernath, pour l'aider dans ses démarches à trouver un futur mari. Il aurait été bien de pouvoir connaître leurs impressions et ce qu'elles seront devenues d'ici quelques années.

Shekinah est un documentaire enrichissant qui offre un regard nouveau sur la branche de la communauté juive que nous ne connaissions que très peu!

Le film sera présenté au Théâtre Outremont le 24 octobre prochain.

Théâtre Outremont
1248, Avenue Bernard Ouest
H2V 1V6

jeudi 24 octobre à 14h et 20h
dimanche 27 octobre 14h et 20h

Coût des billets: régulier 15$ / étudiants et aînés 10$

www.shekinahfilm.com
Crédit photo: Shekinahfilm

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire