Année record à mediafilm.ca

Durant l’année qui vient de s’écouler, l’agence de presse MEDIAFILM.ca a analysé et attribué une cote à un nombre record de 399 longs métrages, contre 375 en 2011 et 367 en 2010.

Bien que l’année fût particulièrement fertile au chapitre du nombre de films sortis en salles au Québec, cela ne signifie pas que la qualité a crû. Par exemple, en 2012, 48 longs métrages ont reçu la cote (3) – Très bon, soit une baisse par rapport à 2011 (61).

Pour sa part, le bilan des films cotés (2) – Remarquable reste stable avec quatre titres:

• Le Cheval de Turin, Béla Tarr (Hongrie) – FunFilm Distribution
• Faust, Alexandre Sokourov (Russie) – FunFilm Distribution
• The Master (Le Maître), Paul Thomas Anderson (États-Unis) – Alliance Vivafilm
• Une séparation, Asghar Farhadi (Iran) – Métropole Films Distribution

Voici comment sont ventilés, sur l’échelle d’appréciation artistique exclusive à MEDIAFILM.ca, les 399 longs métrages analysés durant l’année 2012.

(1) – Chef d’œuvre : 0*
(2) – Remarquable : 4
(3) – Très bon : 48 (voir annexe 1)
(4) – Bon : 197
(5) – Moyen : 127
(6) – Pauvre : 22
(7) – Minable : 1

* La cote (1) ne peut être attribuée au moment de la sortie d’un film car il faut 20 ans de recul avant qu’un film puisse être élu Chef-d’œuvre. Au printemps dernier, MEDIAFILM.ca a procédé à une révision des films cotés (1). Dix longs métrages se sont ajoutés aux 135 déjà existants (voir annexe 2).

Québec dans la moyenne
Après une année 2011 exceptionnelle, durant laquelle huit longs métrages québécois se sont vus attribuer la cote (3) – Très bon, 2012 marque le retour à la moyenne pour le cinéma québécois avec :

Deux longs métrages de fiction
• Rebelle, Kim Nguyen – Métropole Films Distribution
• Roméo onze, Ivan Grbovic – Métropole Films Distribution

Deux documentaires
• Ma vie réelle, Magnus Isacsson – Les Films du 3 mars
• Over my Dead Body, Brigitte Poupart – Les Films du 3 mars

Par ailleurs, signalons que le parc des salles du Québec a accueilli durant l’année qui vient de se terminer 40 nouveaux longs métrages québécois, ce qui représente 10% de l’offre cinématographique globale. Les États-Unis continuent de dominer avec 179 films, soit 45% de l’offre.

Du côté du petit écran
Chaînes généralistes et payantes, longs métrages pour le cinéma et téléfilms confondus, le petit écran a diffusé dans l’une ou l’autre des deux langues officielles 4276 longs métrages ayant fait l’objet d’une analyse par MEDIAFILM.ca - dont les notules sont reproduites dans les télé-horaires imprimés et web de la province, incluant la plateforme Illico de Vidéotron. De ce nombre :

54 étaient cotés (1) – Chef-d’œuvre
132 étaient cotés (2) – Remarquable
683 étaient cotés (3) – Très bon
1748 étaient cotés (4) – Bon
1294 étaient cotés (5) – Moyen
350 étaient cotés (6) – Pauvre
15 étaient cotés (7) – Minable

Parmi ces 4276 longs métrages, 2572 étaient américains, ce qui représente 60% de l’offre cinématographique du petit écran au Québec. À titre de comparaison, les réseaux de télévision ont diffusé durant l’année écoulée 188 films québécois (4,4%) et 664 films français (15,5%).

Pour tout savoir sur MEDIAFILM.ca : www.mediafilm.ca/bande-annonce

MEDIAFILM.ca, division de Communications et Société, est le premier fournisseur de contenu cinématographique en français en Amérique du Nord. L’agence de presse vouée au développement de la cinéphilie et du sens critique des spectateurs de tous âges alimente chaque semaine des dizaines de médias imprimés et Internet.

--

Source: MEDIAFILM.ca
Crédit photo: mediafilm.ca

Ajouter un commentaire