En direct du Gala GAMIQ pour la 7e édition

Début de l'événement: 
11 novembre 2012 - 20:00

Nous sommes présentement au Théâtre Plaza pour la 7e édition du Gala GAMIQ. Amélie Cusson et moi-même, Fanny Beaulieu Cormier, sommes confortablement assises et nous attendons patiemment que le Gala débute!

Amélie twittera pour vous via @Patwhitecom et tant qu'à moi, je vous énumèrerai les moments croustillants de la soirée en vous présentant la liste des gagnants.

L'animateur Domlebo vient tout juste d'entrer sur scène. Il se présente en disant qu'il est "flexi-multidisciplinaire" . Il met les artistes à l'aise tout de suite en leur disant qu'une fois qu'ils auront gagné, ils pourront s'asseoir confortablement au salon.

Cheesecake Ninja débute la soirée en beauté en nous offrant une performance haute en couleur. Ils sont vraiment sur le parterre de la salle ce qui crée d'autant plus un rapprochement avec les gens présents. On donne la note juste sur ce gala qui sera une fois de plus très familial.

Le GAMIQ c'est de la musique de groupes et artistes qui font ce qu'ils veulent, "nous sommes entre nous", annonce Domlebo.

L'album rock de l'année est remis aux Dales Hawerchuck avec leur album "le tour du chapeau" ! Les membres viennent de s'asseoir dans le salon de Domlebo pour y faire une petite entrevue spontanée. À la question "Où s'en va le rock au Québec? ", ces gagnants ont répondu "Il s'en va à Lavaltrie, sur notre site internet, il s'en va un peu partout! "

Prochaine catégorie: Album folk de l'année. Les nommés sont : Avec pas d'casque, Harvest Breeds, Salomé Leclerc, The Barr Brothers et Adam & the Amethysts...et le gagnant est Avec pas d'casque. Leur secret est dû à un bon "drumming" et une belle pochette d'album, nous ont-ils fait part!

On a maintenant droit à une autre performance d'un des membres d'Alaclair Ensemble avec un hip hop électrisant qui suscite des cris d'encouragements et des applaudissements généreux de la part du public.

On remet présentement le prix de l'album World de l'année qui va à Affrodizz pour leur album "From Outer Space". Le prix est désormais remis et on passe tout de suite au prochain pour l'album hip-hop de l'année ! Le gagnant est...Alaclair Ensemble qui monte sur scène venant chercher leur prix pour la deuxième année consécutive.

"On est entre nous autres, on a tout notre temps" alors que l'animateur attend que le groupe lise le message qu'ils ont soigneusement écrit. On pouvait s'attendre à un discours percutant de leur part et c'est ce qui se produit. Un discours interpellant sur le Haut et le Bas Canada comme eux seuls, savent le faire.

Et comme il n'y a pas de temps mort au GAMIQ, on enchaîne avec l'album punk de l'année, et roulement de tambour...Duchess says remporte le prix/radio avec cornes d'orignal!

Les Soeurs Boulay sont désormais sur scène et se livrent devant une foule un peu plus bruyante qu'à leur habitude. Leurs voies résonnent dans l'écho de la salle pour attraper quelques cris d'encouragement au passage.

L'album expérimental est remis à Yamantaka // Sonic Titan – Yt // St! Le groupe étant absent, Domlebo demande si quelqu'un dans la salle voudrait bien représenter le groupe. Puisqu'il n'a pas eu de réponse, il nous a fait part qu'ils seront en spectacle demain soir à Toronto.

Philippe B avec son vidéoclip Petite leçon de ténèbres remporte le vidéoclip de l'année. "J'ai eu le laisser-aller de dire me semble que ça se peut" en parlant de l'idée qui lui avait été apportée pour ce vidéoclip. C'est une interprétation très littéraire de sa chanson, finit-il. Il quitte le salon de Domlebo en prenant son trophée qui a été conçu par Alexis Johnston-Benamou.

Durant les animations, tout est très improvisé, on se croirait encore une fois dans un party de famille où tout le monde fait ce qu'il a à faire et où il y a toujours quelqu'un qui essaie d'attirer l'attention, les artistes ne s'étant pas vus depuis quelques temps, ici c'est l'animateur qui détient ce rôle.

Et puisqu'on ne niaise pas avec la poque au GAMIQ, la remise de l'album Métal de l'année est attribuée à Anonymus pour leur album " État brute". Ils sont présentement en tournée en Allemagne et ne peuvent venir chercher le fruit de leurs efforts.

Le dernier prix de la première demie est celui de l'auteur-compositeur de l'année. La compétition était féroce, mais c'est finalement "Avec pas de c'asque" qui l'emporte pour la deuxième fois de la soirée! "Vos chansons ont vraiment de l'allure (...) vos chansons sont de jolis courts métrages pour les oreilles, qu'en pensez-vous?" et de répondre Avec pas de c'asque "Si vos oreilles sont des tv!".

Le son n'étant pas toujours calibré à son meilleur, Solids nous offre une performance décoiffante, mais on a du mal à entendre le chanteur. "Ceux qui les ont aimés peuvent les aider à monter leur stock jusqu'à leur voiture" nous mentionne amicalement Domlebo, l'animateur de la soirée.

Pop, indie-rock, sont deux des catégories qui nous attendent après cet entracte! On vous laisse un peu de suspense pour la suite!

La deuxième partie est entamée par Ponctuation. Ils nous livrent leur performance sur le balcon du Théâtre Plaza, contrairement au parterre lors de la première demie. Si on se fit à leur musique, la deuxième partie sera rythmée et dynamique!

Le premier prix de la deuxième demie est remis aux Soeurs Boulay pour "Nouvel artiste au plus grand potentiel" ! C'est les larmes aux yeux qu'elles répondent par oui ou non aux questions de l'animateur. On peut en conclure qu'elles sortiront un album prochainement.C'est à suivre!

On passe maintenant à l'album électro de l'année et c'est aRTIST oF tHE yEAR – uP yOURS qui remporte! Sans mots pour exprimer ce qu'ils ressentent, ils sont venus chercher leur trophée.

L'album indie-rock va à Half Moon Run avec Dark Eyes. Tout sourire ils vont chercher leur radio rouge aux oreilles d'orignal qui rend honneur à leur musique.

Et le prix que plusieurs attendent avec impatience à chaque édition, celui de révélation de l'année! Et c'est Lisa Leblanc qui a remporté le prix aussi au Gala de l'ADISQ qui l'emporte ce soir. Elle ne peut être présente ce soir, mais elle nous remercie dans son coeur, du moins c'est ce qu'on a cru en comprendre!

Et comme les remises de prix sont alternées de prestations musicales, nous avons maintenant droit à Saxsyndrum qui nous offre des percussions et un saxophone qui entrent au poste. Ils quittent la scène sous une pluie d'applaudissements.

L'album pop de l'année aussi considéré comme étant "l'album soft porn" est remis à Grimes, elle ne peut être présente, car elle souffre d’acouphène. Elle a d'ailleurs du annuler des spectacles. On la félicite chaudement tout de même!

L'album country de l'année est attribué à Canailles avec son album Manger du bois. "Country veut dire pays" débute Canailles. Un autre membre dit être fier d'être artiste country de l'année, l'animateur le reprend en disant que c'est l'album et non l'artiste, mais rien n'y fait, il renchérit en disant qu'ils avaient gagné l'artiste country de l'année. Quelques bières à la main, ils quittent. Cette scène est bien représentative de la soirée où alcool se mélange parfaitement avec nominations.

La chanson de l'année va à Lisa Leblanc qui ne peut être présente ce soir et qui remporte son deuxième trophée de la soirée, belle récolte pour Lisa!

On a droit à la performance de Rouge Pompier. Le batteur du groupe nous a offert des bouchons pour les oreilles puisqu'on se trouve aux premières loges à moins de 1 mètre de leur prestation. Je dois dire que c'est bien pratique ! Ils commencent en interpellant les gens à participer et ce, en criant dans le micro, ça promet!

Canailles remportent pour la deuxième fois consécutive de la soirée un prix dans la catégorie Spectacle de l'année. "On n'a pas vraiment travaillé sur ce spectacle mis à part, qu'on pratique plus nos blagues pour les spectacles!"

La soirée tire à sa fin et le dernier trophée est remis à l'artiste de l'année. Les nominations sont Alaclair Ensemble, Avec pas d’casque, Grimes, Lisa LeBlanc et Philippe B. Les gens présents au Théâtre Plaza se font de plus en plus bruyants, on sent que la soirée achève! Et l'artiste de l'année est remis à...Lisa Leblanc! Décidément, on peut dire que c'est son année!

Ce fut une belle soirée encore une fois "en famille" qui rappelle l'édition de l'année dernière à laquelle j'avais pu assister et qui rappelle aussi sûrement les autres éditions l'ayant précédées.

Pour clôturer le spectacle quoi de mieux qu'un groupe qui déménage. On nous laisse avec BP Black Piranha. Merci de nous avoir suivis et on se dit à l'année prochaine, d'ici là restez à l'affût de ce qui se fait de nouveau! Qui sait, peut-être aurez-vous la chance de les voir en liste du GAMIQ l'année pochaine!

Ajouter un commentaire