L'automne 2011 au Musée des beaux-arts de Montréal : nouveau pavillon, art québécois et activités gratuites

Catégories:

L’arrivée de l’automne 2011 sera mémorable. Plus qu’une simple rentrée automnale, cette saison sera un véritable un moment historique pour le Musée des beaux-arts de Montréal, avec l’ouverture du pavillon d’art québécois et canadien Claire et Marc Bourgie, et de la nouvelle salle de concert aménagée dans l’ancienne église Erskine and American, intégrée au nouveau pavillon. Le concert inaugural public de la Salle Bourgie se tiendra le mardi 11 octobre. L’ouverture au public du pavillon d’art québécois et canadien aura lieu le vendredi 14 octobre et sera suivie d’un week-end « portes ouvertes » les 15 et 16 octobre.

Ces trois jours offriront une pléiade d’activités pour tous les âges : conférences, films, séances de contes et ateliers en lien avec la collection. Le programme d’activités se poursuivra tout au long de l’automne. Cette ouverture sera accompagnée par diverses expositions qui mettront en valeur l’art contemporain québécois et canadien.

Des collections redéployées

Les visiteurs seront également conviés à découvrir les autres pavillons du Musée dans lesquels les collections ont été redéployées dans une scénographie différente pour mieux mettre en valeur leur richesse et leur diversité :

- découverte des nouvelles salles des cultures du monde (art asiatique, islamique,
précolombien et africain) dans le pavillon Michal et Renata Hornstein;
- présentation du nouveau parcours des galeries des beaux-arts, des maîtres anciens à
l’art moderne, dans le pavillon Jean-Noël Desmarais;
- dévoilement de la nouvelle présentation et de la scénographie du pavillon Liliane et
David M. Stewart, désormais exclusivement consacré aux arts décoratifs et au design.

La Salle Bourgie et la musique au Musée

La sauvegarde de l’église Erskine and American était au coeur du projet d’agrandissement du Musée. En faisant l’acquisition de cette église, le MBAM souhaitait la restaurer et lui donner une nouvelle vocation. La nef de ce bâtiment patrimonial a donc été restaurée et transformée pour devenir une salle de concert de 444 places, la Salle Bourgie.

La Fondation Arte Musica, désormais installée officiellement dans cette extraordinaire salle, signe pour celle-ci une première programmation qui s’annonce exceptionnelle. Cette programmation musicale et éducative sera complémentaire à la mission du Musée et contribuera à créer un dialogue nouveau entre les arts visuels et la musique. Durant la saison 2011-2012, plus de 120 concerts seront présentés à la Salle Bourgie. De ce nombre, la moitié des concerts seront produits par la Fondation Arte Musica, les autres par des organismes et des ensembles musicaux montréalais reconnus. Le public pourra ainsi découvrir des artistes exceptionnels dans des répertoires qui vont de la musique classique au jazz, en passant par les musiques des cultures du monde et la musique actuelle.

L’art québécois et canadien à l’honneur

Un nouveau pavillon qui dévoile l’histoire de l’art québécois et canadien Les visiteurs pourront voir quelque six cents oeuvres déployées sur six niveaux, dans une scénographie originale, un parcours unique qui révèle une histoire singulière et cohérente de l’art québécois et canadien. Les découvertes seront nombreuses, dont plusieurs acquisitions majeures. Beaucoup d’oeuvres ont été restaurées, étudiées ou réencadrées, au prix d’un effort inégalé depuis la fondation du Musée pour promouvoir et exposer cette collection patrimoniale.

- Au niveau 4 : La collection d’art inuit
- Au niveau 3 : Les identités fondatrices (années 1700-1870)
- Au niveau 2 : L’époque des Salons (années 1880-1920)
- Au niveau 1 : Les chemins de la modernité (années 1920-1930)
- Au niveau de la rue Sherbrooke : Le temps des manifestes (années 1940-1960), incluant une salle dédiée à Jean-Paul Riopelle
- Dans la « Galerie de la montagne » : Champs libres (années 1960-1970)

L’accès à ce pavillon sera gratuit pour tous en tout temps. Un audioguide également gratuit sera mis à la disposition des visiteurs pour les aider à apprécier davantage les oeuvres exposées dans ce nouveau pavillon.

Des expositions et installations d’artistes québécois et canadiens

Dans le cadre de ces célébrations, les expositions de l’automne seront consacrées aux artistes d’ici, et là encore, l’accès sera libre en tout temps pour tous. Dès le 21 septembre, Art québécois et canadien, 1980-2010. OEuvres choisies de la collection du MBAM mettra en valeur les acquisitions du Musée en matière d’art contemporain. Cette présentation succède à Échauffement planétaire : image d’un monde sous tension et à La terre est bleue comme une orange. Tête-à-tête - Portraits d'artistes québécois signés Richard-Max Tremblay, du 21 septembre au 15 janvier, présentera environ cinquante portraits photographiques réalisés par Richard-Max Tremblay depuis 1983. Une cinquantaine d’oeuvres de l’artiste d’origine montréalaise Dorothea Rockburne seront exposées du 4 novembre au 8 avril. Douze gouaches du peintre montréalais Michael Merrill, inspirées par les chantiers du nouveau pavillon Claire et Marc Bourgie et le redéploiement des collections, seront réparties dans les différents pavillons du 14 octobre au 15 janvier. L’exposition Big Bang, du 6 novembre au 22 janvier, présentera les oeuvres de dix-huit artistes québécois venus d’horizons différents, qui ont interprété à leur manière une oeuvre de la collection du Musée.

Calendrier des expositions - Automne 2011

La planète mode de Jean Paul Gaultier dernières semaines

De la rue aux étoiles
Jusqu’au 2 octobre 2011
Pavillon Michal et Renata Hornstein

Cette première exposition internationale consacrée au célèbre couturier français couvre 35 ans de la carrière d’un des créateurs les plus importants de ces dernières décennies. Installation contemporaine plutôt que rétrospective de mode, cette exposition majeure s’avère particulièrement innovante dans sa mise en scène théâtrale et son approche multimédia grâce aux mannequins animés par la compagnie québécoise UBU. L’exposition rassemble environ 140 ensembles accessoirisés, de nombreux objets et documents d’archives révélés au public pour la première fois, des croquis, costumes de scène, extraits de films, de défilés, de concerts, de vidéoclips, de spectacles de danse, et même d’émissions télévisées.

Une exposition initiée, conçue, produite et mise en tournée par le Musée des beaux-arts de Montréal, en collaboration avec la Maison Jean Paul Gaultier.

Art québécois et canadien, 1980-2010

Œuvres choisies de la collection du MBAM
À compter du 21 septembre 2011
Pavillon Jean-Noël Desmarais, niveau S2

Au cours des derniers mois, la collection du Musée s’est encore enrichie, notamment grâce à des dons, de pièces remarquables d’artistes québécois et canadiens contemporains. Désireux de mettre l’accent sur la génération d’artistes actuelle, le Musée présente une sélection de ses acquisitions des trente dernières années, des oeuvres oscillant entre figuration et abstraction. L’exposition réunit une cinquantaine d’oeuvres d’artistes tels que Joanne Tod, Pierre Dorion, Barry Allikas, Kim Dorland, Geneviève Cadieux, Betty Goodwin, Landon MacKenzie, Jana Sterbach, Jeff Wall, parmi d’autres.

Entrée libre en tout temps

Tête-à-tête - Portraits d'artistes québécois signés Richard-Max Tremblay

Du 21 septembre 2011 au 15 janvier 2012

Le Musée présente une cinquantaine de portraits photographiques d’artistes québécois réalisés par Richard-Max Tremblay depuis 1983. Faits sporadiquement et au gré de rencontres, ces portraits révèlent quatre générations d’artistes ayant oeuvré ou ayant laissé leur empreinte sur la scène montréalaise, de Francine Simonin (1985) à Massimo Guerrera (2011), en passant par Guido Molinari (1987 et 1997), Françoise Sullivan (1988), Irene F. Whittome (1993) et Jean- Pierre Gauthier (2007). De plus, la richesse de ce corpus constitue une forme singulière d’annales qui atteste la vitalité des arts visuels à Montréal. Un nombre significatif de ces portraits, offerts par l’artiste en plusieurs dons au cours de la dernière décennie, provient de la collection de photographies contemporaines du Musée. Tremblay a une pratique polyvalente et s’exprime aisément autant par la peinture que par la photographie. Son sujet de prédilection est la figure humaine.

Entrée libre en tout temps

Big Bang

Du 6 novembre 2011 au 22 janvier 2012
Pavillon Jean-Noël Desmarais, niveau 3

Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du Musée, a donné carte blanche à dix-huit artistes québécois, provenant de divers horizons, afin de rendre hommage à la créativité montréalaise contemporaine. Pluridisciplinaire, aussi novatrice que fédératrice, cette présentation réunit Denys Arcand et Adad Hannah (cinéma et arts visuels), Melissa Auf der Maur (musique), Geneviève Cadieux (arts visuels), Marie Chouinard (danse), Claude Cormier (architecture de paysage / design urbain), Collectif Rita (design), Collectif En Masse (art mural), Jean Derome (musique), Nancy Huston et Jennifer Alleyn (littérature et cinéma), Pierre Lapointe (musique) Wajdi Mouawad (théâtre), Jeannot Painchaud (arts du cirque), Roland Poulin (sculpture), Renata Morales (mode), Michel Rabagliati (bande dessinée) et Gilles Saucier (architecture). Ils ont laissé libre cours à leur imagination pour réinterpréter chacun une oeuvre de la collection du Musée par des propositions dont les motivations et les moyens d’intervention sont aussi variés que leurs talents et champs d’expression. Ces pièces singulières révèlent non seulement les liens personnels que les uns et les autres ont tissés avec les oeuvres de leur choix, mais aussi l’inépuisable force vive que constitue la collection encyclopédique du Musée, et ce, depuis des générations.

Entrée libre en tout temps
L’exposition est organisée par le Musée des beaux-arts de Montréal

Dorothea Rockburne : In My Mind’s Eye

Du 4 novembre 2011 au 8 avril 2012

Née à Montréal, Dorothea Rockburne a étudié à l’École des beaux-arts de Montréal ainsi qu’à l’école du MBAM. Elle a poursuivi sa formation en peinture au Black Mountain College, en Caroline du Nord, avec Franz Kline, Jack Tworkov et Esteban Vicente. Elle a aussi étudié la danse avec Merce Cunningham, la musique avec John Cage et a même suivi des cours avec le mathématicien Max Dehn. L’artiste qui fait une carrière internationale est représentée dans les plus grandes collections américaines, dont celles du MET et du MoMA. Cette première rétrospective qui réunit une cinquantaine d’oeuvres fera découvrir un des développements de l’abstraction montréalaise à l’étranger.

Une exposition organisée par le Parrish Art Museum, Southampton (New York)
Entrée libre en tout temps

Michael Merrill : Espace intérieur

Du 14 octobre 2011 au 15 janvier 2012

Le peintre montréalais Michael Merrill exposera à l’automne une installation sous forme d’une série de douze gouaches à base de vinyle sur bois, inspirée par les chantiers du nouveau pavillon Claire et Marc Bourgie et du redéploiement des collections du Musée. Représentant différents espaces ou éléments architecturaux de celui-ci, ces oeuvres seront réparties dans ses quatre pavillons comme autant d’échos à ces lieux et d’invitations à la contemplation. Cette série a été élaborée à partir de photographies, l’artiste examinant au travers de sa pratique, depuis une dizaine d’années, le point de rencontre entre la peinture et la photographie. Ces oeuvres seront situées dans différents espaces des quatre pavillons du Musée.

Lyonel Feininger : du Bauhaus à Manhattan

Du 20 janvier au 13 mai 2012
Pavillon Michal et Renata Hornstein, niveau 2

Première rétrospective majeure consacrée à Lyonel Feininger (1871-1956) en Amérique du Nord depuis près de 50 ans, cette exposition offrira un panorama exhaustif de l’oeuvre de ce peintre américain qui a vécu la plus grande partie de sa vie en Allemagne : peintures et aquarelles, gravures et illustrations satiriques, sculptures-jouets et photographies peu connues. Les tableaux animés et colorés qu’il réalise dans les années 1910 attestent de ses débuts comme caricaturiste. C’est en exposant au Salon des Indépendants à Paris, en 1911, qu’il découvre le cubisme. Il développe alors un style personnel caractérisé par la fragmentation des images. Par la suite, il expose à la Galerie Der Sturm à Berlin, puis enseigne au Bauhaus. Lorsque son art est condamné par le régime nazi, il retourne aux États-Unis. Violoniste de talent et compositeur, Feininger comparait souvent son art à la musique.

Dans le cadre de cette exposition, la Fondation Arte Musica présentera un Festival intitulé « Une Fugue au Musée», une incursion dans le monde fascinant de la fugue avec des conférences et des concerts centrés sur cette forme musicale riche et passionnante. Toute sa vie, Feininger a cherché à reproduire les structures de la fugue, tant dans son oeuvre picturale que dans ses compositions musicales. Quand on lui demandait quel artiste l’avait le plus influencé, il répondait : Bach. La programmation couvrira le répertoire du XVIIIe (avec l’Art de la fugue et le Clavier bien tempéré de Bach, deux monuments de la musique occidentale) à nos jours, incluant les propres compositions de Feininger et des oeuvres inspirées par sa peinture. Cette rétrospective est organisée par le Whitney Museum of American Art, en collaboration avec le Musée des beaux-arts de Montréal. Elle bénéficie du soutien de la Terra Foundation et de l’Association des bénévoles du Musée.

Un choix de visuels est disponible sur le site web du Musée à l’adresse mbam.qc.ca/media

Consignes à respecter pour les visuels : L'oeuvre d'art doit être reproduite en entier sans recadrage, ni fond perdu, ni pliage, sans surimpression, ni autre modification d'aucune sorte, et la légende ainsi que le crédit photo doivent accompagner l'oeuvre.

Des activités gratuites pour tous

Journées portes ouvertes les 14, 15 et 16 octobre

La programmation d’activités de l’automne 2011 et celles des prochaines saisons exploreront les multiples facettes de la collection du Musée. Naturellement, dans le contexte de l’ouverture du pavillon Claire et Marc Bourgie abritant l’art québécois et canadien, la saison débutera avec une série d’activités consacrées à l’art et aux créateurs d’ici. Les 14, 15 et 16 octobre, des journées portes ouvertes permettront à tous de vivre pleinement cette expérience. Légendes du terroir, conférences données par les conservateurs et restaurateurs du Musée, films sélectionnés par René Rozon, directeur du FIFA et ateliers de dessins.

Les week-ends famille

Parmi les autres faits saillants de la programmation d’automne : le retour en force des activités famille chaque week-end, la contribution de fidèles collaborateurs tels l’historien d’art François- Marc Gagnon et le directeur du FIFA René Rozon, et la présence de créateurs de divers domaines qui ont participé à l’exposition Big Bang.

Les détails concernant ces activités et plusieurs autres figurent dans la brochure du Musée ou sur son site Internet : mbam.qc.ca/activites.

Concerts et activités à la Salle Bourgie : sallebourgie.ca

Source : MBAM

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire