Le Théâtre de l’Opsis présente «Bar» de Spiro Scimone, au Théâtre Prospero du 10 janvier au 5 février 2011

Début de l'événement: 
10 janvier 2011 - 00:00

Après un automne marqué par le lancement de son nouveau Cycle italien et le succès de la pièce inaugurale Il Campiello de Goldoni mise en scène par Serge Denoncourt, le Théâtre de l’Opsis poursuit sa saison avec la création de BAR de Spiro Scimone.

Mise en scène par Luce PelleDer, la production, qui prendra l’affiche au Théâtre Prospero du 10 janvier au 5 février 2011, réunira pour une première fois sur scène les comédiens Marc Beaupré et Pierre-­François Legendre.

La pièce raconte quatre jours dans la vie de deux hommes dépassés par les événements. L’un rêve de faire des cocktails dans des bars prestigieux, l’autre, au chômage, fricote avec la petite mafia. Deux hommes perdus dans le fond d’un bar miteux tentent de trouver un moyen de se sortir du marasme. Sous des dehors de naturalisme, la plume de Scimone glisse vers l’absurde, le surréalisme. Les courtes phrases que s’échangent les deux protagonistes révèlent le gouffre d’impuissance dans lequel se débattent les deux amis.

À l’image des personnages de Samuel Beckett qui attendent Godot, Nino et Peru espèrent que leur vie changera. La pièce s’inscrit dès l’An I du Cycle italien du Théâtre de l’Opsis et permet, après l’exploration d’un classique italien, de plonger dans l’univers de la dramaturgie italienne contemporaine. D’abord acteur, Spiro Scimone est devenu rapidement l’un des dramaturges de premier plan de la nouvelle génération italienne. Avec son ami d’enfance Francesco Sframelli, il fonde une compagnie de création qui produira des pièces et un film, Due Amici, récompensé à la Biennale de Venise en 2002. Décorés de nombreux prix, les textes de Scimone sont précis, tranchants et réglés comme des partitions. BAR est son deuxième texte et a reçu le prix UBU. L’auteur s’inscrit dans la grande tradition italienne de Dario Fo ou Eduardo Felipo. Les dialogues sont incisifs, sans équivoques, pénétrant et souvent comiques.

Mise en scène de Luce Pelletier assistée de Claire L’Heureux. Avec Marc Beaupré et Pierre-­François Legendre. Concepteurs : Olivier Landreville (décor et accessoires), Francesca Chamberland (costumes), Jocelyn Proulx (éclairages), Catherine Gadouas (musique)

Du 10 janvier au 5 février 2011 Théâtre Prospero
1371, rue Ontario Est Billetterie 514 522-­‐9393

(Source : www.theatreopsis.org)

Ajouter un commentaire