Île de Pâques, le grand voyage, une exposition présentée au Musée Pointe-à-Callière jusqu'au 14 novembre 2010

Jusqu'au 14 novembre 2010, Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal présente Île de Pâques, le grand voyage. Cette exposition internationale rassemble plus de 200 objets provenant de collections d'une vingtaine de prêteurs européens et nord-américains.

Les anciens Rapanui, qui s'installèrent sur l'île vers l'an 1000, ont en effet réalisé, en plus d'énormes et célèbres statues de pierre, des objets très diversifiés – dont des bois sculptés méconnus qui, comme d'autres pièces uniques, témoignent d'une créativité, d'une esthétique et d'une maîtrise technique remarquables.

Pour les Montréalais comme pour les touristes, cette exposition est l'occasion de découvrir à Montréal même l'histoire et la culture d'un peuple qui, aujourd'hui encore, reste le plus isolé de la planète : les terres habitées les plus proches sont distantes de 2100 à 3600 km. Se rendre à Rapa Nui représente vraiment un grand voyage.

« C'est un réel privilège et un honneur pour Pointe-à-Callière que de proposer cette exposition de classe mondiale sur l'île de Pâques », de dire Francine Lelièvre, la directrice générale du Musée. « Nous voulons offrir à nos visiteurs l'opportunité exceptionnelle de se familiariser avec ce peuple méconnu en leur présentant de rares artefacts. Les habitants de cette île ont survécu à une histoire dramatique tout en léguant à l'humanité une culture unique et un art spécifique, dont nous exposerons des exemples superbes, provenant des plus grands musées du monde. »

Citons, parmi la vingtaine de prêteurs ainsi rassemblés, l'American Museum of Natural History (New York), le British Museum (Londres), le Metropolitan Museum of Art (New York), le Musée du quai Branly (Paris), le Musée national de la Marine (Paris), le Museo Missionario Etnologico (Cité du Vatican), le Museum für Völkerkunde (Vienne), le Peabody Museum of Archaeology and Ethnology (Cambridge, Massachusetts) et les Musées royaux d'Art et d'Histoire (Bruxelles).

Un grand voyage… de découverte
Située à quelque 3600 km à l'ouest du Chili, l'île de Pâques n'est qu'un point infime dans le Pacifique Sud : avec ses 165 km2, elle pourrait entrer presque trois fois dans l'île de Montréal. Elle occupe pourtant une place immense dans le patrimoine de l'humanité. Lorsque le Néerlandais Jakob Roggeveen la « découvrit » au jour de Pâques 1722, il fut frappé par cette « île étrange peuplée de statues énigmatiques ». Mais il fallut plusieurs siècles encore pour que des archéologues et des ethnologues mettent en lumière l'extrême richesse et l'unicité de la culture rapanui. L'exposition permet d'ailleurs de faire le point, de façon très accessible, sur les certitudes comme sur des questions qui continuent de fasciner les scientifiques.

C'est un voyage à la fois chronologique et thématique qui est ainsi proposé, dans une muséographie qui devrait transporter les visiteurs sous le ciel de Rapa Nui.

Présentée jusqu'au 14 novembre 2010, l'exposition Île de Pâques, le grand voyage est produite et réalisée par Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal.

(Source : Pointe-à-Callière, Photo : Denis Poussart)

Commentaires

Soumis par quidam (non vérifié) le

Bonjour,

Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

La Page No-5, THÉOREME DE PÂQUES

LE MYSTÈRE DES TÊTES DE L'ILE DE PÂQUES !
ENFIN RÉSOLU !!!

Cordialement

Clovis Simard

Ajouter un commentaire