Ma vie réelle: batailles et victoires d'une jeunesse montréalaise

Début de l'événement: 

23 novembre 2012 - 13:30
Catégories:

Avec ses mots qui transpercent et ses visages attachants, Ma vie réelle ouvre une porte sur un univers méconnu de Montréal-Nord. Celui de Danny, Alex, Mickerson et Michael, quatre jeunes qui trouvent en la musique rap un remarquable exutoire.

C’est en luttant contre un cancer, qui aura eu raison de lui en août, que Magnus Isacsson (La bataille de Rabaska, Opération Salami: la vie ou les profits, Enfants de Chœur, Tension, Uranium) parachève son dernier long métrage. Délinquance, décrochage scolaire, intimidation… des phénomènes que le cinéaste et activiste canadien soulève avec empathie. À travers son objectif, des regards remplis d’espoir, des rêves qui prennent vie et des sourires qui donnent envie de laisser tous jugements au placard.

«Ma vie réelle est un film proche de l’intimité, avec une préoccupation sociale très forte», affirme la monteuse Annie Jean, qui a pris part au travail de postproduction du documentaire. Empreinte de profondeur, sa démarche de montage a été teintée par la progression de la maladie d’Isacsson. De ces histoires qui s'entrecoupent naît une poignante douceur, témoignage d'une jeunesse aux mille aspirations.

Gagnant du Grand Prix de la compétition nationale des longs métrages, remis dans le cadre des Rencontres Internationales du documentaire de Montréal (RIDM), Ma vie réelle trace un portrait touchant de ceux-là qui se battent pour faire leur place dans le monde. Une épreuve quotidienne qu’affrontent avec courage ces adolescents qui auront eu moins de chance que d’autres. À l’affiche au cinéma l’Excentris jusqu’au 29 novembre.

Visitez le site de l'Excentris pour plus de détails sur l'horaire des projections: http://cinemaexcentris.ca/

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire