L’expérience du Cognac Courvoisier en trois temps

«Verser de l'eau dans du Cognac c'est gâcher deux bonnes choses» a dit un jour l'essayiste anglais Charles Lamb. Il n'avait certainement jamais participé à une dégustation de Cognac Courvoisier. Moi oui, il y a quelques jours, au centre-ville de Montréal. La célèbre marque a en effet organisé une «expérience» Courvoisier qui a commencé au Newtown dans la salle à l'étage.
Ce fut donc le premier rendez-vous d'une soirée en trois étapes.

1) Dégustation
C'est Mathieu Bélanger qui travaille pour la marque, du moins pour Beam, l'entreprise à laquelle appartient ce Cognac, qui a conduit la dégustation de trois Cognac à savoir VS, VSOP et XO. Ces acronymes permettent de différencier les différents types de Cognac en fonction de leur qualité, de l'assemblage utilisé et de leur temps de vieillissement.
Avec des termes simples à comprendre, Mathieu a donc initié mon palais débutant aux plaisirs vaporeux de la Maison Couvoisier, n'hésitant pas à nous faire sentir différents parfums en parallèle pour mettre en valeur les arômes qu'il y avait dans nos verres. Et contrairement à ce que pense Charles Lamb, ajouter quelques gouttes d'eau dans le Cognac ruine sûrement l'eau mais ouvre littéralement l'alcool fort qui donne d'autres sensations en bouche.

2) Souper avec accord Cognac
Évidemment un souper mets-Cognac n'est pas l'accord le plus évident, pas celui qui vient en tête automatiquement. On aurait plutôt tendance à aller vers le vin ou la bière. Mais il faut essayer et c'est ce que nous fîmes dans un salon privé du restaurant Laurie Raphaël. Certains accords avec la viande notamment étaient assez audacieux mais fonctionnaient. Les plus réussis à mon goût et à celui de mes papilles très gustatives étaient avec l'huître (alors que je suis tout sauf un amateur de ce drôle de truc qui donne l'impression de se moucher à l'envers) et avec le dessert au chocolat. Honnêtement je ne ferais pas tout un souper avec du Cognac mais pour une entrée très iodée c'est en revanche très intéressant, et plus original qu'un vin Chardonnay.
3) En cocktail

Le troisième et dernière étape de cette bien sympathique expérience Courvoisier était la dégustation de cocktails au bar du Laurie-Raphaël. Et là, explosion de saveur en bouche. Oui le Cognac est un alcool excellent pour les cocktails et apporte une vraie différence de la très (trop) utilisée vodka. Ca réhausse le goût et l'éventail de ce qu'on peut faire est assez impressionnant merci. Le meilleur était le Soleil orange dont voici la recette:

30 ml de Courvoisier VS
60 ml de jus d'ananas
Sprite ou 7-Up
Morceau d'ananas

Dans un grand verre rempli de glaçons, verser le Courvoisier VS et le jus d'ananas. Allonger de Sprite ou de 7-Up. Garnir d'un morceau d'ananas.

Texte et photos: David Nathan (www.twitter.com/davidnathan // david@davidnathan.ca)

Ajouter un commentaire