Les monologues voilés : un dévoilement empreint de sensibilité et d’audace

Début de l'événement: 

06 décembre 2012 - 20:00
Catégories:

Hier soir avait lieu la première médiatique des Monologues Voilés. Cette pièce présentée à Amsterdam, Berlin, New-York, Boston et Bruxelles a su dès sa création, le 11 décembre 2003, susciter l’intérêt du public et des médias. Elle était présentée en première médiatique hier soir à la Cinquième salle de la Place des Arts.

L’auteure Adelheid Roosen a été interprète dans la version hollandaise les ‘’Monologues du vagin’’ en 2003. Elle s’en est inspirée, afin de construire ‘’ Monologues voilés’’ qui est constituée de témoignages de 74 femmes musulmanes âgées de 17 à 85 ans et d’origine marocaine, algérienne, turque, égyptienne, somalienne, iranienne et irakienne. Ayant interviewé ces femmes de divers milieux, elle put touchée à divers sujets tabous et exploiter différents point de vue de la sexualité de la femme musulmane.

Ainsi, on entrait parfois dans un univers coloré et chaleureux définit par la passion et le désir et quelques minutes plus tard, on était transportés dans un monde plus brutal où l’amour avait été délaissé pour laisser place à un mariage forcé au sein duquel certains rituels froids et souffrant se devaient d’être exercés.

Les actrices se voulaient les porte-paroles de ces femmes parfois amoureuses, d’autres fois rebelles ou encore en marge de la société, d’autres fois plus tristes, etc. Les témoignages étaient transmis avec respect, dévouement, amour et sensibilité envers la femme musulmane. J’aimais l’univers coloré et diversifié dans lequel on plongeait tout au long de la présentation. Les monologues plus percutants étaient suivis de confessions plus joviales, voir même humoristiques.

Il faut aussi noter que toute cette pièce était portée par une musique traditionnelle à laquelle les voix des quatre interprètes se mariaient, afin de nous téléporter dans leur culture. Il ne suffisait que d’être réceptifs à cette dernière pour savoir si la suite de l’histoire racontée serait frivole ou lourde à porter. La musique pourrait même être considérée comme un 5e personnage en soi.

Défaire certains tabous, transmettre l’amour de la religion musulmane et démystifier les préjugés qui l’entourent étaient les buts qui semblaient être visés, afin de comprendre toute la profondeur et la diversité de cette culture qui nous est encore, pour la plupart, méconnue. Des comparaisons avec des extraits de la bible chrétienne et du Coran nous permettaient de nous rendre à l’évidence que la religion chrétienne est loin d’être avantageuse pour la femme. Comme quoi chaque religion se doit d’être interprétée avec attention et prudence.

La dénonciation de divers tabous fût omniprésente et a sûrement dû en choquer quelques-uns au passage, mais là est justement tout l’intérêt de l’existence de cette pièce. Un monologue sur l’excision fut présenté à titre plus médical ayant pour but d’informer davantage sur cette pratique qui a encore lieu dans certains endroits. Ce discours se termine en s’adressant aux mamans en leur disant que la pureté de leurs filles se situe non pas dans leur virginité, mais dans leur cœur. De plus, on propose aux mères de demander à leur gendre si ces derniers sont encore vierges avant de l’exiger de leurs propres filles.

La pièce finit avec une scène d’affirmation de ses désirs… d’affirmation de soi. On en ressort avec comme image de la femme musulmane, une femme non seulement forte, mais empreinte d’amour, animée par la passion et ses désirs, bref une femme libre ou du moins, pour certaines, qui aspirent à le devenir.

Hommage à ces femmes synonyme de tendresse et de témérité.

Pour plus d'informations: http://www.lesmonologuesvoiles.fr/

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Commentaires

Les monologues voilés

Très belle pièce; j'ai beaucoup aimé; sensuel mais en même temps, avec une très belle pudeur omniprésente; de dures réalités (excision, mariages forcés,etc..) présentées avec beaucoup de finesse, sensibilité. Poignant et dur, beau et drôle à la fois. Ce rapport constant avec les sourates du Coran m'a quand même un peu dérangé, cependant! Comédiennes excellentes, je recommande cette pièce fortement, à voir!

Ajouter un commentaire