Les chaînes locales américaines face au défi Internet

Les chaînes de télévision locales américaines s'inquiètent de la vente de plus en plus fréquente de séries populaires sur Internet. Les diffuseurs locaux se rencontrent cette semaine à Las Vegas pour discuter des moyens de conserver leurs téléspectateurs... et les revenus générés par la publicité.

Les réseaux nationaux vendent de plus en plus souvent en ligne les émissions les plus populaires, une nouveauté que les chaînes locales voient comme une menace pour leurs revenus. Des séries comme "Perdus" et "La loi et l'ordre" sont maintenant disponibles sur Internet pour 1,60 euro par épisode dès le lendemain de leur première diffusion.

Les petites chaînes locales font le gros de leurs profits dans la vente de publicités lors d'émissions locales, mais ils craignent que la vente de séries populaire sur Internet n'entraîne une chute du nombre de téléspectateurs, diminuant ainsi le prix des écrans publicitaires.

Déjà, plusieurs chaînes locales tentent de vendre sur Internet leurs émissions produites localement. Impossible de savoir pour l'instant si cette nouveauté arrivera à générer des revenus pour compenser les pertes provoquées par la diminution du nombre de téléspectateurs. Peu importe, les chaînes locales estiment ne pas avoir le choix.

"La question est de savoir si elles adhèrent à ces nouvelles formes de diffusion ou si elles attendent et deviennent de moins en moins pertinentes?" dit Jimmy Schaeffler, analyste du Groupe Carmel, une firme de recherche en marketing.

Les chaînes locales craignent que les réseaux nationaux ne les oublient dans ce virage technologique. Elles avertissent que ce serait une erreur estimant agir comme des locomotives pour leurs séries.

"Nous avons l'infrastructure, nous avons une présence dans les marchés locaux que personne ne peut imiter", soulignent Paul Karpowicz, propriétaire de 12 stations affiliées.

L'Association américaine des diffuseurs se réunit cette semaine à Las Vegas pour envisager un partage des revenus de la vente en ligne. Ce salon annuel attire plus de 100.000 stations de radio et de télévision venant 130 pays ainsi que les réseaux et les sociétés de fabrication de matériel.

La semaine dernière, le diffuseur national NBC Universal a conclu une entente pour promouvoir la ventes des émissions locales de ses 213 chaînes affiliées.

De son côté, Fox a conclu une entente pour partager les revenus de la vente d'émissions en ligne. AP

Ajouter un commentaire