L'émission qui vous expulsera hors de votre zone de confort: Corps et Monde

Catégories:
Corps et Monde
Corps et Monde
Corps et Monde

Chaque pays aux quatre coins du monde possède leur rituel propre, surtout lorsque vient le temps de prendre soin de son corps. Pour une population, le corps est un temple dont il faut entretenir constamment pour que l'âme se sente bien et pour d'autres, la mutilation de ce dernier, soit par des coupures ou des tattoos, donne un sens à leur vie, une signification particulière à leur souffrance ou une envie d'exprimer une forme de spiritualité. La beauté et le bien-être peuvent être représentés sous diverses formes, selon les standards imposés par la société dans laquelle l'individu est immergé.

Philippe Desrosiers récidive, à notre plus grand bonheur, avec une série documentaire qui permet d'aborder tous les angles du corps humain dans 8 destinations à travers le monde. Il couvrira le corps d'un extrême à l'autre (pour ne pas dire de la tête aux pieds!) et il s'est même adonné à l'essai de certaines de ces pratiques des plus inusitées, comme par exemple, dans la première épisode au Japon, où il se fera prendre en photo par un photographe Nippon dans un sac qui ressemble à un grand Ziploc géant appelé “sac futon” et il est entièrement emballé sous vide (comme une viande!). Pourquoi? Je ne vous en dirais pas plus! Plusieurs surprises vous attendent à partir du jeudi 13 février dès 21h sur la chaîne de TV5. Philippe passera par la Californie, l'Inde, le Sénégal, le Cambodge, le Maroc, Haïti et l'Angleterre. Le culte de la beauté ainsi que la recherche de la spiritualité intérieure misent expressément sur l'enveloppe corporelle et elles sont interprétées sous diverses facettes, selon les écrits anciens ou parfois selon les tendances du moment.

Philippe Desrosiers et son équipe ont travaillé d'arrache-pied pour vous offrir une série documentaire complète, instructive et divertissante. Si vous avez aimé Voyages au bout de la nuit et la populaire série Le Sexe autour du monde, vous allez vraiment apprécier Corps et Monde. Cette série documentaire donne l'occasion de mieux comprendre les comportements qui peuvent être au premier abord choquant, comme lors de 2ème épisode qui se passe en Californie et où on voit une jeune femme se faire suspendre dans les airs par la peau du dos par des espèces de crochets métalliques. Au moment où les raisons de l'expérience nous sont expliquées, nous comprenons mieux la quête recherchée au travers d'une épreuve semblable et disons-le, quelque peu surprenante.

PatWhite.com a rencontré l’animateur Philippe Desrosiers et discuté brièvement avec lui de la nouvelle série ainsi que du parcours qui l'a amené à vivre, ces dernières années, dans ses valises.

Le voyage

À voyager autant, nous nous demandions d'où lui est venu la piqûre pour le voyage, tellement il a enchaîné les projets qui l'ont amené un peu partout sur la planète! Après qu'il ait donné ses cours de psychologie au collège Lionel-Groulx et fait la réalisation de l'émission des Francs-tireurs durant l'automne et l'hiver, il devient, en quelque sorte, un pigeon voyageur. Contrairement à ce que l'on peut penser, il nous dit qu'il est arrivé là un peu par accident. Il nous raconte : “C'est venu de la Course Destination Monde (2005) que j'ai fait, il y a une quinzaine d'années, j'aimais ça voyager [...] Mais là tu tombes dedans! Au début, c'est très éprouvant comme expérience et c'est stimulant, parce que tu n'es jamais chez toi. On était toujours en train de décoder et de chercher des sujets, mais c'est un bain incroyable!”.

La préparation et défis rencontrés lors des tournages

Les tournages de Corps et Monde, nécessitaient beaucoup de préparation, afin de réussir à tout orchestrer sans qu'il n'y ait trop d'inconvénients, sauf que ce n'était pas toujours évident! Philippe nous raconte que cela représentait un incroyable défi à relever dans la réalisation des épisodes: “Chaque destination a sa difficulté particulière. Parfois c'est des cultures, puisqu'il y a de la censure. Parfois, comme dans le cas de l'épisode sur l'Inde, c'est des cultures où justement les gens ne veulent pas trop être filmés. C'est surtout de s'assurer que les sujets ne se répètent pas trop, comme le tatouage en Californie. C'est de trouver les angles qui sont suffisamment riches qui ne se chevauchent pas avec un sujet qui est ailleurs et d'avoir aussi une densité dans chaque épisode.” Au niveau des traducteurs qui ont travaillé avec eux, les journalistes étaient trouvés directement sur place. Ils pouvaient ainsi prêter main forte à la production. Ils sont également nommés des “fixers”, car ils aidaient l'équipe à se déplacer dans la ville en véhicule, faire des appels, confirmer des rendez-vous avec les gens à rencontrer et bien sûr faire la traduction.

Japon

L'expérience la plus déstabilisante que Philippe a vécu durant le projet, est sans aucun doute celui où il a été enfermé dans le sac futon au Japon et j'étais curieuse d'en savoir un peu plus sur ce qui s'est passé lors de cet événement: “Oui, c'était assez intense, sinon je ne me soumets pas trop à ces types d'expérimentations et je suis normalement là plus comme un observateur qu’un participant. Une fois de temps en temps, il y a des trucs comme celui-là que j'étais content d'essayer!” Il poursuit en expliquant un peu la sensation que ça faisait d'être dans ce sac sous vide pendant quelques secondes. “ Il manque d'oxygène, mais c'est surtout la pression physique, car elle t'écrase. À la fin, j'avais pleins de vaisseaux éclatés partout sur le corps!”. Lorsqu'on lui a demandé quel pays dont il souhaiterait éventuellement retourner, c'est sans hésitation qu'il répond le Japon! :“Ça fait quatre fois que j'y vais et je veux y retourner le plus souvent possible!” C'est incontestablement le pays fétiche de notre animateur.

Haïti

Parmi un autre moment qui l'a marqué plus particulièrement durant les tournages, il nous a mentionné que ce sont surtout les cérémonies Vaudou à Haïti avec les gens qui sont possédés par les esprits et les crânes. Philippe a aussi tenu à exprimer son admiration pour les gens du pays en affirmant. “En même temps, il y a des intellectuels de hautes voltiges parmi les gens qui vivent en Haïti et qui ont bien réfléchi à leur culture.” Philippe précise : “C'est une culture qui est bien réfléchie sur elle-même. De plus, nous avons un lien particulier avec eux, parce qu'il y en a beaucoup ici!” Il soutient qu'il était content de se retrouver là-bas, d'en apprendre davantage sur le peuple haïtien et trouve que leur spiritualité est spectaculaire.

Blog et petits extras !

Sur la page internet de l'émission Corps et Monde sur le site web de TV5, nous pouvons y retrouver quelques extras, tel qu'un blog qui sera alimenté à chaque diffusion des émissions par l'animateur. Vous pouvez déjà y retrouver la première entrée qui parle de ses péripéties lors du tournage qui prenait place au Japon. Il nous confirme également les autres “goodies” que nous retrouverons sur le blog: “Chacun des épisodes, il y aura 3 à 4 textes par destination, une dizaines de photos, toujours une vidéo pour nous mettre dans l'ambiance et donner un peu l'impression d'être là”. Philippe va aussi “Tweever” et être disponible en temps réel pour répondre aux questions des téléspectateurs sur Tweeter.

Ne manquez surtout pas le 1er épisode de la série documentaire qui sera diffusée chaque jeudi, dès le 13 février prochain à 21h sur les ondes de TV5!

Crédit photos: courtoisie de TV5

Compte Twitter de Philippe Desrosiers : https://twitter.com/PhDesrosiers
Page de l'épisode sur le Japon : http://corpsetmonde.tv5.ca/japon
Site web : http://tv5.ca/corpsetmonde

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire