Le Wall Street Journal change de format pour attirer de nouveaux lecteurs

Le quotidien financier new-yorkais The Wall Street Journal a annoncé lundi une gamme de changements à sa maquette dans le but de réduire ses frais, d'attirer de nouveaux lecteurs et d'être distribué dans un plus grand nombre d'endroits.

Le nouveau format sera plus étroit d'environ sept centimètres, l'équivalent d'une colonne. La Une comptera dorénavant cinq colonnes au lieu de six, et le sommaire "What's New" - qui résume les nouvelles de la journée précédente - sera maintenant aligné à la gauche du journal.

Ces modifications devraient permettre au propriétaire du journal, Dow Jones & Co, d'économiser environ 18 millions $ US par année et rendre le quotidien plus facile à imprimer, ce qui en facilitera la production et la distribution.

Pour tenter de rejoindre des lecteurs plus jeunes, le Wall Street Journal lancera par ailleurs un programme de mentorat et offrira des copies gratuites aux jeunes professionnels.

L'éditeur du Wall Street Journal, Gordon Crovitz, affirme que le nouveau format a été particulièrement bien accueilli par les femmes et les jeunes qui ont participé aux groupes de consultation.

Le "nouveau" Wall Street Journal arrivera en kiosque le 2 janvier 2007. Il comprendra plus de couleur et de graphiques, des textes plus courts et moins de "renvois" vers l'intérieur du journal.

Le quotidien s'attardera aussi de plus en plus à l'interprétation et à la remise en contexte des événements, a expliqué M. Crovitz lors d'une entrevue, puisque ses lecteurs sont dorénavant informés des nouvelles de dernière heure par de multiples sources, dont le site Web de la publication.

"Dans un monde numérique, nous devons expliquer à nos lecteurs l'impact des événements", a dit M. Crovitz.

Le format plus petit se traduira par une réduction d'environ 10 pour cent de l'espace accordé à l'information, mais environ la moitié de cette perte sera récupérée par le transfert vers le site Web de divers éléments.

Mario Garcia, qui a travaillé à l'élaboration du nouveau format du Wall Street Journal, croit que les lecteurs seront dorénavant moins portés à le plier, ce qui accordera plus de visibilité aux annonceurs. Il précise aussi que la version imprimée du journal sera conçue pour inciter les lecteurs à y revenir plusieurs fois par jour.

Le Wall Street Journal était le dernier grand quotidien américain à être encore aussi large. Le Los Angeles Times, le USA Today et le Washington Post ont tous adopté un format plus étroit au cours des dernières années, et le New York Times devrait faire de même en 2008.

Les changements annoncés lundi ne sont que les plus récents apportés par le Wall Street Journal, qui a été frappé de plein fouet par une baisse des recettes publicitaires provenant des annonceurs financiers et technologiques.

En 2002, par exemple, la publication avait lancé une nouvelle section sur les finances personnelles et les questions d'intérêt pour les consommateurs, en plus d'ajouter plus de couleur et de graphiques. Une édition du samedi a aussi vu le jour l'an dernier.

"Au début ce sera peut-être un choc pour leurs lecteurs habituels parce que, soyons honnêtes, le Wall Street Journal ne change pas tant que ça, croit la conseillère en publicité Brenda White. Mais ces changements étaient nécessaires pour suivre l'évolution du consommateur."

Source: AP

Ajouter un commentaire