Le TNM assume la présence de Bertrand Cantat pour fêter ses 60 ans

Catégories:

Année de toutes les célébrations, la prochaine saison du Théâtre du Nouveau Monde s'annonce faste. En célébrant les 60 ans de sa vénérable institution, la directrice Lorraine Pintal et ses collaborateurs ont de grandes aspirations pour 2011-2012. De Molière à Sophocle, de Shakespeare à Feydeau, en passant par Denis Marleau et Wajdi Mouawad, pourquoi ne pas inviter le controversé Bertrand Cantat pour couronner le tout ?

Débutons par la surprise du jour : l'ex-leader de Noir Désir, Bertrand Cantat, reconnu coupable de l'homicide involontaire de l'actrice Marie Trintignant, a été invité par Wajdi Mouawad en personne afin de composer la musique des trois histoires de Sophocle qu'il mettra en scène au mois de mai 2012 au TNM. Selon Lorraine Pintal, Mouawad désirait une musique capable de faire trembler la terre et seul le rock de Cantat était en mesure de livrer la marchandise : «Nous agissons en toute connaissance de cause. Nous avons étudié la situation, et le TNM respecte la démarche artistique de Wajdi. Bertrand Cantat est un homme qui a purgé sa peine et nous vivons dans une société où il est important de permettre à quelqu'un de vivre sa réhabilitation.» Pendant que Pintal concluait son discours, une salve d'applaudissements et de sifflements tout ce qu'il y a de plus positifs accompagnaient ses derniers mots. Reste à voir si le public montréalais sera du même avis en voyant Bertrand Cantat sur la scène du TNM...

Ne tombons pas dans le piège d'oublier les grandes œuvres qui seront présentées tout au long de la saison.

La prochaine année du Nouveau Monde prendra son envol sous le signe de Molière, alors que Yves Desgagnés, "le plus délinquant des metteurs en scènes", dixit Lorraine Pintal, prendra la direction de l'École des Femmes en s'accompagnant d'acteurs tels que Guy Nadon, Sophie Desmarais, Louison Danis, Pierre Collin et Henri Chassé.

Suivra ensuite HAHA du québécois Réjean Ducharme. L'oeuvre sera mise en scène par Dominic Champagne et jouée par un quatuor d'interprètes de haute voltige : François Papineau, Anne-Marie Cadieux, Marc Béland et Sophie Cadieux. Selon Dominic Champagne, la pièce HAHA est rien de moins que le reflet tragique de notre médiocrité.

La troisième pièce à l'affiche au tout début de 2012 sera montée par un amoureux de Feydeau, Normand Chouinard. En dirigeant Le Dindon avec Rémi Girard, Alain Zouvi, Carl Béchard, Véronique Le Flaguais, Violette Chauveau et Linda Sorgini, pour ne nommer que ceux-là, Chouinard a choisi de s'entourer d'amis qu'il jure de faire danser et chanter sur scène.

Denis Marleau en personne a été désigné pour revisiter L'Histoire du Roi Lear, de William Shakespeare. Avec le succès que connait actuellement Hamlet, une autre des œuvres du célèbre auteur anglais, le TNM continue sur sa lancée en confiant le rôle du roi à Gilles Renaud. L'acteur sera entre autres accompagné de David Boutin, Pascale Montpetit, Évelyne Rompré, Marie-Hélène Thibault et Vincent-Guillaume Otis.

Finalement, après des années de gestation et de réflexion, Wajdi Mouawad s'attaquera au cycle des Femmes de Sophocle : Déjanire, fidèle à l'amour ; Antigone, fidèle aux lois du sang et Électre, fidèle à la justice. Sylvie Drapeau fait partie de ce monument théâtral de plusieurs heures qui sera présenté partout à travers le monde, avant et après Montréal.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Commentaires

4 avril

Une bonne raison de ne pas aller au Théâtre du Nouveau Monde.
Sinon une ex du même déchet batteur de femmes s'est suicidée, je soupçonne le harcèlement psychologique.

Est-ce que c'est ça Montréal?

Quel dommage! La programmation du TNM est envoutante. Que ce soit par les œuvres présentées ou les acteurs se défoulant sur les planches de cette salle, on a le goût de venir assister aux spectacles de ce 60e.

Dommage, car la présence de Bertrand Cantat me donne le goût de vomir... Un manque flagrant de respect pour la famille Trintignant. Le talent de l'artiste est incontesté. Pourtant, j'ai comme une petite gêne (une grosse même), en me disant que ce chanteur, auteur d'un homicide 'involontaire ' sans nom puisse être accueilli à bras ouverts par l'un des plus gros théâtres montréalais.

Si c'est ça la culture et la tolérance montréalaise, je démissionne...

Ajouter un commentaire