Le spectacle-performance Oxygène de la Cie Fraction de Bruxelles prend d’assaut le CNA

Catégories:

Le spectacle-performance Oxygène de la Cie Fraction de Bruxelles prend d’assaut le CNA à Ottawa. En exclusivité nord-américaine du 31 janvier au 3 février 2007 à 20 h

« Je considère le rappeur Eminem comme un des plus grands poètes et dramaturges contemporains. »

– l’auteur russe Ivan Viripaev

Où va le théâtre? Où peut-il aller? Ou, plutôt, où va-t-il aujourd’hui? C’est pour répondre à ces questions que le Théâtre français du Centre national des Arts (CNA) a invité, en exclusivité nord-américaine, Oxygène d’Ivan Viripaev, l’enfant terrible de la nouvelle dramaturgie russe. C’est une parodie féroce des Dix Commandements montée par le metteur en scène bulgare Galin Stoev, avec trois acteurs-performeurs et un DJ. Un spectacle hors norme, perturbateur, proche des nouvelles sensations de la vie nocturne, qui, depuis sa création à Bruxelles en septembre 2004 par la Cie Fraction, ne cesse de tourner sur les scènes européennes les plus dynamiques. Du théâtre qui dégoupille!

Vertigineuse partition musicale qui interpelle l’Histoire mondiale et son actualité, pamphlet explosif contre l’état du monde actuel et ses errements, flamboyant brûlot politique qui carbonise au second degré les certitudes, Oxygène, c’est l’état d’alerte d’une génération. « Un grand coup dans le ventre mou du culturellement correct tout ballonné de bonne conscience! Un concentré de vie, une bouffée d’air frais qui fouette l’esprit », a dit Gwénola David dans La Terrasse, « le journal de référence de la vie culturelle parisienne ». Pour révéler les réalités nouvelles, afin que l’on puisse les ressentir pour bien les appréhender, il faut aux arts des formes nouvelles. Entre théâtre et concert techno, cet Oxygène tente de cerner l’oxygène de nos vies : la conscience. Bref, un bon remède contre l’endormissement!

« Avec Oxygène, le Russe Ivan Viripaev empale, en un flux de mots, un XXIe siècle asphyxié. Le procédé imaginé par l’écrivain est saisissant… Une production ébouriffante d’intelligence… Obus qui percute l’histoire contemporaine et ses abus, épileptique projectile secoué d’aspirations. »

– Sabrina Weldman, mouvement.net

Théâtre français, Centre national des Arts/

French Theatre, National Arts Centre

(613) 947-7000, poste/ext. 759

www.nac-cna.ca

Ajouter un commentaire