Le Musée McCord présente l'exposition Shalom Montréal

Début de l'événement: 

03 mai 2018 - 20:00
Catégories:
Le Musée McCord présente l'exposition Shalom Montréal

Le Musée McCord présente, du 3 mai au 11 novembre 2018, Shalom Montréal – Histoires et contributions de la communauté juive, une exposition qui met en lumière la participation des communautés juives au développement et à l’effervescence de la ville au 20e siècle. Elle met de l’avant des réalisations qui ont été et qui sont encore marquantes pour tous les Montréalais dans les domaines de l’architecture, de la protection du patrimoine, des sciences et de la santé, des droits de la personne, du commerce, des arts et de la culture. Grâce à un parcours riche en témoignages, en vidéos et en photographies, les visiteurs pourront découvrir les histoires captivantes derrière plusieurs grandes contributions à la ville.

Shalom, un mot symbole d’ouverture et d’amitié

L’histoire des communautés juives à Montréal est le reflet de la force de leurs traditions et de leur enracinement pluriséculaire. Issues d’un terreau culturel et intellectuel fécond, leurs réalisations attestent d’un désir de collaboration et d’entraide. « Shalom Montréal s’inscrit dans notre tradition d’expositions mettant en valeur les différentes communautés de la métropole. La contribution de la communauté juive au développement de Montréal est importante et multiple, et nous voulions la faire connaître des Montréalais de toutes origines. Les exemples de leur apport sont très nombreux. Nous avons choisi de présenter les événements et les projets qui ont le plus marqué les Montréalais et façonné la ville que nous habitons aujourd’hui », déclare Suzanne Sauvage, présidente et chef de la direction du Musée McCord. La scénographie présente un parcours ponctué d’installations multimédias subdivisé en cinq zones, chacune abordant un thème différent.

En guise d’introduction à l’exposition, les visiteurs sont accueillis par le témoignage d’Elaine Kalman Naves, écrivaine et journaliste juive, qui raconte son arrivée et sa vie à Montréal. Le public poursuit sa visite dans la zone Exodes qui décrit les différentes vagues d’immigration des Juifs à Montréal au 20e siècle, dans le contexte des révolutions nationales et des conflits mondiaux. L’antisémitisme à Montréal au 20e siècle, antisémitisme dont la communauté juive a été victime pendant plusieurs décennies, est également abordé.

La troisième zone, Souvenirs, rassemble certains objets significatifs appartenant ou ayant appartenu à des immigrants juifs, objets les ayant accompagnés tout au long de leur périple. Un rouleau de la Torah (fin du 19e siècle), une nappe fabriquée par 50 jeunes orphelines (1920-1927), ainsi qu’une poupée Toniška (vers 1941) peuvent notamment y être admirés.

Vivre ensemble, la quatrième zone, met de l’avant les contributions des Juifs à la collectivité montréalaise. Noyau de l’exposition, les visiteurs y apprendront comment les communautés juive et montréalaise ont conjointement su bâtir, prendre soin, lutter, commercer et créer.

Bâtir ensemble

Les architectes juifs se sont distingués à Montréal, que ce soit par la conception d’édifices devenus des symboles montréalais importants, par la préservation du patrimoine urbain ou par diverses initiatives de promoteurs immobiliers. Aussi grâce à la philanthropie juive, de nombreux édifices qui viennent enrichir le paysage urbain ont été construits à travers la ville, tout particulièrement sur les campus universitaires et dans les domaines de la santé et de la culture. Plusieurs dessins et une maquette appuient les propos de cette première sous-zone.

Prendre soin ensemble

Les Juifs de Montréal ont souvent fait l’objet de pratiques discriminatoires qui les ont incités à créer leurs propres institutions. Répondant par l’attitude inverse, les organisations juives ont ainsi été au premier rang dans la lutte contre l’exclusion et pour l’accès universel aux soins de santé. La création de l’Hôpital général juif de Montréal en est un parfait exemple. Dans le domaine de la recherche fondamentale, la contribution des Juifs, tels que celle des Drs Mark Wainberg et Ronald Melzack, est significative, principalement à partir des années 1960. Cette sous-zone propose notamment au public l’écoute de nombreux témoignages.

Lutter ensemble

Une sensibilité particulière incite de nombreux Juifs à participer aux luttes sociales visant l’équité, la justice et le respect des droits de la personne. Pour expliquer la force de leur engagement, certains évoquent la confrontation à l’antisémitisme, d’autres, la portée des enseignements de la religion juive, d’autres encore, l’héritage révolutionnaire de l’immigration en provenance de Russie. Mais, quelles que soient leurs motivations, ils ont marqué le 20e siècle montréalais d’un apport déterminant aux grands mouvements à portée universelle, comme les luttes contre le racisme et l’exclusion, la libération de la femme et les revendications ouvrières. Parmi les objets présentés figurent un journal communautaire et des affiches électorales.

Commercer ensemble

L’engagement des communautés juives dans l’économie de Montréal est significatif. Au niveau commercial, les efforts de certains entrepreneurs ont donné lieu à des réussites spectaculaires. De petites boutiques ont souvent été à l’origine de grands empires commerciaux ou sont devenues des symboles montréalais reconnus internationalement. Ces commerces ont, pour certains, laissé une empreinte dans la culture de la ville, et même du Québec. Le visiteur découvre entre autres, de nombreux vêtements de marques réputées, telles que Le Château, Parachute et Canadelle, ainsi que des objets emblématiques, à l’image du sac d’épicerie Steinberg (1964).

Créer ensemble

La dernière sous-zone souhaite exprimer la force et le dynamisme des artistes juifs établis dans la métropole québécoise. Trois domaines ont été retenus, soit la littérature, la peinture et la musique. Des livres d’Irving Layton, un gramophone (1902-1925) conçu par Émile Berliner, la machine à écrire utilisée par Mordecai Richler, ainsi que des tableaux représentant Montréal et réalisés par les « peintres juifs de Montréal (Neumann, Muhlstock, Beder, Mayerovitch et Reinblatt (milieu du 20e siècle)) sont quelques exemples d’objets qui y sont présentés.

Le parcours se conclut par une installation multimédia documentaire dans laquelle 14 jeunes Juifs montréalais partagent leurs points de vue sur la ville, leur apport à la collectivité ainsi que sur ce que signifie être Juif à Montréal en 2018. L’exposition a pu bénéficier du soutien et de l’expertise d’un comité scientifique composé de Pierre Anctil, historien et professeur à l’Université d’Ottawa, Leon Berger, stratège de marques, spécialiste en création et auteur, Yolande Cohen, historienne et professeure à l’Université du Québec à Montréal, Steven Lapidus, chargé de cours à l’Université Concordia, Ira Robinson, titulaire de la Chaire en études juives canadiennes de l'Université Concordia, et de Morton Weinfeld, sociologue et titulaire de la Chaire en études ethniques canadiennes de l’Université McGill.

En complément

Dans le cadre de cette exposition, de nombreuses activités, dont des conférences, rencontres, projections, spectacles de musique klezmer et une soirée 5 à 9 au McCord seront proposées. Le descriptif et l’horaire complet de la programmation se trouvent en annexe de ce communiqué. Il est également possible de consulter le calendrier des activités sur le site Web du Musée (musee-mccord.qc.ca).

Voyage en Israël

Le Musée convie également le public à participer à un concours afin de courir la chance de gagner le circuit Merveilles d’Israël offert par Air Transat, incluant le vol aller-retour et un fascinant parcours de neuf jours (sept nuits) au cœur d’Israël, qui entraînera à la découverte des lieux les plus sacrés du judaïsme, du christianisme et de l’islam. La personne gagnante et son invité pourront traverser le désert de Judée et se baigner dans la mer Morte, explorer Jérusalem et ses sites mythiques, du Mur des Lamentations à l'église du Saint-Sépulcre en passant par les Stations du Chemin de Croix du Christ, parcourir la Galilée et terminer leur séjour dans l’effervescente Tel-Aviv, la ville qui ne dort jamais. Un prix secondaire, offert par le Musée de l’Holocauste de Montréal, consiste en une visite VIP du Musée en compagnie de la conservatrice, ainsi que le coffret intégral de la bande dessinée Maus, de l’auteur Art Spiegelman. Il sera possible de s’inscrire au concours lors de la visite de l’exposition ou en remplissant le formulaire sur le site Web du Musée, du 3 mai au 11 novembre 2018.

Ajouter un commentaire