Le Musée des beaux-arts du Canada présente «Picasso : L'homme et la bête»

Début de l'événement: 

29 avril 2016 - 20:00
Catégories:
Le Musée des beaux-arts du Canada présente «Picasso : L'homme et la bête»

Le Musée des beaux-arts du Canada présente, du 29 avril au 5 septembre 2016, Picasso : L'homme et la bête. Les estampes de la suite Vollard, une exposition qui réunit - pour la première fois en près de 60 ans à Ottawa - l'ensemble des 100 eaux-fortes et pointes sèches de La suite Vollard. Considérées comme l'un des chefs-d'œuvre en gravure de Pablo Picasso (1881-1973), ces œuvres constituent un des trésors de la collection nationale rarement présentés en raison de leur grande fragilité. Pour en savoir davantage, visitez le site de l'exposition à beaux-arts.ca/picasso.

L'univers créatif de cet artiste a façonné le paysage artistique du XXe siècle. Mieux connu peut-être pour ses tableaux cubistes, Picasso était aussi un graveur de talent, qui a exploré des myriades d'idées et d'influences dans presque toutes les techniques connues.

Acquise par le Musée en 1957, La suite Vollard - qui doit son nom à Ambroise Vollard (1866-1939), le premier marchand et éditeur d'estampes de Picasso - explore la tension entre l'homme et la bête qui a souvent caractérisé Picasso et son œuvre.

Sans suivre une trame narrative, l'artiste a choisi d'explorer différents sujets et techniques en associant divers thèmes et allégories visuels, sans pour autant baptiser ses œuvres. Les titres attribués par les historiens de l'art sont pour la plupart descriptifs ou fortement suggestifs. Afin de se rapprocher de la démarche de Picasso, ceux-ci ont été omis dans cette exposition. Présentée selon l'ordre de production des estampes, la suite constitue le chef-d'œuvre néoclassique de Picasso sur la nature civilisatrice de l'art et met en vedette la bête intérieure dans des représentations provocantes.

Picasso et le classicisme

Figure de proue de l'avant-garde, Picasso n'hésite pas à s'inspirer du passé et des tech­niques anciennes. Les nombreuses images de La suite Vollard campées dans un atelier d'artiste - souvent de sculpteur - présentent un ensemble classique d'artistes barbus et de modèles féminins ou de muses à la chevelure parfois parée de guirlandes de fleurs. Picasso ne craint toutefois pas d'apporter à ces scènes néoclassiques une touche très personnelle - voire égocentrique - en y insérant ses propres sculptures résolument cubistes.

L'amour ?

Picasso, pour qui l'amour joue un rôle fondamental dans sa vie et son art, consacrera une large part de La suite Vollard à l'exploration des idéaux, mais aussi du pathos amoureux. Il y révèle une vision de l'amour à la fois tendre et passionnée, à laquelle viennent cependant se greffer une souffrance émotionnelle et d'intenses pulsions érotiques.

Pablo, le Minotaure

Picasso a grandi en Espagne, le pays de la tauromachie. Il a ainsi développé des liens forts avec la figure sacrificielle du taureau, qui apparaît dès 1896 dans sa production. L'artiste se référera au taureau/Minotaure, symbole de force et de fertilité, dans la définition de sa propre identité. Comme en témoigne La suite Vollard, pour Picasso, cet ani­mal est non seulement un motif visuel, mais une incarnation fondamentale sur le plan psychologique.

La technique

Picasso excellait dans la pratique de la lithographie; de la gravure en relief sur bois et sur linoléum; et diverses techniques en taille-douce ou gravure en creux. Dans La suite Vollard, Picasso exploitera un éventail de procédés en taille-douce : la pointe sèche; l'eau-forte; son dérivé, le vernis mou, plus proche du dessin; et ses proches parentes, l'aquatinte et le lavis, qui jouent sur les tonalités. D'autres outils de gravure (burin, grattoir et brunissoir) peuvent aussi rehausser les qualités expressives de l'estampe.

Magazine MBAC

Le magazine en ligne du Musée des beaux-arts du Canada, www.magazinembac.ca, offre une mine de renseignements mise à jour fréquemment sur le monde de l'art canadien et les événements en cours au MBAC. Des correspondants de partout au pays créent un contenu exclusif, fascinant, traitant de l'art, historique comme contemporain, au Canada. On y trouve, entre autres des entrevues exclusives avec des artistes.

Heures d'ouverture

Jusqu'au 30 avril, le Musée est ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 17 h et le jeudi jusqu'à 20 h. Ouvert tous les jours du 1er mai au 30 septembre. Le Musée demeure ouvert jusqu'à 20 h le jeudi.

Droits d'entrée

L'entrée à l'exposition Picasso : L'homme et la bête. Les estampes de la suite Vollard est comprise dans les droits d'entrée à la Collection du Musée : 12 $ pour les adultes, 10 $ pour les aînés et les étudiants, 6 $ pour les jeunes de 12 à 19 ans, 24 $ pour les familles (2 adultes, 3 enfants). Entrée libre en tout temps pour les Membres du Musée et les moins de 12 ans. Entrée libre les jeudis de 17 h à 20 h. Pour de plus amples renseignements, composer le 613.998.8888 ou le 1.888.541.8888.

http://www.beaux-arts.ca/picasso/fr

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire