Le match des étoiles de la LNI au Club Soda

Début de l'événement: 

22 avril 2013 - 19:15
Catégories:

Le match des étoiles de la Ligue Nationale d’Improvisation c’était hier au Club Soda et le combat a tenu ses promesses !

Les joueurs, Salomé Corbo, Sophie Caron, Virginie Fortin, Marie-Soleil Dion, François-Etienne Paré, Lelouis Courchesne,Frédéric Barbusci et Mathieu Lepage ont été choisis par les abonnés de saison pour cette prestation unique.

« Ce soir on essaye de tenter des nouvelles catégories ou de pousser les joueurs un petit peu plus loin dans une structure de match à peu près normal mais avec des défis un peu plus grand » explique François-Etienne Paré, joueur mais également directeur artistique.

Le défi est de taille lorsqu’on sait que ce sont les abonnés qui ont choisi leurs stars pour ce soir. Une pression supplémentaire ? « C’est surtout flatteur, surtout que pour moi c’est la première fois » partage Marie-Soleil Dion. Mais forcément la difficulté est double : « Ce ne sont pas nos équipes habituelles, la dynamique n’est pas la même, il va falloir en créer une nouvelle, une cohésion, pour offrir le meilleur spectacle possible ».

Mission réussie ! Les prestations sont dynamiques, drôles et réussies. La cohésion souhaitée s’est crée et le public semble ravi. Les joueurs donnent le meilleur d’eux-mêmes au point même de se blesser comme ce fut le cas pour François-Etienne Paré qui en tombant de scène s’est cogné contre le dossier d’une chaise. Revenant en forme et en bon professionnel, le show a continué comme si de rien n’était.

L’improvisation, une pratique qui guérit tous les maux ! « Ca m’a aidé à combattre une certaine timidité, surtout à l’adolescence, ça m’a beaucoup fait grandir » confie-t-il.
Pratique très prenante dans leurs vies, l’improvisation est loin d’être un simple loisir : « Ca fait 15-16 ans que je fais de l’improvisation, ça a teinté toutes les sphères de nos vies. L’improvisation est tout le temps présente dans la mienne. C’est plus qu’un hobby c’est un mode de vie, on est des improvisateurs tout le temps ». Comédiens les deux, il est indéniable que cette pratique a influencé leur façon de jouer « Jamais j’ai ce stress là, ailleurs qu’ici, le coup d’adrénaline est super. C’est un exercice incroyable. ».L’improvisation et la comédie, deux exercices qui marchent côte à côte : « On se sert l’un de l’autre pour évoluer ».

Dans le public, se trouvait peut-être la relève de LNI puisque beaucoup de jeunes gens étaient présent dont une classe d’enfant de Laval qui avait suivi des cours d’improvisation dans la journée.

Le reste des matchs et informations sur http://www.lni.ca/

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire