Le Festival du film de l'Outaouais dévoile la programmation de sa 20e édition

Début de l'événement: 

22 mars 2018 - 20:00
Catégories:

Le Festival du film de l’Outaouais est fier de dévoiler la programmation de sa 20e édition qui aura lieu du 22 au 30 mars prochain. Au menu cette année : 22 premières nord-américaines, parmi 73 films de haut niveau provenant de plus de 20 pays. Les 20 ans du FFO seront célébrés en grand avec des présentations de plusieurs succès nationaux et internationaux, une compétition relevée de longs métrages, des classes de maîtres, des séances de dédicaces, deux expositions, ainsi que la première mondiale du film LA BOLDUC en ouverture sous la présidence d’honneur de l’animatrice et actrice Maripier Morin. Le Festival sera de retour aux incontournables Cinéma 9 et Cinéma des Galeries Aylmer en plus d’investir la salle de spectacles du Casino du Lac-Leamy pour sa soirée d’ouverture.

De LA BOLDUC en ouverture à JUSQU’À LA GARDE en clôture
C’est avec grande fierté que le FFO présentera en première mondiale le film très attendu LA BOLDUC, de François Bouvier (Paul à Québec) mettant en vedette Debbie Lynch-White (Unité 9) dans le rôle-titre lors d’une soirée gala en présence de l’équipe du film. Le Festival se clôturera avec la première nord-américaine du film français, acclamé par la critique, JUSQU'À LA GARDE, qui met en scène Denis Ménochet, Léa Drucker et Mathilde Auneveux. Ce thriller psychologique, réalisé par le cinéaste et acteur de formation Xavier Legrand, nous plonge dans le processus destructif des violences conjugales. Notons par ailleurs que ce long métrage a remporté le Lion d’argent de la mise en scène et celui du meilleur premier film lors de la dernière édition de la Mostra de Venise.

En outre, fidèle à la tradition, le public gatinois aura droit à une présentation spécialement offerte avant le début des festivités : Le film du jour d’avant. Le jeudi 22 mars à 19h au Cinéma 9, c’est donc la comédie dramatique : LE BRIO d’Yvan Attal (Ma femme est une actrice) qui sera présentée en grande première nord-américaine.

Des primeurs qui en mettront plein la vue
Plus de 22 films seront projetés en primeur durant le festival, dont L'ATELIER de Laurent Cantet (Entre les murs). Le cinéaste français, lauréat de la palme d’Or à Cannes en 2008, nous revient avec un film ancré dans le réel et posant un regard neuf sur une jeunesse française en plein désarroi. Les festivaliers auront également l’occasion de découvrir, en grande première, les films : GAUGUIN d’Edouard Deluc, drame biographique tiré de la vie du peintre éponyme et mettant en vedette le talentueux Vincent Casel; le long métrage français L’APPARITION réalisé par Xavier Giannoli qui rassemble Vincent Lindon, Galatea Bellugi et Patrick d'Assumçao dans une intrigue entre un journaliste et une jeune fille qui dit avoir eu une apparition de la Vierge Marie; l’adaptation de LA PROMESSE DE L'AUBE par Éric Barbier, avec Charlotte Gainsbourg et Pierre Niney, qui reprend l’histoire du roman autobiographique de Romain Gary ; LA VILLA de Robert Guédiguian, drame familiale pognant mettant en vedette Jean-Pierre Darroussin et Ariane Ascaride; le thriller à l’atmosphère soignée PRIX DE COURT d’Emmanuelle Cuau avec Virginie Efira qui livre une performance renversante en incarnant une mère de famille aux apparences trompeuses; de même que le film VERS LA LUMIÈRE de la cinéaste japonaise renommée Naomi Kawase qui était en sélection officielle à Cannes plus tôt cette année; KNOCK mettant en vedette Omar Sy ; TEHÉRAN TABOU prix du Rail d’or à Cannes et MADAME d’Amanda Sthers. Les festivaliers pourront compter sur la présence de Marie-France Brière qui viendra présenter le tendre documentaire qu’elle a réalisé sur le chanteur Gilbert Bécaud, en compagnie de sa fille intitulé : BÉCAUD MON PÈRE.

Coup d’œil sur la sélection internationale
Toujours à l’affut de faire découvrir le meilleur du cinéma international, l’équipe du FFO a réuni cette année plus de 80 films provenant de l’étranger. Parmi les titres à surveiller : APPELLE-MOI PAR TON NOM (Call me by your name) de Luca Guadagnino qui cumule 4 nominations à la prochaine cérémonie des Oscars; le long métrage russe FAUTE D’AMOUR (Loveless) d’Andrey Zvyagintsev qui a remporté le Prix du jury au Festival de Cannes et qui fait partie de la sélection des meilleurs films étrangers aux Oscars cette année; UNE FEMME FANTASTIQUE qui a obtenu l’équivalent aux Oscars, puis L'AUTRE CÔTÉ DE L'ESPOIR (The other side of hope) du plus célèbre des cinéastes finlandais Aki Kaurismäki qui laisse présager une fin de carrière éminente à la suite de ce film extrêmement bien maîtrisé et porteur d’espoir. HORS DE NULLE PART (In the Fade) de Fatih Akin, gagnant aux Golden Globes, sera également à ne pas manquer ; sans oublier les sublimes longs métrages d’animation TÉHÉRAN TABOU d’Ali Soozandeh et LA PASSION VAN GOGH de Dorota Kobiela et Hugh Welchman, premier long métrage animé entièrement peint à la main ; ainsi que le film de guerre israélien FOXTROT réalisé par Samuel Maoz qui a reçu l’Ophir du meilleur film et a été nommé pour le Lion d’or.

Les films issus de l’Hexagone seront aussi bien représentés : tel le succès au box-office français LE SENS DE LA FÊTE du duo Éric Toledano et Olivier Nakache (Les Intouchables) qui nous reviennent avec une comédie renversante ; 120 BATTEMENTS PAR MINUTE de Robin Campillo qui a enivré les critiques sur la Croisette l’an passé ; HAPPY END du célèbre Michael Haneke qui était également en sélection officielle à Cannes ; le surprenant premier long métrage AVA de Léa Mysius qui a gagné un prix à la semaine de la Critique ; la comédie JALOUSE, réalisé par David Foenkinos et Stéphane Foenkinos, qui met en scène l’actrice québécoise Anne Dorval ; le film rocambolesque AU REVOIR LÀ-HAUT d’Albert Dupontel nommé pour 13 César; de même que LE PETIT SPIROU de Nicolas Bary qui plaira autant aux petits qu’aux plus grands.

Le FFO met de l’avant le cinéma d’ici
Le cinéma québécois sera encore une fois très bien représenté cette année avec une sélection de 13 longs métrages. En plus du film d’ouverture LA BOLDUC, mentionnons également le film à grand déploiement HOCHELAGA, TERRE DES ÂMES de François Girard ; l’adaptation du roman culte PIEDS NUS DANS L’AUBE de Francis Leclerc, qui a conquis le public plus tôt cette année ; ou encore le film de zombies LES AFFAMÉS de Robin Aubert qui viendra donner des sueurs froides au public gatinois. Soulignons également deux comédies qui ont connu énormément de succès, soit : LE TRIP TROIS de Nicolas Monette avec Martin Matte et Mélissa Désormeaux-Poulin, ainsi que le premier long métrage LES SCÈNES FORTUITES du comédien Guillaume Lambert. Le surprenant documentaire LA FERME ET SON ÉTAT de l’artiste multidisciplinaire Marc Séguin sera aussi de la programmation ; en plus du film librement inspiré du livre éponyme LA PETITE FILLE QUI AIMAIT TROP LES ALLUMETTES de Simon Lavoie; sans oublier NOUS SOMMES LES AUTRES de Jean-François Asselin ; TADOUSSAC de Martin Laroche ; Y'EST OÙ LE PARADIS ? de Denis Langlois ; YOLANDA que Jeannine Gagné viendra présenter ; puis la comédie INNOCENT de Marc-André Lavoie qui viennent compléter la liste.

Une compétition relevée
Pour ses sections compétitives, Le FFO peut compter sur une sélection d’envergure. 5 films inédits sur le territoire québécois se retrouvent en lice pour le Prix du jury :
LE BRIO d’Yvan Attal, JUSQU’À LA GARDE de Xavier Legrand, JALOUSE du duo David Foenkinos et Stéphane Foenkinos, LES ENFANTS DE LA CHANCE de Malik Chibane, ainsi que MARVIN ET LA BELLE ÉDUCATION de la cinéaste Anne Fontaine.

Par ailleurs, 5 films, d’ici comme ailleurs, seront aussi en compétition pour le Prix de la critique :
PIEDS NUS DANS L’AUBE de Francis Leclerc, UNE FAMILLE SYRIENNE de Philippe Van Leeuw, LES SCÈNES FORTUITES de Guillaume Lambert, AIDA de Driss Mrini, LA ISLA DE PEREJIL de Ahmed Boulan, tous deux premières nord-américaines sélectionnés avec le concours de l’Ambassade du Royaume du Maroc au Canada et du centre du cinéma marocain, en plus de JUSQU’À LA GARDE de Xavier Legrand.

Classes de maître et séances de dédicaces
Encore une fois cette année, plusieurs activités seront offertes au public dont deux classes de maîtres stimulantes et gratuites. Rendez-vous le samedi 24 mars de 10h à 11h au Cinéma 9, pour venir rencontrer les producteurs Dominique Besnehard et Richard Lalonde qui viendront parler de leur expérience et discuter de la future adaptation québécoise de la série française Dix Pour Cent. Toujours le samedi 24 mars au Cinéma 9, une autre classe de maître fort intéressante sera présentée en compagnie de l’acteur Vincent Leclerc. De 10h30 à 11h30, venez participer à la discussion et rencontrer celui qu’on connait en tant que Séraphin Poudrier dans la série Les Pays d’en Haut.

Trois séances de dédicaces seront également au programme, dont l’une avec la célèbre actrice et metteure en scène Denise Filiatrault qui sera de passage le samedi 24 mars à 15h au Cinéma 9 pour son livre Quand t’es née pour un petit pain ; Dominique Besnehard et Marie-France Brière seront viendront également rencontrer le public le dimanche 25 mars à 15h pour leur livre Film Francophone Angoulême ; ainsi que Heidi Hollinger le dimanche 25 mars à 17h pour 300 Raisons d’aimer la Havane. Soulignons par ailleurs que ces activités sont entièrement gratuites et ouvertes à tous.

Expositions à découvrir
Deux expositions gratuites viendront également s’ajouter aux festivités. Du 22 au 30 mars prochain, au Hall du Cinéma 9, le public aura accès à une rétrospective des vingt ans du Festival du Film de l’Outaouais par l’exposition des affiches qui ont marqués les éditions passées ; en plus d’une deuxième exposition intitulée Il était une fois le cinéma qui mettra de l’avant d’impressionnants portraits du cinéma d’hier et d’aujourd’hui.

À propos du FFO
L'idée du Festival du film de l'Outaouais est née de La nuit des cinéphiles en mars 1998. Durant cet événement, plus de 4000 cinéphiles ont pu apprécier un cinéma différent. Didier Farré, organisateur de cette Nuit et aujourd'hui fondateur et directeur du Festival, se donna alors pour mission de promouvoir le cinéma d'auteur d'ici et d'ailleurs. C'est ainsi en collaboration avec la Société Radio-Canada et le journal Le Droit que fut créé en 1999 le Festival du film de l'Outaouais, tel qu'on le connait aujourd'hui.
À ce propos, son excellence Kareen Rispal ambassadrice de la France au Canada, décernera la distinction de Chevalier des arts et lettres octroyée par la ministre de la culture de la France, à Didier Farré pour sa contribution au développement du cinéma français.
On peut rappeler que son excellence la très honorable Julie Payette à honoré Didier Farré le 20 février à Toronto, pour sa contribution au Festival du film de l’Outaouais et au développement du cinéma canadien

Le Festival du film de l'Outaouais présente durant 8 jours consécutifs une centaine de projections de longs et courts métrages de fiction, d'animation ou documentaire provenant d'une vingtaine pays. Le festival offre une place prépondérante au cinéma d'auteur national et international et plus particulièrement aux productions québécoises et de l'Outaouais.

Billetterie
Les billets seront mis en vente à compter du 3 mars au Cinéma 9, Cinéma des Galeries Aylmer, ainsi que sur le web au www.offestival.com.

Pour connaitre l’ensemble de la programmation, visitez le www.offestival.com
Prenez part à la conversation au

Ajouter un commentaire