Le Festival cinéma du monde de Sherbrooke fête son 5e anniversaire

Début de l'événement: 

09 avril 2018 - 17:00
Catégories:
Le Festival cinéma du monde de Sherbrooke fête son 5e anniversaire

La programmation de cette édition anniversaire touche 35 pays avec 52 longs métrages de fiction, 31 longs métrages documentaires, 32 courts métrages, ainsi qu’une vingtaine d’événements. Les festivités seront déployées dans 11 lieux de diffusion à Sherbrooke, soit La Maison du Cinéma, le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke, le Théâtre Granada, La Capsule Bistro-Cinéma, le Parvis - centre culturel, la Salle Le Tremplin, la Salle Alfred-DesRochers (Cégep de Sherbrooke), le Bistro Kàapeh Espresso, Le Boq, le O’Chevreuil - Taverne américaine et le Pizzicato. Soirées d’ouverture et de clôture.

Les célébrations seront lancées avec le magnifique La Promesse de l’Aube, de Éric Barbier, portant sur écran avec brio le chef d’œuvre autobiographique de Romain Gary. Le film mettant en vedette Pierre Niney et Charlotte Gainsbourg sera présenté en première québécoise. La Soirée d’ouverture, présentée par Radio-Canada, débutera par un 5 à 7 convivial au Pizzicato et se terminera par un cocktail festif au Boq (Boquébière), suite au film. Le Festival se clôturera avec le très remarqué Jusqu’à la garde, premier long métrage de Xavier Legrand lui ayant valu notamment le Lion d’argent - Meilleur réalisateur à la Mostra de Venise. Le film sera précédé de la Cérémonie de clôture (19 h) durant laquelle 3 prix Cercle d’or seront remis : Meilleur long métrage de fiction, Meilleur documentaire, Meilleur court métrage de l’Estrie, ainsi que le Prix Coup de cœur du public Radio-Canada.

Compétition internationale

Dans le cadre de la compétition internationale, les cinq films en compétition pour le prix Cercle d’or Meilleur long métrage de fiction sont les suivants : Après la guerre (Italie, France) de Annarita Zambrano; La Tenerezza (Italie) de Gianni Amelio; Notre enfant (Argentine, Brésil, France, Allemagne, Pologne, Danemark) de Diego Lerman; Une famille syrienne (Belgique, France) de Philippe Van Leeuw et Une vie violente (France) de Thierry de Peretti. La sélection en lice pour le Cercle d’or Meilleur Documentaire, prix présenté par TV5, est composée de Big Time (Danemark) de Kaspar Astrup Schröder; Des rêves sans étoiles (Iran) de Mehrdad Oskouei; L'homme de l'Isle (Québec) de Bruno Boulianne; The Prince and the Dybbuk (Pologne, Allemagne) de Elwira Niewiera et Piotr Rosolowski et Un homme meilleur (Canada) de Attiya Khan et Lawrence Jackman.

Rappelons que le jury de la compétition internationale est présidé par Alexis Martin et composé de Marie-Lou Béland, Marquise Lepage, Mathieu Poulin-Lamarre, ainsi que du juré du public, Thomas Barbeau. Les films soumis au jury sont sélectionnés par le comité de programmation films, soit Catherine Viau, directrice de la programmation films du FCMS; Malika Bajjaje, cofondatrice et directrice générale du FCMS et Denis Hurtubise, cofondateur du FCMS et président de La Maison du Cinéma.

Compétition régionale

Les cinq courts métrages en lice pour le Cercle d’or Meilleur court métrage de l’Estrie, prix présenté par La Fabrique culturelle, sont les suivants : À côté de la track, de Joffrey Corboz; Et puis, plus rien, de Matthew Gaines; Le dernier jour, de Louis-Charles Blais; S’inventer la vie qu’on veut - Madeleine Audette, de Jean-Benoît Baron et Un homme et son violon, de Guy St-Pierre. Le jury ayant sélectionné les œuvres est composé de Alain de Lafontaine, à la présidence; Nicole Giguère et Marquise Lepage.

Cinématographies nationales à l’honneur

Un Spécial cinéma italien est proposé aux festivaliers le samedi 14 avril en collaboration avec l’Institut Italien de Culture de Montréal. Un programme de courts métrages italo-canadiens sera suivi d’un échange avec les cinéastes et présentera les fictions La fiancée, de Giovanni Princigalli et Mannaggiamerica, de Roberto Zorfini ainsi que le documentaire Créateurs de l’italicité dans le cinéma canadien, de Anita Aloisio (La Maison du Cinéma, 18 h). Pour clore cette journée aux couleurs de l’Italie, le touchant La Tenerezza, de Gianni Amelio, sera présenté à 20 h 30. Le cinéma allemand est également à l’honneur avec trois œuvres présentées en collaboration avec le Goethe Institute -Montréal, dont 24 semaines, de Anne Zohra Berrached. Deux films mexicainsseront présentés en collaboration avec AMEXID et le Consulat général du Mexique à Montréal, dont le documentaire Bellas de Noche, en présence de la réalisatrice María José Cuevas. Le cinéma français sera quant à lui mis en lumière avec de grandes œuvres telles Le Redoutable, de Michel Hazanavicius, portant sur la vie du cinéaste Jean-Luc Godard; Au revoir là-haut, de Albert Dupontel, récompensé de 5 César; Gauguin : Voyage de Tahiti, de Édouard Deluc, avec Vincent Cassel incarnant le célèbre peintre. La section de programmation Visions japonaises permettra aux festivaliers de découvrir notamment le bijou d’animation Dans un recoin de ce monde, de Sunao Katabuchi, et le long métrage de fiction Vers la lumière, de Naomi Kawase. La Corée du Sud est également représentée au cœur de la programmation avec deux excellents films : A Taxi Driver, de Jang Hoon et Mademoiselle de Park Chan-Wook.

Le cinéma d’ici

Encore une fois cette année, les talents de la région seront célébrés avec plusieurs projections et activités. La Soirée estrienne, présentera entre autres les films finalistes de la compétition régionale (mercredi, 18 h 30). Du jeudi au samedi, c’est en en plein air que le public pourra profiter d’une sélection estrienne grâce au Ciné-Parc Courts présenté par Cinésis, à l’angle des rues Wellington Sud et du

Réflexions et discussions autour des enjeux

Plusieurs œuvres de la programmation touchent des réalités reliées à l’enfance et la famille, sous différents angles. Un parcours de programmation attend les festivaliers à travers une dizaine de films, dont Notre enfant, de Diego Lerman; La Villa, de Robert Guédiguian et Album de famille, de Mehmet Can Mertoglu. Ce volet de programmation sera complété par le Ciné-Échange Enfances à cœur, un panel de discussion réunissant notamment Dr Jean-François Chicoine, pédiatre spécialiste de l’adoption internationale et des questions relatives à l’attachement; Dre Mélissa Généreux, de la direction de la santé publique de l’Estrie et Marion Dagen, notamment coauteure du livre « L’enfant et le dictateur ». Cette dernière viendra d’ailleurs à la rencontre du public lors de la projection du documentaire dont elle est la protagoniste, L’enfant du diable de Ursula Wernly Fergui, qui se tiendra avant l’activité Ciné-Échange au O’Chevreuil, le jeudi 13 avril. Un Ciné-Débat autour du film La Belle et la meute, présenté en collaboration avec le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke, portera sur les violences sexuelles faites aux femmes. La réalisatrice Kaouther Ben Hania participera en visioconférence aux discussions avec le public et réunissant des intervenantes expertes, dont Mélanie Lemay, notamment cofondatrice du Mouvement Québec contre les violences sexuelles et Fannie Lafontaine, avocate, notamment professeure titulaire à la Faculté de droit de l’Université Laval (vendredi 13 avril, 14 h). Un Ciné-Échange autour du film Raving Iran, de Susanne Regina Meures, sera organisé en collaboration avec le Cégep de Sherbrooke et approfondira la réflexion autour de la place des rassemblements festifs et la notion de liberté dans un régime autoritaire.

Des événements pour tousDans le cadre des festivités du 5e anniversaire, le Ciné-Concert Les couleurs du noir et blanc fera vivre une expérience inédite aux festivaliers en alliant le chef d’œuvre du cinéma muet L’Aurore, de Friedrich W. Murnau, et les compositions d’un trio musical d’exception, dirigé par Mathieu Désy, accompagné de Martin Lizotte et de Justin Allard. C’est au Théâtre Granada que sera proposée cet événement spécial, le mardi dès 19 h 30. La 5e édition sera également l’hôte d’une Exposition-photo des œuvres de Jocelyn Riendeau, Arrêt sur image. Celle-ci présentera des moments des éditions précédentes du FCMS dans l’œil du photographe, et elle sera installée à l’extérieur, à l’angle des rues King Ouest et Wellington Nord. Le traditionnel Ciné-Rue du vendredi soir invite la population à profiter, en famille, en solo ou entre amis, du Programme Short & Sweet, un concentré de courts métrages internationaux colorés, présenté par le Festival Regard. Le cinéma d’animation investira le Bistro Kàapeh Espresso les mardi, jeudi et dimanche, avec le Ciné-Courts ou Allongés, présentant le meilleur de la dernière édition du Festival international du film d’animation d’Annecy, soit le programme Best of Annecy 2017.

La vidéo-poésie sera à l’honneur à la Salle Le Tremplin avec le Ciné-Poésie qui présentera notamment des films réalisés à partir de poèmes de Marjolaine Beauchamps (samedi, 19 h 30). Le Ciné-Brunch est de retour cette année, au Parvis - centre culturel, avec la projection du film À la recherche des femmes chefs, de Vérane Frédiani (dimanche, 10 h). Le volet FCMS Pro permettra aux professionnels et aspirants professionnels du secteur du cinéma, des arts médiatiques et de la vidéo de se réunir et de profiter d’un panel sur le financement public et d’une table ronde animée par le Conseil de la Culture de l’Estrie (samedi, 13 h, La Capsule Bistro-Cinéma).

Une Activité de Réseautage-éclair sera ensuite proposée à 15 h 30. L’inscription est nécessaire pour ces deux dernières activités, les détails sont disponibles au fcms.ca/pro. En soirée, le Programme spécial de L’inis - Projection double et + propose aux festivaliers de découvrir les productions des finissants aux programmes Cinéma et Télévision de l’année 2017, dont trois séries de fiction présentées en première.

Un Ciné-famille des plus accessible

Le samedi et le dimanche, une sélection de films de fiction et d’animation s’adressant aux plus petits ainsi qu’aux adolescents sera présentée, avec une nouvelle tarification de 6 $ par personne. Parmi les œuvres, Le Grand Méchant Renard et autres contes de Benjamin Renner et Patrick Imbert, récemment sacré Meilleur film d’animation aux César, saura amuser toute la famille et le tendre Parvana : une enfance en Afghanistan de Nora Twomey, saura toucher le cœur de chacun (La Maison du Cinéma, 10 h et 12 h).

Billetterie

La formule Passeport de cette cinquième édition permettra de profiter de jusqu’à cinq films et activités, dont les activités signatures, le Ciné-Concert et le Ciné-Brunch (selon certaines conditions). En prévente jusqu’au 2 avril, le Passeport est offert au tarif réduit de 52 $ et de 37 $ pour les étudiants, les gens âgés de 25 ans et moins ou de 65 ans et plus. Les Passeportssont vendus en quantité limitée, tout comme le Laissez-passer illimité dont le tarif est de 115 $. Tous les détails de la billetterie et la liste des points de vente sont disponibles au fcms.ca/billetterie.

Le Festival cinéma du monde de Sherbrooke tient à remercier le Gouvernement du Québec, la Ville de Sherbrooke, le Gouvernement du Canada, Radio-Canada, La Maison du Cinéma, le Festival des traditions du monde de Sherbrooke, Destination Sherbrooke, Bell Média et tous ses partenaires et collaborateurs. Le FCMS tient également à remercier les distributeurs des films présentés.

La programmation complète est disponible sur le site Internet du Festival au fcms.ca et le public est invité à consulter les dernières nouvelles sur sa page Facebook :
https://www.facebook.com/festivalcinemadumonde

Ajouter un commentaire