Le Centre Phi présente l’exposition photo «Roxham»

Début de l'événement: 

27 mars 2018 - 10:00
Catégories:
Le Centre Phi présente l’exposition photo «Roxham»

En marge de l'exposition Particules d'existence, le Centre Phi, en collaboration avec l'Office National du Film et Le Devoir, présente Roxham, une série d'œuvres photographiques accompagnées de trames sonores narratives. Dans cette exposition, le spectateur est mis face à la réalité de demandeurs d'asile qui tentent de rejoindre le Canada par le chemin Roxham. Accessible gratuitement au public, Roxham permettra une mise en contexte avant l’expérience complète en réalité virtuelle présentée à l'étage à l’occasion de Particules d'existence.

Détails et heures d’ouverture :
https://phi-centre.com/evenement/roxham-fr

Début 2017, les arrivées de demandeurs d’asile grimpent en flèche à Roxham. Ce chemin tranquille entre les États-Unis et le Canada devient le point d’entrée irrégulière le plus emprunté au pays.

Roxham nous place au cœur de l’interception de ces individus par des agents de la Gendarmerie royale du Canada. Témoin de 180 tentatives de passage entre février et août 2017, Michel Huneault en rapporte d’abord un récit photographique et sonore puis une expérience en réalité virtuelle.

Sur les photos, les demandeurs d’asile se découpent en silhouettes composites. Des tissus se superposent à leur identité, préservant leur anonymat. Ces textures sont tirées d’une autre série du photographe, prise lors de la crise migratoire de 2015 en Europe.

À Roxham, tout comme dans l’expérience immersive, la frontière est invisible, la confusion est palpable et les émotions fusent. La migration, une décision avant tout intensément intime, se propulse au cœur des débats publics et politiques. Le lieu devient vite symbolique, il incarne les tensions entre la responsabilité internationale d’accueillir et le devoir de protéger un territoire national.

Roxham, un chemin de dix mètres de large, se fait microcosme des crises mondiales. Une expérience humaine pour comprendre cette quête confuse d’un lieu sûr.

Ajouter un commentaire