La Fondation Jasmin Roy et le Musée des beaux-arts de Montréal contre l'intimidation à l'école‏

Catégories:

Depuis plus de dix ans, le Service de l’éducation et de l’action culturelle du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) propose gratuitement une expérience éducative qui vient du coeur aux organismes communautaires oeuvrant auprès de personnes qui n’auraient pas la chance de venir visiter le Musée autrement : Le Musée en partage. À ce jour, près de 200 000 personnes- immigrants, réfugiés, personnes souffrant d’un problème de santé mentale, jeunes à risque, personnes âgées à revenu modeste, personnes en voie d’alphabétisation, enfants, familles et adultes provenant de quartiers défavorisés, personnes atteintes d’un handicap physique et communautés culturelles - ont déjà bénéficié de ce programme par l’entremise de plus de 300 organismes. Au fil des ans, le Musée a également mis sur pied des projets spéciaux avec plus de 50 groupes afin de répondre à leurs besoins et à leurs intérêts spécifiques. Bon nombre de ces groupes ont eu l’occasion de présenter dans les espaces éducatifs les travaux de participants créés lors de ces activités.

Le Musée en partage et l’exclusion

La littérature consacrée à l’éducation en musée s’est récemment penchée avec beaucoup d’intérêt sur la notion d’« exclusion », définissant la culture comme l’un de ses éléments constitutifs. Pour sa part, Le Musée en partage accueille ceux et celles qui, pour différentes raisons, se sont sentis exclus de l’activité culturelle, en particulier des expériences enrichissantes offertes par le Musée. Ce programme a un caractère unique : il donne aux organismes l’occasion de collaborer avec le MBAM à la mise en oeuvre d’un projet fait sur mesure, qui doit toutefois avoir un lien clair avec ses collections et ses expositions.

Les objectifs de cette expérience éducative

Dans leurs différentes propositions, les dirigeants de ces organismes ont énoncé les objectifs qu’ils visent en devenant partenaires du MBAM. Grâce à une interaction avec les oeuvres dans les collections du
Musée, les initiateurs des projets éducatifs offrent à leurs participants les possibilités suivantes :
· créer un climat de découverte de soi et/ou de détente ;
· ranimer la créativité et la capacité de se laisser inspirer ;
· s’exprimer ;
· créer un sentiment d’appartenance ;
· créer un sentiment de plaisir en regardant et en découvrant de nouveaux champs d’intérêt et en
vivant de nouvelles expériences ;
· redécouvrir l’estime de soi et se sentir apprécié des autres ;
· arriver à être à l’aise dans un espace public ;
· renforcer la confiance en soi ;
· surmonter le sentiment d’isolement.

Les projets du Musée en partage

Au fil des ans, la pratique éducative en musée est passée de la visite guidée classique à une multitude de concepts qui s’adaptent aux d’apprentissage et aux différents publics. De plus en plus, les outils d’interprétation font appel à une grande variété de médiums, que ce soit à l’extérieur de l’espace d’exposition ou de manière connexe, pour aider les visiteurs à comprendre les expositions et, finalement, à mieux les apprécier.

Les projets éducatifs comme ceux qui ont été présentés dans le cadre du Musée en partage s’inscrivent dans un esprit d’appréciation et d’exploration de soi : un enfant gravement malade fait l’expérience de matériaux d’artiste et, avec l’aide d’un éducateur, il crée une peinture qui reflète ses pensées et ses sentiments. Cette oeuvre est ensuite exposée dans les salles du MBAM où l’enfant, sa famille et ses amis
célèbrent ce qu’il a accompli et où d’autres visiteurs peuvent partager sa vision du monde. De jeunes mères isolées viennent dans les salles du Musée pour y voir des oeuvres sur le thème de la maternité. Dans les ateliers qui en découlent, ces jeunes femmes explorent par la peinture les rôles multiples qu’elles sont appelées à jouer dans une société où les défis sont nombreux. Issus d’un quartier démuni, des gens inscrits à un programme d’alphabétisation se servent des oeuvres qui sont dans les collections pour mettre en pratique leurs capacités croissantes de communication écrite et verbale. Leur confiance augmente au fur et à mesure qu’ils explorent ce nouvel environnement qui, auparavant, leur avait semblé intimidant.

Ces exemples sont tous des projets éducatifs qui viennent du coeur. Que les organismes qui les proposent croient fermement que le Musée a un rôle à jouer dans l’atteinte de ces riches objectifs est un défi aussi bien qu’un vote de confiance pour la capacité du Musée à y réagir. Par des activités muséales qui invitent à regarder, à réagir et à créer, des gens provenant de divers contextes peuvent, sans exception, découvrir la joie, l’inspiration, la perspicacité, l’imagination et la réflexion que peuvent nous apporter les expériences artistiques.

--

Source: Musée des Beaux Arts
Crédit photo: Musée des Beaux Arts

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire