La chaîne internationale d'information France-24 va démarrer

Catégories:

Voulue depuis plusieurs années par Jacques Chirac, la chaîne internationale d'information en continu France-24 commencera à émettre entre le 15 novembre et le 5 décembre, a annoncé mercredi la direction de la nouvelle chaîne. La rédaction, qui comptera quelque 170 journalistes présents dans 150 villes du monde, entend "couvrir l'actualité internationale avec un regard français", a expliqué Alain de Pouzilhac, président du directoire de France-24, lors d'une conférence de presse.

"Nous voulons devenir le challenger de CNN, de BBC World, d'Al-Jazeera et de Fox News", a-t-il clamé depuis le nouveau siège de la chaîne à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). France-24 s'appuiera sur les "valeurs françaises" que sont la diversité et "l'art de vivre à la française" pour décrypter l'actualité internationale.

La chaîne sera diffusée gratuitement sur deux canaux de télévision, l'une en français, l'autre majoritairement en anglais, ainsi que sur trois sites Internet, en français, en anglais et en arabe.

France-24 proposera, dans chaque langue, un journal télévisé renouvelé toutes les trente minutes, ainsi que "des talk-show et des débats" destinés à décrypter l'actualité, a expliqué Gérard Saint Paul, directeur général chargé de l'information et des programmes. "Le maître-mot sera la réactivité", a-t-il promis, sans toutefois détailler plus avant la grille des programmes. Même si cette nouvelle télévision doit sa naissance à la volonté politique de Jacques Chirac et tout son budget (80 millions d'euros par an) à une subvention de l'Etat, "nous ne serons pas la voix du gouvernement français", a promis Gérard Saint Paul.

La chaîne, filiale à parts égales de TF1 et de France-Télévisions, utilisera pour environ un tiers de ses programmes des images et des reportages produits par les journalistes de TF1, France-2 ou France-3 en poste à l'étranger. Un autre tiers sera produit par les correspondants de la chaîne, qui ne travailleront pour France-24 qu'à temps partiel, et le reste sera produit par des partenaires comme l'Agence France-Presse, RFI ou RFO, ou par les agences internationales d'information.

France-24 sera, dans un premier temps, visible via le câble, le satellite ou l'ADSL en France, en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. France-24 sera également diffusée, grâce à des bouquets Internet, dans les Etats américains de New York et de Washington D.C., qui abritent le siège de grandes institutions comme les Nations unies, la Banque mondiale ou le Fonds monétaire international. Quelque 80 millions de foyers, soit 250 millions de téléspectateurs potentiels, pourront recevoir France-24 à la fin de l'année.

Contrairement aux chaînes d'actualité française itélé (gratuite) et LCI (payante), la chaîne ne sera pas présente sur la TNT, pour des raisons budgétaires. Pour l'instant, elle ne diffusera pas de publicité.

Après ce premier lancement, un décrochage de quatre heures en arabe devrait faire son apparition dès l'été 2007 et porté ensuite à six heures par jour, a précisé Alain de Pouzilhac. La diffusion devrait devenir mondiale vers la fin 2008, date pour laquelle une version en espagnol est à l'étude.

AP

Ajouter un commentaire