Indochine : un spectacle historique à Montréal

Début de l'événement: 

24 mai 2013 - 20:45
Catégories:

Le concert d’Indochine vendredi soir au Centre Bell à Montréal s’est avéré être une soirée historique, le groupe français des années 1980 jouant 25 de ses grands succès en plus de 2h15.

Le chanteur Nicolas Sirkis était en très grande forme et a semblé particulièrement ému par l’accueil délirant des 5500 Québécois. Visuellement, les éclairages, la scène ultramoderne et les projections vidéo ont donné un grand effet à la performance musicale vigoureuse et soutenue.

La fusion était totale entre Sirkis et son public, de même que ses cinq comparses. Très peu de moments creux.

Indochine a bien dosé le vieux matériel des années 1980 (Miss Paramount, Canary Bay, L’Aventurier, Tes Yeux Noirs, 3e Sexe, 3 nuits par semaine) qui a fait son nom, et les extraits du dernier album Black City Parade (College Boy, Black City Parade, etc) de même que ceux des 20 dernières années (Alice and June, J’ai demandé à la Lune).

Indochine a d’ailleurs joué la controversée College Boy, dont la vidéo de Xavier Dolan est interdite de diffusion en France et rendu hommage à la tolérance des Québécois.

Sirkis a également entonné pour la première fois en concert Le fond de l’air est rouge, écrite pour souligner la crise étudiante au Québec en 2012.

J’ai rarement vu une telle énergie et tant de gens danser sans arrêt pendant plus de deux heures au Centre Bell, jeunes et moins jeunes réunis.

Bref, c’était une soirée émouvante qui m’a fait revivre mes années d’ado à Québec dans les années 1980 et qui a semblé plaire à tous et chacun.

Un concert historique. Le lien entre Indochine et le Québec est plus fort que jamais.

Setlist :

Black Ouverture
Black City Parade
Traffic Girl
Belfast
Punisment Park

La nuit des fées
Memoria

Little Dolls
Miss Paramount

Wuppertal

J’ai demandé à la lune
Tes yeux noirs

College Boy
Alice and June
Black City Club
Canary Bay
Des fleurs pour Salinger
3e Sexe
Le fond de l’air est rouge

Marilyn
3 nuits par semaine

L’aventurier
Europane

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Commentaires

super concert

Je partage complètement ce qui est dit par monsieur White. Un concert historique, on voulait pas que ça finise.

Ajouter un commentaire