Hey Rosetta!: du rock indépendant de haut calibre à Osheaga 2011

Début de l'événement: 

30 juillet 2011 - 23:15
Catégories:

C’est la formation rock Hey Rosetta! qui a enflammé l'atmosphère du parc Jean-Drapeau en cette deuxième journée de festivités. Le sextuor, originaire de Terre-Neuve, a offert un court concert digne des Dieux devant plusieurs centaines de personnes.

Par le passé, les membres de Hey Rosetta! ont souvent été comparés à Arcade Fire, en raison de leur fougue et de leurs mélodies rock indépendantes solides comme le béton. Certes, ils n'ont peut-être pas livré un album aussi puissant que The Suburbs cette année, mais Seeds, paru en février dernier, comporte néanmoins toutes les qualités requises pour vous faire dresser les poils de bras.

Cet après-midi, le groupe a livré un concert puissant qui a fait frémir plus d'une personne sur le parterre bouillant du parc Jean-Drapeau. Bien entendu, le soleil était au rendez-vous, la température, à son point culminant, mais les Hey Rosetta! ont quand même réussi à faire frissonner d'émotions les nombreux spectateurs rassemblés sur place.

Ils ont interprété une dizaine de chansons, y compris celles de leur nouveau répertoire, notamment Yer Spring et Seeds.

Les membres de Hey Rosetta! possèdent assurément un talent inné pour l'harmonie et la sentimentalité. Ils ont joué plusieurs titres à la fois très rock et très orchestraux, à la limite des Broken Social Scene ou des French Kicks, tout en interprétant de magnifiques ballades romantiques légèrement plus folk.

La force d'un groupe comme celui-ci est sans contredit la qualité de son orchestration, composée d'un violon, d'un violoncelle, d'un ukulélé électrique, de maracas et de diverses percussions, sans oublier les nombreuses montées dramatiques qui parsèment leurs mélodies ça et là.

Du grand art, vraiment.

Note: ****

Crédit photo: Pat Beaudry

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire