La French Connection #4: Benjamin Biolay

Catégories:

La Superbe , le dernier album de Benjamin Biolay est enfin disponible au Québec et c'est une bonne nouvelle pour tous ceux qui ont des oreilles.

À sa sortie, beaucoup de journalistes ont dit de cet album que c’était «l’album de l’année». N’ayant pas écouté tous les albums de 2009, je ne me prononcerai pas sur le sujet. Néanmoins, il faut bien reconnaitre que La Superbe a de quoi séduire.

Le récent succès critique et publique que ce dernier album Benjamin Biolay a reçu (deux Victoires de la musique (l'équivalent français de l'Adisq), un disque de platine et des critiques dithyrambiques à gogo de la part de tous les médias y compris et surtout ceux qui sont réputés intraitables, voire élitistes) a le goût du «c’est pas trop tôt». Un peu à la manière de ces hommages que l’on rend parfois à des chanteurs longtemps boudés et qui soudainement, sont couverts de louanges, comme si leur talent venait d’éclater trois jours plus tôt. Mais n'oublions pas que Gainsbourg, à qui Biolay est très souvent comparé, a mis presque 20 ans avant d'être vraiment reconnu.

Avec Biolay c’est un peu pareil. Ça fait bien longtemps que Biolay fait du Biolay et La Superbe n’est pas 10 fois mieux que ses albums précédents, c’est simplement dans la continuité d’un travail amorcé en 2001 avec son sublime concept-album Rose Kennedy où ses talents d’arrangeur et d’auteur-compositeur étaient déjà bien en place.

L'avantage de La Superbe sur les quatre précédents albums solo de l'artiste, est qu'il peut se permettre de synthétiser tous les styles visités jusque-là. On y trouve en effet des ambiances éthérée jazzy La Toxicomanie, des pièces aux sonorités électro Assez parlé de toi, des envolées lyriques façon orchestre philharmonique de Londres La Superbe et des morceaux plus expérimentaux comme Buenos Aires, vibrant hommage à la capitale argentine.

Très connu pour ses talents d’arrangeur et de compositeurs pour des artistes comme Henri Salvador, Keren Ann, Coralie Clément ou Élodie Frégé, Benjamin Biolay est un petit génie quand il est derrière les consoles en studio. Multi-instrumentiste, Biolay signe ici un disque absolument indispensable pour ceux qui voudrait plonger dans l’univers de Biolay à son meilleur. Il flatte les tympans avec des morceaux très mélodiques comme Reviens mon amour pour mieux les titiller avec Brandt Rhapsodie, une chanson où un couple se parle par post-it interposés, envoutant.

À l’écoute des 22 titres qui compose cet album qui se veut la trame sonore d'une vie, on se rend compte de l’étendue des influences du garçon. Contrairement à beaucoup de chanteurs, il est impossible de classer Biolay dans une case ou un genre et c’est ça qui est bien. Il nous prend non seulement à contre-pied à chaque album mais il le fait au sein même d’un même album. Il ose, le garçon. Il dérange aussi. Sur un morceaux il va vers les sons kitschs et les gros clins d'oeil aux années 80 et sur un autre devient très avant-gardiste, à la pointe de la branchitude évoluée.

La Superbe contient de véritables petits bijoux pour les oreilles et pour l’âme comme le magnifique Ton héritage, un texte d’une pureté déconcertante sur une musique construite en crescendo qui invite au mode repeat de notre lecteur mp3. Biolay est un peintre quand il écrit. Par petites touches juxtaposées il construit son tableau sans en avoir l’air. Sa plume est parfois trempée dans le spleen, son encre est alors noire et les mots se font mélancoliques, parfois dépressifs.

Il était venu nous voir presqu’anonymement il y a deux ans aux Francos, c’était au Club Soda. Muni d’une boîte à rythmes en guise de batteur et d’un ou deux musiciens max, Benjy avait convaincu un auditoire attentif et sûrement déjà acquis à sa cause. Espérons que les Francos auront la bonne idée de le reprogrammer en 2010, sur une scène extérieure, et qu’un véritable orchestre remplacera les samples pré-enregistrés.

Attention: L'album sera à gagner dans les prochains jours.

La Superbe, Benjamin Biolay (Naïve / Distribution Select)

Texte: David Nathan (david@davidnathan.ca / www.twitter.com/davidnathan)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Autres parutions

Pages

S'abonner à La French Connection sur PatWhite.com