Ésimésac et Séraphin, un homme et son péché en présentation double ce jeudi 29 novembre

Début de l'événement: 

29 novembre 2012 - 00:00
Catégories:

Alliance Vivafilm est fière d’annoncer la présentation spéciale double, en primeur, du film ÉSIMÉSAC, suivi du film SÉRAPHIN : UN HOMME ET SON PÉCHÉ, produit également par Cité Amérique. Le célèbre film a été numérisé pour l’occasion, afin de célébrer sa sortie en salles, il y a dix ans, jour pour jour, le 29 novembre 2002! Revoyez ce grand succès du cinéma québécois, réalisé par Charles Binamé et retrouvez Donalda (Karina Vanasse), son beau Alexis (Roy Dupuis), ainsi que l’avare Séraphin (Pierre Lebeau). Revivez la magnifique histoire d’amour de ce classique des Belles Histoires des pays d’en haut qui a marqué le paysage cinématographique du Québec, en devenant le film québécois le plus vu de l’histoire, rejoignant en salles 1,341,602 personnes, un record toujours inégalé à ce jour!

Ésimésac et Séraphin: Un homme et son péché seront présentés en programme double, le jeudi 29 novembre, en début de soirée, dans les cinémas suivants : Quartier Latin (Montréal), cinéma Beauport (Québec), cinéma Beloeil, cinéma Joliette, cinéma Pine (Ste-Adèle), cinéma Pont-Viau (Laval) et cinéma St-Eustache.

Lors de la tournée d’Ésimésac, le film fut présenté en ouverture, ainsi qu’en clôture de la première et probablement dernière édition du Légendaire Festival de la Boîte à Images de Saint-Élie-de-Caxton, le 19 novembre, ainsi qu’à Québec, le 20 novembre, à Gatineau, le 21 novembre et dans les Laurentides, à Ste-Adèle, St-Jérôme et St-Eustache, le 25 novembre.

Replongez dans l’univers de Fred Pellerin, mis en scène par Luc Picard, le même duo de créateurs que Babine (2008) qui fût acclamé autant par le public que la critique. Revisitez cette fois d’un autre œil Saint-Élie-de-Caxton et ses personnages colorés dans ce conte mettant en vedette Nicola-Frank Vachon (Ésimésac), Luc Picard (Toussaint Brodeur), Gildor Roy (Forgeron Riopel), Maude Laurendeau (Lurette Riopel), Marie-Chantal Perron (Jeannette Brodeur), Marie Brassard (Madame Gélinas), René Richard Cyr (Méo Bellemare), Isabel Richer (La Sorcière) et Sophie Nélisse (Marie Gélinas). Produit par Lorraine Richard et Luc Martineau (Cité Amérique, une compagnie Attraction), ÉSIMÉSAC prendra l’affiche partout au Québec, le 30 novembre 2012.

Afin de découvrir l’univers unique d’ÉSIMÉSAC, ainsi que plusieurs exclusivités, rendez-vous sur le site web du film, officiellement en ligne dès maintenant, au www.esimesac.com. Lisez LA voix de St-Élie ( http://esimesac.com/ ), quotidien officiel et interactif du village de Saint-Élie-de-Caxton et de ses attachants habitants. Vous avez une envie subite de manger de la misère? Vous y trouverez la recette! Avant de sortir, vérifiez la météo sur le site, afin de ne pas trébucher lorsqu’il pleut des cordes. Vous avez des soucis de cœur… ou de ventre? Écrivez à la chroniqueuse Valentine, qui répondra sans fautes à toutes les missives des naufragés du sentiment. Pour vous débarrasser de vos embarrassantes possessions ou pour en accumuler d’avantage, consulter également les petites annonces!

Synopsis:

Dans un village isolé, la misère gruge son monde et leurs rêves. Depuis quelques années, les habitants de Saint-Élie-de-Caxton trouvent tout juste à manger pour se maintenir en vie. Les jardins de chacun ne fournissent pas à produire suffisamment pour subvenir à la faim. Au printemps, Ésimésac, seul habitant du village à n’avoir pas d’ombre mais jouissant d’une grande force, décide de s’y mettre à redonner aux ventres du village. Il convainc son monde de contribuer, chacun de son mieux, pour participer à un projet de jardin communautaire. À multiplier les forces de chacun pour cultiver en grand. Et on s’y lance. À ce même moment, on entend une rumeur voulant que la construction d’un chemin de fer dans la région relie bientôt Saint-Élie-de-Caxton au reste du monde. Avec la promesse de l’abondance, des wagons remplis d’opulence et de boustifaille, le train laisse espérer à du confort et du facile. Le forgeron Riopel, dont l’ombre est immense, choisit de s’impliquer dans la fabrication de rails plutôt que dans la culture maraîchère. Et il convainc les gens de s’investir dans ses ferrailles et affaires plutôt que de jouer le jardin. L’été se déroule, et, un à un, ceux qui avaient osé le jardinage passent du côté du forgeron. Le grand projet commun d’Ésimésac perd des plumes et bat de l’aile sous le poids du métal, mais devrait-il s’opposer au progrès?

Ésimésac, réalisé par Luc Picard, selon un scénario de Fred Pellerin avec la participation de Luc Picard sera à l’affiche dès le 30 novembre prochain, partout au Québec.
Pour tout savoir sur le film ÉSIMÉSAC, visitez notre site : www.esimesac.com

--

Source: Presse Vivafilm
Crédit photo: Presse Vivafilm

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire