Eric-Emmanuel Schmitt au TNM du 22 février au 4 mars

Début de l'événement: 

22 février 2017 - 20:00
Catégories:
Eric-Emmanuel Schmitt dans Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Le Théâtre du Nouveau Monde est heureux de vous convier à un rendez-vous intime entre un auteur et son public avec Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, un spectacle solo de et avec Eric‑Emmanuel Schmitt, présenté du 22 février au 4 mars prochains. Créée au Festival d’Avignon en 1999, la pièce, qui a séduit tant le public que la critique, a fait l’objet d’une tournée québécoise qui se conclut en beauté sur la scène du TNM. Véritable hymne à la tolérance et à l’amitié, il n’y avait pas plus belle façon de remplacer les représentations de Novecento de Alessandro Baricco, annulées par André Dussollier en raison d’une blessure. Une ultime chance de rencontrer un auteur attachant et généreux dans un récit empreint d’humanité !

De tendresse et d’humanité

Paris dans les années 60. Momo, enfant juif de 12 ans abandonné par sa mère, vit seul avec un père distant et froid, dans un quartier défavorisé de Paris. Devenu adulte, il revisite son enfance privée d’amour, évoquant tous les personnages qui ont traversé sa vie, dont Monsieur Ibrahim, l’épicier du coin avec qui il se lie d’amitié. Avec tendresse et humour, le vieux sage réussira à défaire les nœuds qui étouffent le garçon. Au fil de leur relation, l’âge et la religion s’effacent pour laisser place à des sentiments forts et durables. Le commerçant musulman transmettra au garçon les valeurs qui ont fait de lui l’homme qu’il est devenu : amitié, amour et tolérance.

L’écrivain français contemporain le plus lu dans le monde se fait comédien

«Ma seule légitimité, c’est que je suis la source de l’œuvre que j’interprète. Je n’ai qu’à ouvrir mon petit théâtre intérieur et mes personnages sont déjà présents.»
— Eric‑Emmanuel Schmitt

Philosophe, romancier, essayiste et dramaturge, l’artiste multidisciplinaire se fait aujourd’hui conteur et monte sur scène pour raconter la vibrante histoire d’amitié entre deux êtres aux antipodes. Dans ce spectacle épuré, toute la place est laissée au texte, permettant la rencontre intime avec un auteur charismatique qui partage son amour des mots et des histoires bien racontées. Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran est un bijou d’écriture, d’émotion et d’humour, que Schmitt incarne avec beaucoup de tendresse. Par la poésie du théâtre, par la magie de l’éclairage, de la musique, de l’ambiance sonore et des accessoires, l’acteur évoque tout l’univers de Momo sur scène, partageant une proximité d’autant plus attachante avec son public qu’il échappe ainsi à la solitude de l’auteur.

Leçons de sagesse, leçons d’amour

«Nous vivons dans une zone de turbulences et de haines encore plus fortes que lorsque ce texte fut créé en 1999 : l’islamophobie s’est développée sans complexe, l’ignorance de l’autre n’apparaît plus comme un défaut, on se replie sur son identité comme on se cache dans une armure.»
— Eric‑Emmanuel Schmitt

Troisième volet d’une trilogie spirituelle sur les monothéismes, ce récit tendre prend place dans les années 60 et aborde des thèmes universels, d’une brûlante actualité, qui résonnent d’autant plus en 2017. Belle et simple leçon de tolérance, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran appelle à un voisinage harmonieux et enrichissant, à une solidarité qui s’exprime au-delà des différences en mettant en scène une rencontre providentielle entre deux personnages que tout oppose. Si Momo est juif et monsieur Ibrahim musulman, chacun apportera pourtant le bonheur à l’autre. En se changeant la vie, ils vont changer l’avenir. Si les réflexions du petit héros et de son ami l’épicier portent parfois à rire, les mots d’Eric‑Emmanuel Schmitt sont toujours empreints d’une bienveillante humanité qui redonne confiance en la vie et en l’autre.

Une histoire qui a fait le tour du monde

Depuis plus de trois ans, le dramaturge et romancier interprète lui-même le monologue qu’il a écrit en 1999 et dont le célèbre roman est paru en 2001. Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran a maintes fois été repris au théâtre avant d’être adapté au cinéma en 2003 par François Dupeyron avec l’acteur Omar Sharif, qui a d’ailleurs reçu le César du meilleur acteur pour son interprétation. Présenté en première nord-américaine dans le cadre du Festival Montréal en lumière l’année dernière, le spectacle se termine en grand sur la scène du TNM, un an après avoir entamé la tournée qui l’a mené aux quatre coins du Québec.

Un auteur chouchou au Québec

Prolifique auteur de romans ayant été traduits en 43 langues dans pas moins de 50 pays, Eric‑Emmanuel Schmitt n’a plus de besoin de présentation. Invité d’honneur au Salon du livre de Montréal l’année dernière, l’artiste franco-belge multidisciplinaire est toujours accueilli à cœur ouvert par le public québécois. Plusieurs de ses œuvres ont été jouées à Montréal : Le Visiteur, Oscar et la dame rose, Le Libertin et la lecture de Ma vie avec Mozart. Au TNM, deux pièces de l’auteur ont été présentées : la version scénique du Journal d’Anne Frank en 2015, acclamé ici comme partout au Québec et Variations énigmatiques en 2001, avec Guy Nadon et Michel Rivard, spectacle qui a remporté le Masque du public Loto‑Québec.

Artiste multidisciplinaire

Eric-Emmanuel Schmitt commence sa carrière de dramaturge en 1991 avec La Nuit de Valognes, puis enchaîne avec Le Visiteur, une fable métaphysique qui récolte trois Molières. Depuis, il a signé une vingtaine de pièces qui ont été jouées un peu partout sur la planète. En 2007, l’écrivain fait le saut au cinéma en réalisant la comédie Odette Toulemonde, suivi de l’adaptation d’un autre de ses livres, Oscar et la dame rose. Mélomane, il traduit pour l’opéra Les Noces de Figaro et Don Giovanni, en plus d’écrire sur ses compositeurs favoris (Le Mystère Bizet, Ma vie avec Mozart). En 2014, deux opéras sont créés à partir de ses textes, Oscar und die Dame in rosa et Cosi Fanciulli, un texte original. Enfin, avec Les Aventures de Poussin 1er, il signe un premier texte pour la bande dessinée ! Le dramaturge est aujourd’hui à la tête de son propre théâtre à Paris. Récipiendaire de nombreuses récompenses, dont le Grand Prix du Théâtre de l’Académie française, Eric‑Emmanuel Schmitt occupe un siège à l’Académie royale de la langue et littérature françaises de Belgique.

L’équipe du TNM rejoindra rapidement tous les détenteurs de billets de Novecento afin de les informer de la procédure d’échange.

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran
Texte et interprétation : Eric‑Emmanuel Schmitt
Mise en scène : Anne Bourgeois
Production : Didier Morissonneau

Du 22 février au 4 mars 2017
Mardi au vendredi à 20 h
Samedi à 15 h et 20 h

http://www.tnm.qc.ca/piece/monsieur-ibrahim-et-les-fleurs-du-coran/

Réservations : www.tnm.qc.ca / 514 866-8668

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire