En attendant Gaudreault et Ta Yeule Kathleen – un univers désœuvré si réaliste

Début de l'événement: 

15 janvier 2011 - 16:00
Catégories:

En attendant Gaudreault est un work in progress débuté en 2008 au Théâtre Prospero, qui sera agrémenté en 2010 par Ta Yeule Kathleen pour le Festival OFFTA. Cette programmation double est maintenant présentée à la salle Jean-Claude Germain du Théâtre d’Aujourd’hui, lieu récemment restauré pour accueillir des compagnies émergentes. Interprétée par Sébastien David (texte-mise en scène), Frédéric Côté et Marie-Hélène Gosselin, la pièce s’échelonne en deux temps.

C’est d’abord seule que Marie-Hélène Gosselin interprète Lynn, femme monoparentale dans le début trentaine, qui souffre de quelques troubles excessifs envers sa fille de quelques mois : Kathleen. Kathleen pleure, Kathleen fait souffrir, Kathleen empêche sa mère de sortir et de profiter d’un célibat difficile, Kathleen fait chier les voisins d’un bâtiment où les animaux et les enfants sont interdits. En bref, elle transforme la vie de Lynn en vrai cauchemar. Un samedi soir, cette dernière décide de quitter son deux et demi pour vivre des aventures qui lui laisseront un goût amer.

Marie-Hélène Gosselin joue ce rôle avec beaucoup de conviction. Le début est un tant soit peu difficile et le public éprouve quelques difficultés à rentrer dans le rôle de cette femme qui crie constamment en direction du berceau. Au bout de quelques minutes, une transformation s’opère et Lynn prend enfin forme. À la fois pitoyable, hilarante, et naïve, on perce la coquille de cette femme touchante qui tente tout pour survivre dans un monde hostile. L’histoire est poignante, interprétée avec passion et réalisme par une actrice qui nous fait vivre cette soirée entre un deux et demi et une piste de danse aux relents de pisse. Remarquable!

Une fois le public accoutumé à cet univers pour le moins spécial, c’est maintenant au tour de Sébastien David (William), Frédéric Côté (Dédé) et Marie-Hélène Gosselin (Monique) de rentrer ensemble en scène pour interpréter En attendant Gaudreault. William traine dans la rue à la recherche d’un dealer qui pourra lui revendre de la marchandise; Monique se fait livrer chaque semaine la même nourriture, ne sort plus de chez elle depuis de nombreux mois et espère que parce que son intérieur est bien rangé, l’amour de sa vie s’invitera par enchantement; Dédé, petit travailleur en construction, vient de perdre un frère accro aux drogues. Quel est le lien unissant ce triangle improbable? Gaudreault, dealer et tombeur de femmes!

Rien à dire du côté de l’interprétation. La scénarisation est réglée comme une horloge. Au contraire de Ta Yeule Kathleen qui combinait avec justesse humour et drame, En attendant Gaudreault est plus léger. Les rires du public fusent (certains ont même ri tout au long de la pièce) selon l’attitude et les textes de chaque acteur. Au final, Sébastien David ravit l’auditoire grâce à une œuvre qui rejoint progressivement trois individus diamétralement opposés.

À voir !

Plus de renseignements sur : www.theatredaujourdhui.qc.ca/david

Texte, mise en scène et interprétation Sébastien David
Interprétation Frédéric Côté, Marie-Hélène Gosselin
Décor et costumes Anne-Marie Bérubé
Éclairages, direction technique et régie Catherine Comeau
Composition musicale Thierry Gauthier
Crédit photo : Jérémie Battaglia

Des billets sont disponibles à La Vitrine : http://vitrine.cyberpresse.ca/

Ta Yeule Kathleen :

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire