EM15 a fait vibrer le Piknic électro

Début de l'événement: 

01 juin 2014 - 15:00
Catégories:
Piknic_Mutek_EM15

EM15 est déjà terminé et pour ceux qui ont honoré le festival tous les jours/soirs ; vous pouvez enfin aller dormir ! Cette année MUTEK a fait honneur à sa réputation. Celle de promouvoir des artistes connus ou pas, qui performent live. MUTEK est différent de tous les festivals à saveur électronique au monde. Ce qui le rend tellement respecté mondialement. Bref, je suis totalement vendue au concept et je suis fière de Montréal, le berceau de cette si spéciale semaine.

Le traditionnel Piknic MUTEK, annonçait hier à 14 h 30 sur sa page Facebook le fameux DJ mystère invité : Ricardo Villalobos. Encore une autre belle surprise. Du minimal à son meilleur. L’endroit était complètement rempli, pas facile de bouger dans cette foule. J’ai même l’impression que le Piknic cette année est victime de sa popularité. Trop de monde, un manque flagrant de toilettes chimiques (deux entre les scènes ?), beaucoup d’attentes pour tout… Bref, une adaptation s’impose !

Dans l’ensemble, les 3 DJ's de la scène principale balançaient du côté tech avec quelques variantes. Un son qui bouge. Rien à voir avec l’année dernière où un avait osé mettre du Daft Punk (honte). Mention honorable à Donato Dozzy qui a clôturé la soirée. L’Italien est considéré sur la scène électronique comme pourvoyeur d’une techno « vaudou » hallucinogène. Une finale intense, assez dure et parfaite pour le moment. Une belle découverte, encore.

Sur cette belle note, c’est ainsi que c’est terminé mon EM15 étant trop fatiguée pour assister au show de clôture avec Nicolas Jaar. Particulièrement satisfaite cette année, rassasiée et réconciliée avec mon festival préféré, c’est avec impatience que j’attends l’édition de l’année prochaine. En attendant, dodo !

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Commentaires

Bonjour Tyna!

Bonjour Tyna!

Sache que je n'étais pas fâchée, mais seulement déçu de mon expérience lors de l'Édition 2013. Je voue un culte à Mutek, jamais je ne le bouderais ! Comme dans toute histoire d'amour, il y a quelquefois des déceptions... Cette année, je n’en ai aucune ! Je croyais avoir été claire sur ma passion pour ce festival !
Merci pour ton commentaire, c'est toujours apprécié !

Joannie

Ajouter un commentaire