Drone de guerre : un journaliste raconte le quotidien des habitants du Pakistan dans la tourmente

Début de l'événement: 

13 mars 2017 - 17:30
Catégories:

«Double jeu» des services secrets dans la guerre contre le terrorisme, témoignages de Navy Seals ayant participé à la traque de Ben Laden, analyses géostratégiques de la menace djihadiste et des risques liés à l’arsenal du seul pays musulman doté de l’arme nucléaire… les actualités nous bombardent de topos sur le Pakistan. Le «pays des purs» fascine. Mais qu’en savons-nous, au juste?

Nous le regardons du ciel. D’en haut, avec des jumelles, nous nous focalisons sur son gouvernement et nous limitons à une géopolitique désincarnée. Et nous oublions ce qui se joue sur le terrain, comment ce pays de deux cents millions d’habitants vit la guerre de l’OTAN chez son voisin afghan, les frappes de drone sur son territoire, la radicalisation tranquille de sa campagne… Guillaume Lavallée, correspondant de l’AFP à Islamabad de 2012 à 2015, propose un road-trip, de la frontière afghane à la bouillonnante mégalopole Karachi, pour illustrer les transformations de ce géant musulman aux pieds d’argile. Les mutations d’un peuple qui se retrouve sur la ligne de feu de cette guerre qui ne dit pas son nom, où l’armée ennemie n’est pas composée d’êtres humains, de semblables, mais de robots qui sillonnent le ciel, télécommandés depuis l’étranger, emplissant les nuits de leur bourdonnement obsédant.

Des mutations qui vont bien au-delà du seul bilan humain et transforment le quotidien de millions de Pakistanais, qui ne connaissaient rien des attentats-suicides avant le 11 Septembre. Mais qui depuis en tremblent chaque semaine. Psychiatres débordés par les victimes collatérales des drones, chefs tribaux ahuris, poètes pachtounes au verbe musclé, habitants des nouveaux quartiers sécurisés, jeunes désespérés qui abandonnent leur pays sur les eaux mortelles de l’espoir, gangsters de Karachi tirés de films de Coppola, soirées folles et secrètes d’une élite blindée… Drone de guerre raconte ce Pakistan bien réel, celui des habitants de cet autre ground zero, celui que nous ne connaissons pas.

À propos de l'auteur

Né à Québec en 1977, Guillaume Lavallée a travaillé à l’AFP, notamment comme chef de bureau au Soudan et correspondant au Pakistan et en Afghanistan. Depuis septembre 2016, il enseigne le journalisme à l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal. Il a publié Dans le ventre du Soudan, chronique des derniers jours d’un géant (finaliste au prix Albert-Londres 2013).

Activités publiques à surveiller

Lundi 13 mars à 17h30 – Lancement à la Librairie Port de Tête (262, avenue Mont-Royal Est, Montréal)
Jeudi 16 mars à 18 heures – Causerie à la Librairie Pantoute (succursale Vieux-Québec)
Samedi 8 et dimanche 9 avril – Salon international du livre de Québec
Jeudi 13 avril à 19 heures – Causerie à la Librairie Monet (Galeries Normandie, 2752, de Salaberry, Montréal)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire