Deux créateurs québécois en vedette dans la production Casse-Noisette à Las Vegas‏

Catégories:

Non loin de l’exubérance de la strip de Las Vegas, est présenté l’incontournable du temps des Fêtes, le féérique conte de Casse-Noisette. Pour cette toute nouvelle production, le Nevada Ballet Theatre s’est entouré de deux créateurs québécois : Patricia Ruel, qui signe la création des décors et des accessoires et Matthieu Larivée, qui lui, voit à la conception des lumières. C’est le directeur artistique James Canfield qui a confié ces deux importants départements aux québécois.

Après être tombé sous le charme de ses créations sur Love, le directeur artistique a mis entre les mains de Patricia le défi de présenter un décor allant au-delà des éléments traditionnels utilisés en ballet. « L’intention de M. Canfield était d’amener un souffle nouveau à cet univers connu de Casse-Noisette. J’ai donc créé un décor surréaliste inspiré des univers de Tim Burton et du personnage de Dr Seuss. J’ai misé sur d’immenses structures mobiles qui se transforment et se modulent, tout en respectant l’équilibre entre les décors, les danseurs et la musique », explique Patricia Ruel. « Bien que nous n’ayons pas eu les budgets, le temps de production, le visuel de cette production n’a, à mon avis, rien à envier aux grosses productions de la strip ».

Matthieu Larivée a pour sa part comme mandat de venir appuyer l’esprit de rêverie qu’évoquent les éléments de décors, et de mettre en valeur les costumes et les chorégraphies. « Il était important pour le metteur en scène que les lumières ne soient pas qu’un dégradé de pastel, comme c’est souvent le cas en ballet. Je propose donc des univers plus contrastés. Le défi de composer avec des pièces de décor imposantes est de garder l’attention sur les artistes. Nous travaillons donc l’éclairage des corps », précise Matthieu Larivée.

Bien connue dans l’industrie pour ses réalisations remarquables, notamment avec le Cirque du Soleil (KÀ, Love, Wintuk, Viva Elvis, Banana Shpeel et Amaluna), Patricia Ruel s’est illustrée aux Gémeaux pour son travail dans les éditions 2011 et 2012 du Bye Bye. Passant du théâtre au cinéma, du cirque à l’opéra, Casse-Noisette est sa première incursion dans le monde du ballet.

Au cours de l’année 2012, Matthieu Larivée et son équipe de Lüz Studio ont signé la conception visuelle d’importantes productions telles Amaluna (Cirque du Soleil), le Petit Roy (Serge Postigo), Chantons sous la pluie (Denise Filiatrault), Rufus Wainwright et Adam Cohen. L’entreprise montréalaise s’est fait connaître sur la scène internationale en 2008, lorsqu’elle a remporté le prix de la réalisation des éclairages de l’année pour son travail dans le cadre du spectacle de Chantal Chamandy, A Night at the Pyramids, enregistré en Égypte pour le réseau PBS.

--

Source: Lucie Kechichian
Crédit photo: Grands ballets canadien

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire