Découvrez la programmation des Sommets du cinéma d'animation

Début de l'événement: 

22 novembre 2017 - 20:00
Catégories:

La Cinémathèque québécoise est heureuse de dévoiler la programmation de la 16e édition des Sommets du cinéma d’animation qui auront lieu du 22 au 26 novembre prochain. La Cinémathèque québécoise sera la pierre angulaire des festivités. Les Sommets investiront pour une première année, un second lieu de projection dans l’est de Montréal, le cinéma Station Vu. Cette initiative permettra à un nouveau public de découvrir le meilleur du cinéma d’animation.

Au menu : 190 courts métrages dont la plupart seront présentés en primeur, six longs métrages, trois classes de maître, trois conférences, trois expositions, une rétrospective, une série de rencontres professionnelles ainsi qu’une programmation familiale amplifiée et des événements spéciaux. Cette année, Les Sommets inaugureront une nouvelle section, Les Sommets classiques, et présenteront deux programmations spéciales : Canada à l’écran, composée d’œuvres canadiennes incontournables, et L’Année Tchèque du grand maitre de marionnettes Jiri Trnka.

Films d’ouverture et de clôture
C’est le film Le Grand Méchant Renard et autres contes du duo Benjamin Renner et Patrick Imbert (Ernest et Célestine) qui donnera dans la bonne humeur le coup d’envoi de cette 16e édition le 22 novembre à 19h dans la salle principale de la Cinémathèque québécoise. Adapté de la bande dessinée de Benjamin Renner, qui sera présent pour l’occasion, le film met en scène des animaux hors de l’ordinaire : un renard qui se prend pour une poule, un lapin qui fait la cigogne et un canard qui veut remplacer le père Noël.

Il sera précédé du court métrage Un printemps, présenté en première montréalaise en présence de la cinéaste Keyu Chen, et réalisé dans le cadre du concours Cinéaste recherché(e) de l’ONF. Se déployant au rythme des saisons, Un printemps raconte avec tendresse l'histoire d'une jeune fille dont le besoin viscéral d’épanouissement la pousse à quitter le nid protecteur de sa grand-mère.

Le festival se clôturera le dimanche 26 novembre avec la première québécoise de Wall (Le Mur), qui sera présentée à 19h en présence du réalisateur albertain Cam Christiansen. Dans ce long métrage d’animation produit par l’ONF, mêlant à la fois les techniques d’animation classiques et la capture de mouvement, le dramaturge britannique David Hare explore la réalité du mur séparant Israël et la Palestine, en parcourant Jérusalem, Ramallah et Nablus en compagnie d’Israéliens et de Palestiniens afin de rendre compte de l’impact de cette construction sur les populations locales.

Programmes compétitifs

Cette année, les Sommets permettront de découvrir les meilleures œuvres animées de l’année, à travers une compétition internationale particulièrement relevée, composée de 29 films provenant de partout dans le monde, et dont la plupart seront présentés en primeur. La sélection, répartie dans trois programmes, proposera ainsi une première mondiale, avec Stanzas de Alicja Jasina (États-Unis, Pologne), 10 premières nord-américaines, avec Not My Type de Gerd Gockell (Allemagne, Suisse) Le Petit Pirate de Ornella Macchia, Bruno Tondeur, Gwendoline Gamboa, Hippolyte Cupillard et Margot Reumont (Belgique), Out In the Open d’Isobel Knowles et Van Sowerwine (Australie), Gros Chagrin de Céline Devaux (France), Lion du meilleur court métrage à la dernière Mostra de Venise. Parmi les autres titres phares, soulignons les premières québécoises de Mon Yiddish Pappi d’Éléonore Goldberg (Québec) qui aborde avec une animation d’encre sur papier, le rapport intergénérationnel entre un survivant de la Seconde Guerre et sa petite fille, et du très attendu World of Tomorrow Episode Two: The Burden of Other Peoples's Thoughts, de Don Hertzfeldt (États-Unis), suite du premier film ambitieux qui dresse dans une animation 3D et prise de vue réelle, un portrait sarcastique du futur. Ainsi que la première canadienne de Notes on Monstropedia du grand maître japonais Koji Yamamura, qui dépeint le mode de vie de monstres fictifs.

La compétition proposera également une section étudiante, composée de deux programmes, pour découvrir les cinéastes de la relève à travers 33 films du monde entier. Avec 4 premières mondiales, 4 premières internationales et 7 premières nord-américaines, cette programmation fera aussi la part belle aux primeurs.

Enfin, la section des films très courts est de retour pour une deuxième année, avec une sélection d’œuvres entre 15 secondes et 2 minutes, dont 24 days of torture de Vik & Nec Collective (Royaume-Uni, Allemagne), The Battle of San Romano de Georges Schwizgebel (Suisse) et Clip Santé d’Alexandre Fatta (Québec).

En partenariat avec La Fabrique culturelle, la plateforme culturelle numérique de Télé-Québec, une sélection des films très courts sera disponible en ligne pour visionnement dans l’espace de la Cinémathèque québécoise dès le 24 novembre.
https://www.lafabriqueculturelle.tv/partenaires/73/la-cinematheque-quebe...

Programmes non compétitifs
Parmi les programmes présentés hors compétition, le Panorama Québec + Canada mettra en lumière la production animée d’ici, avec une sélection d’œuvres de tout le pays, incluant le dernier film de Matthew Rankin, Tesla : lumière mondiale (Canada), sélectionné à la Semaine de la Critique au dernier Festival de Cannes, et mention spéciale du Jury au FNC 2017. Soulignons également les titres : Beau Comme Ailleurs d’Élise Simard (Québec), Les joies confuses de Guillaume Pelletier-Auger (Québec), Manivald de Chintis Lundgren (Canada, Estonie, Croatie) et The Junction – Chilly Gonzales & Peaches de Patrick Doyon (Québec), présenté lors des Red Bull Music Academy 2016.

Le Panorama étudiant Québec + Canada s’intéressera quant à lui, aux cinéastes de la relève, en proposant des courts métrages réalisés par des étudiants du Québec, de l’Ontario et de la Colombie-Britannique.

Par ailleurs, deux autres programmes non compétitifs s’ajoutent au menu de cette année. Best Of Annecy 2017 offrira au public québécois une sélection de films issus de la dernière édition du célèbre festival d’animation, et la rétrospective Joël Vaudreuil permettra de découvrir l’ensemble de l’œuvre réalisée par cet artiste multidisciplinaire.

Programmation familiale
Pour cette nouvelle édition, le Festival a préparé une programmation spéciale destinée à toute la famille, composée de quatre longs métrages et d’une sélection de courts métrages. Les cinéphiles en herbe pourront ainsi voir ou revoir Ernest et Célestine, le chef d’œuvre de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier (France, Belgique), César du Meilleur film d’animation en 2013 et nommé pour l’Oscar dans cette même catégorie en 2014. Le film sera projeté lors de deux séances, en présence de Benjamin Renner à la Cinémathèque québécoise et au cinéma Station Vu. Le jeune public pourra aussi découvrir en primeur Les As de la jungle de David Alaux (France). Adapté de la série télévisée, le film a été présenté au dernier Festival international du film d’animation d’Annecy, et vient tout juste de remporter le Prix animé RNC MEDIA au Festival du Cinéma international en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT), prix décerné par le public au film d’animation le plus apprécié.

Les Sommets offriront en outre deux projections spéciales destinées aux adolescents pour leur permettre d’explorer de nouveaux horizons et de découvrir le cinéma d’animation d’ailleurs : Big Fish & Begonia, de Xuan Liang (Chine), un film d’animation chinois, puis L’Année tchèque, le chef d’œuvre de Jiri Trnka (République Tchèque, 1947). Pour compléter cette programmation, le Festival diffusera à deux reprises un programme de courts métrages destinés aux enfants à partir de 6 ans. Parmi cette sélection, le court métrage La maison du hérisson d’Eva Cvijanovic (Canada-Croatie), un film en animation réalisé à partir de marionnettes en laines. Coproduite par l’ONF, cette œuvre a été récompensée par le Prix Jeune public au dernier Festival d’Annecy et par le Prix des P’tits Loups au dernier Festival du nouveau cinéma.

Les Sommets classiques et Canada à l’écran
Cette année, les Sommets inaugureront également une nouvelle section, les Sommets classiques, qui mettra à l’honneur des grands classiques du cinéma d’animation. Les festivaliers pourront ainsi découvrir sur grand écran la restauration 4k, produite par les Archives nationales du film à Prague, de L’Année tchèque, le premier long métrage du grand maître de marionnettes Jiri Trnka (République Tchèque, 1947), composé d’une succession de récits inspirés de traditions populaires, de chansons et des légendes tchèques. En collaboration avec Panorama Cinéma.

En complément à cette programmation, les Sommets proposeront Canada à l’écran, consacrée à 15 films d’animation incontournables du patrimoine canadien, qui seront proposés gratuitement au public le jeudi 23 novembre à 20h en entrée libre dans la salle Norman-McLaren de la Cinémathèque québécoise.

Classes de maître

Leçon de cinéma de Don Hahn
Les Sommets accueilleront, en collaboration avec le centre Phi, le célèbre animateur et producteur Don Hahn, œuvrant pour les studios Disney, avec qui il a produit les grands succès Le roi lion et La Belle et la Bête. Lors de cette rencontre, Don Hahn reviendra sur son parcours et expliquera sa vision du secteur de l’animation.
Mercredi 22 novembre à 10h30 à la Cinémathèque québécoise. Accès gratuit pour les étudiants.

Une programmation spéciale dédiée à l’apport impressionnant du producteur à l’univers du cinéma d’animation a été pensée par notre partenaire le Centre Phi. https://goo.gl/76EoJy

Une journée avec Matthew Rankin
Le réalisateur canadien Matthew Rankin, s’est imposé sur la scène internationale en proposant des films expérimentaux mêlant plusieurs techniques d’animation. Ses films Mynarski Chute Mortelle et Tesla : Lumière mondiale ont ainsi été présentés dans les plus grands festivals tels que le Festival de Cannes, le Festival de Toronto ou encore celui de Sundance. Matthew Rankin profitera de sa présence aux Sommets pour donner une leçon de cinéma exceptionnelle d’une durée de cinq heures mêlant discussion et atelier pratique. Présenté en collaboration avec l’ONF.
Jeudi 23 novembre à 10h à la Cinémathèque québécoise.

Le Monde enchanté de Joël Vaudreuil
Pour accompagner la rétrospective qui lui est consacrée, le musicien et cinéaste d’animation Joël Vaudreuil, connu pour ses courts métrages La vie magnifique sous l’eau et Le courant faible de la rivière, animera une rencontre publique, pendant laquelle il reviendra sur son parcours de réalisateur tout en se livrant à une performance interactive en direct avec le groupe de rock Cheval fou.
Samedi 25 novembre à 21h à la Cinémathèque québécoise.

Rencontres professionnelles et conférence

L’Avenir / The Future
Le Festival organisera pour une deuxième année une rencontre dédiée aux professionnels de l’industrie, en collaboration avec le Centre Phi. L’événement L’Avenir réunira une brochette de professionnels œuvrant dans le domaine de l’animation. À quoi ressemblera l’année 2018? Parmi les sociétés qui viendront répondre à cette question en présentant en 10 minutes un survol de leurs activités à venir, nommons le MIFA (Annecy), le Centre NAD, E.D. Films et l’Office national du film du Canada (Montréal).
Mercredi 22 novembre de 14h à 16h30 au Centre Phi. Sur réservation.

Projet Wikipedia
Les Sommets proposeront une formation sur Wikipedia, destinée aux cinéastes et aux professionnels, afin d’apprendre à gérer efficacement leur présence sur cet outil, tout en répondant aux normes de rédaction.
Samedi 25 novembre à 11h à la Cinémathèque québécoise. Entrée libre

Conférence Framestore
Les Sommets recevront le studio d’effets visuels Framestore, récipiendaire d’un Oscar et d’un BAFTA, et ayant participé à plusieurs productions américaines majeures telles que Blade Runner 2049 et Kingsman : Le Cercle d’or. Lors de cette conférence, Bassem Hawili présentera le travail effectué par le studio pour conceptualiser des personnages et créer des créatures virtuelles dans les films à grand spectacle.
Samedi 25 novembre à 13h à la Cinémathèque. Entrée libre.

Remise du prix René-Jodoin à Jean-Philippe Fauteux
Créé il y a trois ans afin de récompenser le travail accompli par une personnalité de l’animation canadienne, le prix René-Jodoin sera décerné cette année à Jean-Philippe Fauteux, cofondateur du festival Dérapage et enseignant à l’Université du Québec à Montréal, où il a contribué à l’émergence de nouveaux artistes en animation. Afin de récompenser sa contribution dans le domaine de l’animation, les Sommets lui remettront le prix René-Jodoin le samedi 25 novembre à 14 h 30 dans la salle Norman-McLaren de la Cinémathèque québécoise.

Expositions

1967, Planète animation
Afin de célébrer les nombreuses découvertes réalisées dans le domaine de l’animation autour de 1967, les Sommets exposeront quelques pièces importantes provenant des collections de la Cinémathèque, allant du film expérimental à la production industrielle.
Du 22 novembre au 24 décembre 2017. Entrée libre.

Matthew Rankin
Pour accompagner la leçon de cinéma du cinéaste Matthew Rankin, plusieurs éléments ayant servi à la fabrication de ses films seront présentés aux festivaliers, qui pourront ainsi découvrir des dessins préparatoires documentant ses courts métrages Mynarski chute mortelle et Tesla : Lumière mondiale, ainsi que des objets et une portion du décor fabriqués pour ce film.
Du 22 novembre au 24 décembre 2017. Entrée libre.

Joël Vaudreuil
Tout au long du festival, les Sommets souligneront les multiples talents de l’artiste Joël Vaudreuil, cinéaste d’animation, musicien et également illustrateur, au style graphique distinctif et très humoristique. Une exposition lui sera consacrée, afin de faire découvrir au public son travail d’illustrateur à l’humour irrésistible et robuste.
22 novembre au 24 décembre 2017. Entrée libre.

5 à 7 et événements spéciaux
Lancés l’an dernier afin de dynamiser les soirées du festival, les 5 à 7 seront de retour pour permettre aux festivaliers d’échanger avec les intervenants de l’industrie dans un cadre convivial et festif.

5 à 7 – Unterval
À l’occasion de la mission d’affaires et coproduction France-Canada organisée à Montréal par l’organisme Unterval, les professionnels de l’industrie seront conviés à un 5 à 7 de réseautage, afin de favoriser les échanges entre les marchés français et canadiens dans les secteurs de l’Animation et du Transmédia
Jeudi 23 novembre à 17h dans la salle Norman-McLaren. Entrée libre.

5 à 7 de l’AQA
Lors de cette rencontre organisée avec l’Alliance Québec Animation et consacrée à la place des femmes dans l’industrie de l’animation, les festivaliers pourront échanger avec Claire Blanchet, Keyu Chen, Janet Perlman et Marina Gallet (Wikimedia Canada) qui discuteront de leurs expériences.
Vendredi 24 novembre à 17h dans la salle Norman-McLaren. Entrée libre.

5 à 7 des artistes en résidence
La Cinémathèque québécoise reçoit, du 30 octobre au 6 décembre, six jeunes artistes de France, de Belgique, de Corée et du Québec dans le cadre d’une résidence de mentorat en cinéma d’animation, pendant laquelle ils développent un projet en étant conseillé par un mentor. Cet événement sera l’occasion pour les festivaliers de les rencontrer et de découvrir leur travail. En collaboration avec l’ONF et les Services jeunesses internationaux du Québec.
Samedi 25 novembre de 17h à 19h à la Cinémathèque québécoise. Entrée libre.

Cirquantique
En plus de la série de 5 à 7, les Sommets organiseront également une soirée festive, éclatée et vertigineuse, en conviant la jeune troupe de cirque Cirquantique, qui livrera une performance mêlant numéros de cirque et animation autour des films Tesla : Lumière mondiale de Matthew Rankin et Riot de Frank Ternier (France).
Vendredi 24 novembre de 21h à 22h30 dans la salle Norman-McLaren.

Prix et Jury
Les Sommets se clôtureront par une remise de prix le dimanche 26 novembre à 17h au Bar Salon de la Cinémathèque québécoise. Le Grand Prix de la compétition internationale et le Prix spécial du jury seront décernés par le jury de la compétition internationale et canadienne, constitué de la réalisatrice d’animation Janet Perlman (La tendre histoire de Cendrillon), l’actrice québécoise Caroline Dhavernas (Vaysha l’aveugle, Hannibal), l’écrivain et critique de cinéma François Lévesque, le réalisateur et illustrateur français Pierre-Luc Granjon (Les quatre saisons de Léon), ainsi que le superviseur d’animation Jean-Luc Delhougne (Les Mystérieuses Cités d’or). Le Grand Prix de la compétition internationale sera assorti d’une bourse de 2000$. Le jury choisira également le lauréat du Prix Guy-L. Côté du meilleur film d’animation canadien, assorti d’une bourse de 1500$, offerte par Mme Nancy Coté. Enfin, le jury pour la compétition des très courts métrages sera choisi au hasard parmi les spectateurs. Ce jury remettra le Prix de la Caisse de la culture pour le très court métrage accompagné d’une bourse de 500$.

Le jury étudiant sera composé d’étudiants d’universités québécoises : Fanny Huard de l’UQAM, Brenda Lopez de l’Université Concordia et Philippe Bouchard Cholette de l’Université de Montréal. Ils remettront le Prix Framestore du meilleur film étudiant accompagné d’une bourse de 1000$. Un Prix du public sera enfin remis lors de la cérémonie de remise des prix.

Les Sommets du cinéma d’animation de Montréal sont rendus possibles grâce à la collaboration du Ministère de la Culture et des Communications, le Conseil des arts du Canada, le Conseil des Arts de Montréal, Téléfilm Canada, le bureau des festivals et des événements culturels de la ville de Montréal, la Caisse de la Culture Desjardinsla Cinémathèque québécoise, l’Office national du film du Canada, Framestore, Le Devoir, la Fabrique culturelle/Télé-Québec, Publicité Sauvage, le Centre Phi, UniFrance, Mediafilm, Carton Brew, Station Vu, Unterval, Les Offices jeunesse internationales du Québec, , FCVQ, Panorama Cinéma, Alliance Québec Animation, Wikimedia Canada, Ambassade d’Autriche à Ottawa, Archives nationales Tchèque. Zone Festival, Hotel Travelodge, Zero1, Les Brasseeurs RJ.

Billetterie et informations générales

Billets disponibles à la Cinémathèque québécoise ainsi qu’au www.cinematheque.qc.ca

Tarification :
Adulte 12 $; 4-16 ans, étudiants et aînés 9 $; Passeport des Sommets 50 $
À noter que le passeport des Sommets donne accès à toutes les projections, ateliers et classes de maîtres, ainsi qu’au film de clôture.

Plus d’informations :

Site Internet: http://www.cinematheque.qc.ca/fr/sommets
Facebook: https://www.facebook.com/sommets.animation
Twitter: https://twitter.com/sommetsanim

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire